En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les correcteurs orthographiques générateurs de fautes

Selon une étude d'universitaires américains, les correcteurs automatiques provoqueraient plus de fautes qu'ils n'en corrigent.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

36 opinions
  • ahmed_
    ahmed_     

    http://www.01net.com/article/204373.html

    Peut-on m'expliquer comment ils arrivent à partager en 2 moitiés un groupe de 33 personnes ?

  • linguophile
    linguophile     

    Votre amiE vous remercie mais ne prétend pas qu'il n'y a aucune faute. De temps à autre, j'essaie de relire quelques-unes des pages de mon site pour corriger des coquilles ou des erreurs et, hélasx !, il m'arrive d'en trouver.
    Je demeure persuadée qu'il n'y en aurait pas moins en utilisant un correcteur, d'une part du fait de leurs imperfections, d'autre part, parce qu'ils procurent l'illusion de n'en pouvoir oublier, de sorte que l'on examine le texte avec moins d'attention que nécessaire.
    Pour ma part, j'écris et je vérifie donc tout « à la main ».

  • bernard_
    bernard_     

    Je suis moi aussi majoritairement de votre avis.
    J'aime "mettre le paquet" pour faire passer mon message ou obtenir des réactions car, comme je l'ai dit, avec les amorphes ... Vous n'en êtes pas un et, comme moi, vous réagissez au quart de tour. Je ne suis donc plus seul. A bientôt peut-être.
    PS : j'utilise moi aussi le correcteur orthographique mais plus pour les fautes de frappe que pour les fautes d'orthographe. C'est quand même un outil extra !

  • linguophile
    linguophile     

    En effet, il ne s'agirait tout au plus que d'un barbarisme. Dans votre exemple, l'accord au pluriel est préférable car il est polus logique d'accorder selon le sens.
    Pour plus de précision, vous pouvez consulte la page de mon site (linguophile.free.fr) sur l'accord des pluriels (rubrique français : pluriels bien singuliers)

  • Louis Roubiac
    Louis Roubiac     

    Je suis donc tombé dans un piège! Me voici dans la situation des malheureux chaldéens qui, à en croire mon professeur d'histoire, tremblaient d'offenser un dieu sans le vouloir à chaque geste qu'il leur arrivait de faire, et craignaient de se retrouver en enfer pour cette faute sans même savoir ce qu'on pouvait leur reprocher. J'espère que J-Cl se montrera plus compatissant et me fera savoir qu'il trouve à redire.

  • linguophile
    linguophile     

    Quelle joie de vous rencontrer, maître ! Votre célèbre repartie concernant vos ancêtres est l'une des plus belles de notre patrimoine culturel...
    En ce qui concerne les versions de la smala Windows et Office, je crains n'être pas à jour car j'ai toujours refusé d'entrer dans cet infernal engrenage. Avec les dernières versions (jusqu'aux suivantes !), il paraît normal que des erreurs aient été corrigées (sinon à quoi serviraient ces versions à part enrichir µ$ ?!), mais je suis persuadée qu'il en subsiste et que, de toute façon, notre langue est bien trop subtile pour qu'un logiciel puisse en maîtriser toutes les subtilités.
    Un seul exemple : si je dis « La vieille porte le voile », que comprenez-vous ?
    J'attends avec impatience vos réponses ;-)

  • linguophile
    linguophile     

    Disons que je suis majoritairement de votre avis. Quand on me traite d'élitiste, je réponds que la « norme » a été abaissée, hélas. Je suis choquée par ce que je constate autour de moi : le manque d'éducation, l'amoralité, la violence, etc. L'intégration dans la société passe forcément par la maîtrise du langage et si je me plais à penser que « des baffes se perdent », je crois que les parents sont les premiers fautifs...
    Pour en revenir au sujet, je ne crois pas qu'un logiciel puisse faire paraître intelligent un âne : je reçois chaque semaine quantité de textes ou d'animations, censés être humoristiques (qui le sont parfois), et qui ne sont souvent que des cacographies. J'imagine qu'ils émanent de jeunes désoeuvrés fiers d'exhiber leur haute maîtrise de logiciels suspects en envoyant, par exemple, un fichier Word contenant une image approximativement légendée ou un texte seul : fallait-il utiliser un logiciel propriétaire pour si peu ?
    Une chose est sûre : quel que soit l'outil utilisé, je crois être capable d'évaluer justement le niveau intellectuel de l'auteur.
    Et je me demande parfois si un QI de 100 représente vraiment la moyenne...
    Ô tempora ! Ô mores !

  • Louis Roubiac
    Louis Roubiac     

    Il est exact que les différentes versions de Word n'offrent pas des performances identiques dans le domaine de la correction. Si quelqu'un dispose encore de Word6 (sous Windows), il pourra contrôler un fait dont j'ai seulement entendu parler; écrivez voire «les événements qui se sont succédés», cette version maintenant ancienne savait encore rectifier et proposait «succédé»; Word97 et ses héritiers ne voient plus rien.

    De toute façon les fautes sont inévitables, mais il me semble que celui qui se donne la peine d'utiliser les correcteurs a des chances de remettre un texte moins choquant s'il n'emploie que des formes qui existent et ne multiplie pas les barbarismes. Cependant je ne veux rien imposer: un coup d'oeil rapide sur le site du linguophile m'a permis de voir que l'orthographe y semblait parfaitement respectée; si notre ami obtient ce résultat sans l'aide des correcteurs, je ne vois pas pourquoi je le forcerais à s'en servir. Je suggère seulement à ceux qui multiplient les erreurs d'utiliser intelligemment cette ressource: peut-être s'en sortiront-ils mieux.

  • bernard_
    bernard_     

    Observez autour de vous, les médias, les politiciens et leurs politiques, les fabricants, les concepteurs, les commerciaux, la police, la justice, ? tous nous tirent vers le bas parce qu'aujourd'hui ce sont les nuls qui sont LA référence. Ce sont eux qui mènent le monde. Dans cette société dénaturée, on doit avoir du respect pour les minables et, effectivement, ils sont mieux traités que les autres. Un exemple parmi des millions : si mon fils brûlait des voitures, il partirait gratuitement faire du cheval à la montagne. Les propriétaires desdites voitures, eux, se démm? pour aller travailler à pied pendant des mois ; les voyous sont mieux considérés que leurs victimes. Tout le monde s'efforce de descendre au niveau des nuls au lieu de les tirer vers le haut.
    Je trouve choquant que l'on critique quelque chose parce qu'il ne supplée pas parfaitement aux lacunes incommensurables de la majorité de nos concitoyens. L'école est obligatoire jusqu'à 16 ans. Si on n'a pas eu le temps d'apprendre à parler et à écrire correctement pendant dix années ...
    D'ailleurs, si le correcteur orthographique enseignait le français, cela se saurait. Mais c'est le contraire. Ce dernier ne sert qu'à faire passer les nuls pour des cracs. Bel exemple de tricherie, tout à fait dans l'air du temps.
    Désolé pour le coup de gueule mais je ne suis pas un veau comme l'immense majorité des Français (référence à une réflexion lucide de De Gaulle). D'ailleurs, avec Mai 68 (j'avais 21 ans à l'époque) et le politiquement correct de ces vingt dernières années, les Français seraient plus près aujourd'hui de l'état de limace que de celui de veau : ils gobent tout sans réaction, en silence !

  • linguophile
    linguophile     

    Les fautes recensées ont été produites avec Word 6 sous Mac.

Lire la suite des opinions (36)

Votre réponse
Postez un commentaire