En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le vote par Internet gagne les Chambres de commerce

Le vote par Internet gagne les Chambres de commerce
 

Pour la première fois en France, 340 000 chefs d'entreprise vont élire par Internet à partir du 13 octobre leurs représentants aux Chambres de commerce et d'industrie de Paris, Bordeaux, Grenoble, Alençon et Nice. La Cnil a rendu un avis favorable, mais réclame un audit indépendant sur le déroulement du scrutin et demande des garanties en matière de sécurité, d'anonymat et de confidentialité.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Jacob Visser
    Jacob Visser     

    Pour un scrutin il faut d'une part s'assurer de l'identité de la personne qui vote, d'autre part il faut garantie l'anonymat, pour finir il faut que ces deux exigences puissent être controlées. Les solutions électroniques dépendent de la garantie de l'autorité organisatrice de bien séparer ces exigences contradictoires. Dans le cas de votes 'électroniques' c'est une imposibilité par définition.

  • ava_
    ava_     

    dans l'absolu, la question est légitime, mais l'autre modalité de vote pour ces élections est le vote par correspondance par courrier, ce qui ne présente pas plus de garanties, au contraire.
    les machines à voter présentent bien d'autres dangers (voir la problématique aux états unis et les soucis d'ergonomie pour bien représenter les bulletins)

  • Ymedia
    Ymedia     

    Je m'étonne d'un oubli important dans la réflexion. Qui contrôle le programme qui organise et décompte la votation ? Il serait bon que le code source soit ouvert et contrôlable par n'importe quel salarié, citoyen etc

  • DELTREIL
    DELTREIL     

    De la fraude, il y en aura toujours et par le passé, sans électronique, il y a eu des cas d'écoles.
    La solution n'est-elle pas à chercher du côté des cartes d'identité électronique (avec code etc) ?
    Mais bon, nous sommes en France, alors plutôt que d'avancer (même avec prudence) il faut tout de suite se poser des questions, jusqu'au blocage du processus et de ce fait, courir ensuite après le retard accumulé, comme pour la LEN, au risque dans la précipitation de commettre des erreurs.

  • abenaton
    abenaton     

    Le vote ne pose techniquement aucun problème. Pourtant il reste un problème incontournable: la confidentialité du vote! Qui peut garantir que la personne qui émet son vote d'un lieu inconnu n'est pas sous la surveillance d'un "contrôleur": le patron pour l'employé, le mari pour la femme, le père pour la fille etc
    Pour des élections à la portée réduite, passe encore. Pour des élections politiques majeures. Hors de question!

    Note: La confusion existe chez beaucoup entre vote électronique et vote par internet. Le premier (des boites électroniques DANS UN BUREAU DE VOTE avec scrutateurs n'a pas le danger du vote par internet délocalisé.

Votre réponse
Postez un commentaire