En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Télécoms: le très haut débit sur câble téléphonique aura sa norme en 2014

Mis à jour le
Télécoms: le très haut débit sur câble téléphonique aura sa norme en 2014
 

La norme G.fast autorisera un débit maximal de 1 Gbit/s sur câble téléphonique, sur une distance de 250 m entre l'abonné et le réseau de l'opérateur.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Nacyl
    Nacyl     

    Bon, nous ne sommes plus à ça près mais tout de même...
    Normaliser du Gb entre l'abonné et le réseau sur du cuivre, c'est mignon mais, à mon sens, ça ne va pas dans la bonne direction.
    Passer en Gb au lieu de faire du FTTH (c'est tout de même l'idée) permet aux opérateurs de diminuer le montant de l'investissement mais seulement de façon temporaire.
    Au final, il ne me semble pas logique de laisser trainer du cuivre si le reste du réseau est en fibre.
    Il est par ailleurs tout à fait curieux de voir "poussée à la limite" l'utilisation du cuivre quand, dans le même temps, l'opérateur historique, sous couvert d'économies pour le client (sic.) pousse à passer en "tout IP" y compris la voix (ce qui est pour nombre de raisons tout sauf raisonnable).

    Dans ce contexte, à quoi bon conserver du cuivre (dans la limite de 250m) sachant qu'il faudra des équipements actifs pour faire le routage cuivre/fibre et qu'actuellement, ce routage se fait bien au delà des 250m de cette nouvelle norme...

    Et je ne parle même pas de ces fameux 250 derniers mètres en cuivre qui sont, bien souvent, pleins de bonbons ce qui devrait plomber les performance entre l'abonné et le réseau.

    Encore une fois, ça ressemble à reculer pour mieux sauter au lieu de réaliser d'entrée de jeu les investissements nécessaires.

Votre réponse
Postez un commentaire