En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le Silicon Sentier de nouveau sur la route

Soutenu par la Ville de Paris, l'ex-lobby de la Net-économie fusionne avec l'association Nouvelles Entreprises & Territoire (NET). Objectif : transformer le Sentier et les arrondissements limitrophes en un vaste ' quartier numérique '. Wi-Fi à l'appui.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • Nicolas_
    Nicolas_     

    prelever de l'argent c'est bien.
    Mais si ca sert a rien foutre, alors j'ai du mal a saisir comment on peut en tirer un benefice.

    En matiere c'emploi, si vous connaissez la fac, il est difficile de faire pire en matiere de mediocrite et de decouragement.
    En matiere de subventions opaques, c'est kifkif, ca devient un metier de les traquer

    Et puis les 32 heures a Edf vous m'expliquez comment ca peut etre le signe d'une economie developpee?

    Tant qu'on y est vive les 0 heures.
    Si c'est vous qui regalez, je vote pour!

  • Nicolas_
    Nicolas_     

    D'une part les facs americaines s'installent en france pour delivrer leurs diplomes : c'est pas a cause de le gouvernement, c'est a cause de les fac qui pedalent dans la choucroute

    La france se fait trucider dans les comparaisons internationales par des pays qui ont bien moins de moyens.

  • Nicolas_
    Nicolas_     

    Le gouvernement n'a rien change du programme des universites ni de leur dotation.

    Par contre ce qui coulera le pays ce sont des visions binaires et partisanes comme la votre.
    On les retrouvent a peu pres dans tout les domaines, tel une sorte de virus de la non-comprehension.

    Ca fait 20 ans (+ ?) que l'universite se casse la figure. De plus vos petits copains de l'Unef se propose de casser les magisteres (double maitrise), la seule formation qui vaille a peu pres la peine dans cet environnement de branlage de mouche generalise qu'est la fac.

    En fait le seul point positif de ce systeme est que, avec tout le lavage de cerveau des petits copains UNEF etc, on devrait s'estimer content qu'ils n'aillent pas casser autre chose que leur Universite.

    Un ex-etudiant a jussieu.

  • OTTO_
    OTTO_     

    Renseigne toi avant de parler Clément. Pour l'Allemagne, la fiscalité est à peu près identique à celle de la France. Pour la Belgique, les belges rigolent quand ils écoutent les français pleurer avec leur impôt sur le revenu. Chez eux, cela "cogne" beaucoup plus dur ! Quand aux suisses, tout dépend du canton. Il y a des cantons où la fiscalité est plus forte qu'en France. L'administration fiscale française s'est vue annulé des procédures il y a quelques années pour cette raison.
    Quand aux boites qui déménagent leur siège social, elles n'oublient pas en général de conserver les usines et les bureaux en France, histoire au passage de capter quelques subvnetions et autres exonérations.
    Votre rêve à tous ? la condition du salarié viet-namien pour des entrepreneurs rapaces. Bandes d'esclavagistes

  • OTTO_
    OTTO_     

    Toutes les études OCDE montrent que la France est l'un des pays les plus compétitif du monde. Au point que l'an dernier, la France a été le second pays au niveau des investissements étrangers.
    Ou bien les étrangers qui investissent chez nous sont des couillons et masochistes, ou bien ceux qui ralent après trop de taxes et trop de ceci (je note qu'il n'y a jamais trop d'eux-même...) confondent leur nullité (pas de clients) avec la situation générale.
    Vue de l'extérieur, la France, c'est un des pays les plus dynamique d'Europe, encore en croissance quand beaucoup sont entrés en récession, disposant d'une protection sociale performante, d'infrastructures de qualités, etc.
    Que ceux qui croient qu'ont réussi mieux ailleurs aillent justement vers cet ailleurs et qu'ils cessent de nous casser les bonbons avec leur égoïsme forcené (je veux pas payer d'impôts mais je veux qu'on me soigne, qu'on me protège, qu'on me donne des sous). Avec l'UE, c'est la liberté de circulation: que ceux qui se trouvent pas bien ici déménagent, c'est assez facile et cela nous fera des vacances à ceux qui aiment ce pays pour ce qu'il est.
    Bye bye

  • clement_
    clement_     

    pour être sérieux l'idéal est de commencer par
    lire correctement. qui parle de pas d'impot du
    tout ? pas moi en tout cas. aucun des pays
    précités n'est un paradis fiscal... Mais trop
    d'impot tue l'impot....C'est pas être a gauche ou a
    droite de le dire, mais c'est etre logique du point
    de vue des maths. Faite un tour sur le site de
    l'OCDE pour voir les compraison régime fiscale /
    croissance /tx de chômage / pib par tête... Par
    ailleurs ne vous faites pas de soucis .... La
    France ne va changer de si tôt...
    Merci pour ses voisins. !

  • Beloko
    Beloko     

    Comment voulez vous financer le WiFi du Sentier et autres chantiers inutiles sans impôts, ni autres taxes diverses ?? L'argent ne pousse pas dans les arbres du square de l'avenue Matignon ou du parvis de l'Hôtel de Ville ?!!

  • clement_
    clement_     

    En fait tout ce que tu dis est vrai... Mais
    empiriquement personne oserait prétendre que
    le France est plus qualifiée que la Belgique, la
    Suisse, l'Autriche ou l'Allemagne... Et pourtant
    dans ces pays tout le monde paient moins
    d'impôts /de charges ( personne physique et
    morale). Et c'est pas le tiers monde, les classes
    sont plus petites, la délinquance y est plus
    basse, l'accès à l'uni est plus garanti, toutes les
    villes de région sont désenclavées, le chomage
    est plus bas, et l'état continue à payer les routes,
    la police et les rails de train ..

    Donc l'argument "france=bcp d'impot = main
    d'oeuvre qualifiée " ne se vérifie pas. Nulle part.
    En effet, dans tous les pays précités tu trouveras
    des gens capables de faire la même chose que
    les francais avec la même formation... mais peut
    être que en bonus, ils auront l'habitude de
    travailler plus que 35h/sem, de manifester leur
    mécontement sans faire des grèves qui tue les
    services et l'entreprise, et qu'ils seront en plus
    parler correctement une langue étangère.
    D'ailleurs, il suffit de voir le nombre de boite qui
    implantent leur siège européen en france
    comparé au pays limitrophes pour comprendre
    que les conditions cadres françaises sont les
    pires de l'union pour le buisiness et
    sensiblement pareil qu'ailleurs pour tous les
    restes ( à part que l'on meurt plus sur les routes
    en france que partout ailleurs) .

  • Traroth
    Traroth     

    Le eal habituel dans la plupart des pays eveloppés, c'est : charges plus elevées contre main d'oeuvre utlra qualifiée (l'un permettant theoriqument l'autre). C'est pourquoi les problèmes de l'enseignement superieur en France pose directement un probleme de "tiermondisation" de l'emploi : Les entreprises ne sont pas pretes à payer autant de charges dans un pays où la qualification stagne/regresse ! On est en face d'un choix de societé. Voulons nous d'une France avec une main-d'oeuvre bon marché et peu qualifiée (un pays du tiers monde, quoi) ou d'une France, pays developpée capable de rivaliser avec les meilleurs ? Quand on voit les mesures prises par le gouvernement actuel en matiere d'enseignement superieur, de recherche et d'infrastructure, on a l'impression que ce gouvernement là a deja fait son choix.

  • clement_
    clement_     

    Je pense aussi que les subventions cela n'aide
    pas le biz... Mais en france, le problème c'est
    bien les taxes, les impots, les charges, le poids
    du fisc, peu importe le lexique employé.. Tous
    les problèmes de croissance en .fr seraient
    mieux résolus si il y avait des incitations à créer
    des emplois...
    Mais vu de l'éxtérieur, Paris et la France c'est Tax
    Land (en plus des grèves) .... Et cela donne pas
    envie. D'autant plus que l'UE permet d'avoir de
    faire du ciffre en france sans devoir y avoir une
    vrai succursale.

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire