En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le ' patriotisme économique ' au secours de l'informatique française

Dévoilé aujourd'hui, un rapport parlementaire destiné au Premier ministre propose plusieurs pistes pour améliorer le renseignement industriel dans l'Hexagone.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

46 opinions
  • COLPIN Didier
    COLPIN Didier     

    « PATRIOTISME ECONOMIQUE »…

    - Patriotisme, voilà bien un mot passé de mode. Tentative de « come back », sortie des cartons, coup de plumeau, et accolé à « économique », coucou, le revoilà… Bof… Pas de quoi se mettre au « garde à vous »…

    - Restons dans un premier temps sur son sens originel : il n’est pas contestable que nous ayons eu à souffrir de diverses visions hégémoniques et de divers impérialismes plus ou moins belliqueux, souvent plus que moins… 1870, 1914, 1939… Bien sur, il ne faut pas oublier… Evidemment, en s’arrachant de la barrière temporelle, avec empathie, pleurons sur le malheur de ces générations… Mais comment sommes-nous sortis de cette haine à répétition ? Comment cette chronique d’une haine séculaire a-t-elle trouvé son épilogue ?
    Par la construction européenne ! Qui s’en plaindra ?
    Saluons les femmes et les hommes politiques, de gauche comme de droite, de ce côté du Rhin comme de l’autre qui depuis maintenant 60 ans œuvrent en ce sens. 60 ans de paix à l’intérieur de l’éxagone…
    Qui s’en plaindra ?

    -Un peu d’histoire : A partir de Vespasien, au premier siècle de N.E., la Gaule, en s’engageant profondément dans le monde romain a connu un siècle de paix. Qui pourrait ne pas souhaiter la même chose aujourd’hui ?

    - Revenons à notre sujet : Si je dis à mes enfants de ne pas fumer tout en ayant une « clope au bec », je ne suis pas crédible… Patriotisme économique : n’est-ce pas quelque part un peu la même chose ? Car en même temps les exportations françaises sont souhaitées et encouragées tout comme le sont les investissements étrangers sur notre territoire. Si l’on souhaite voir se développer ce double mouvement et aussi nos productions achetées à l’extérieur du pays, il est difficile de tenir la position qui consiste à dire à l’étranger « achètes mes produits mais moi, je n’achèterai pas les tiens »… Il risque fort lui aussi de vouloir se replier… Et il n’y aurait au final à ce petit jeu que des perdants… Là aussi, la construction européenne est à envisager !
    Un exemple (que j’ai rencontré en tant qu’Administrateur URSSAF) : les entreprises françaises de fonderie ont du il y a 10 / 15 ans abandonner les fours thermiques trop polluants au profit de coûteux fours électriques. Aujourd’hui, elles sont gravement menacées par la concurrence des « Pays de l’est » qui sont héritiers de la culture soviétique : La pollution on s’en fou ! Les fours thermiques y sont toujours en activité… Il s’agit là (aussi…) d’une scandaleuse concurrence déloyale. Mais ce n’est pas avec moins d’Europe qu’elle disparaîtra et que ces fours deviendront propres, c’est au contraire avec plus d’Europe sociale, plus d’Europe syndicale, plus d’Europe environnementale !

    - Il est légitime d’affectionner le village, la ville où l’on est né. Mais cette tendresse ne se double pas d’un regard négatif envers ceux se trouvent à l’autre extrémité du pays, ni d’une intention de les spolier. Et, fort logiquement, nous ne souhaitons pas non plus être victime de tels agissements.
    De la même façon il est légitime d’aimer la France et la culture française. Cela n’est pas contradictoire avec le fait d’avoir une conscience européenne car l’Europe n’est pas un reniement de soi-même mais un élargissement, un enrichissement. Sans courir après des fantasmes (pensons au flop de l’Espéranto) il est temps de mettre de côté les discours à sens unique, et le patriotisme économique en relève, pour penser européen !
    Pas pour parler de « patriotisme économique européen » car l’Europe n’est pas une patrie. Mais une mosaïque de. Parlons plutôt de protectionnisme élevé au niveau de l’Europe.

    COLPIN Didier

  • FLORIAN_
    FLORIAN_     

    Je commençais à douter de l'intelligence (surtout de la bonté et de la dignité humaine) à force de lire ce forum. Ceci dit j'ai peur pour notre système éducatif. On verra dans 50 ans où en sera la planète.

  • FLORIAN_
    FLORIAN_     

    J'ai vraiment beaucoup de mal à entendre parler du modèle americain comme d'une référence : pollution, fanatisme religieux, budget faramineux pour l'armement, magouilles diverses... Quelle belle vision des choses!Ce forum traite de vision des choses à long terme : et bien à long terme je vois quelques mecs bourrés de pognons à ne plus savoir quoi en faire, une classe moyenne ignorante (je rappel le fameux triptique "politique-média-argent"(NDLR:Dassault, Lagardère, Bouygues. Plutôt à droite non?)), et le reste du monde à l'égout. Ah le soulevement du peuple...Quelle utopie. Bien sur nous devons faire attention aux dépenses, il ne faut pas non plus assister les gens;et là je suis tout à fait d'accord. Mais qu'engendre la pauvreté, la misère sociale, une éducation pauvre telle qu'elle existe aujourd'hui (j'englobe dans le système éducatif les médias)? Racisme, ghettos...On dirait un film de SF, je crois que je v écrire un scénario. Evidemment quand on est tout en haut de la pyramide, on ne voit pas ceux qui trime en bas. Un séjour à l'usine vous ferez le plus grand bien.

  • ArmGald
    ArmGald     

    Enfin quelqu'un de sensé il n'y a pas plus patriotique que les AMERICAIN faisons pareil qu'eux mais comme toujours en FRANCE quand on parle de patriotisme on vous insulte en vous traitant de raciste !!!...

  • Christian DAVIOT
    Christian DAVIOT     

    Opposer droite et gauche sur ce thème est une erreur. Ce n'est
    en tout cas pas le parti pris du rapport CARAYON. Il vous
    faudra le lire pour comprendre la logique de l'auteur et
    l'imbrication des propositions. Chacune d'entre elles, prise
    séparément n'a pas de sens. C'est d'une politique publique
    ancrée dans le long terme dont il est question. Ainsi, telle ou
    telle proposition ne vise qu'à assurer la pérennité
    administrativo-politique du sujet en cas de changement de
    gouvernement tandis que telle autre implique une réflexion
    prospective et qu'une autre encore est nettement plus court
    terme...

  • MANDRIN_
    MANDRIN_     

    Le chef de l'Etat a demandé aux Français d'accepter l'"adaptation au monde". Il s'est engagé à
    poursuivre les réformes sociales, en donnant la priorité à la négociation
    -
    Réponse d'un français:
    Quand les politiciens demanderont l'alignement de leur retraites sur le Régime Général, je les prendrai au sérieux.
    -
    On ne peut pas fonder la prospérité des uns sur la misère des autres [Vincent Auriol]

    Les politiciens ont bien changés...
    Les réalités économiques, ils s'en foutent !
    Quelle mouche a pu les piquer pour avoir tourné casaque à 180° ?
    La Gauche, la Droite, ça n'existe pas !
    La différence réside:
    -Dans les moyens de fortifier sa retraite
    -De renforcer ses appointements
    -Et sur qui taper.

    Toujours Plus, toujours plus haut...

    S'en mettre plein les poches n'est-il pas le sport préféré des politiciens ?

    Le plus grand mal que fait un ministre n'est pas de ruiner son peuple, il y en a un autre mille fois plus dangereux: c'est le mauvais exemple qu'il donne [Montesquieu]
    -
    L'ABUS de privilèges rend les Krétins insensés.
    *Krétin: Personne qui prend son ombril pour le centre de l'Univers

  • cirotix
    cirotix     

    A l'epoque de Mitterand, le MEDEF n'existait pas! C'était le CNPF

  • Marc_
    Marc_     

    Ben non. Depuis 56 on attend.
    Consommer intelligent? C'est quoi? Pour reprendre un exemple informatique courant, si consommer intelligent c'est acheter Bull... Je vous laisse deviner... Pour continuer sur cet exemple, avec quelques coups de pieds au cul, une vision a plus de 6 mois et une implication europeene on aurait pu faire un équivalent d'Airbus face a IBM. Maintenant... poubelle.
    Concernant vos débats de comptoir concernant le service public en France et la privatisation de l'éducation nationale et les riches qui paient pas et la france d'en dessous... je laisse ça à ceux qui ont le temps de pratiquer l'onanisme de masse. Le manicheisme a 3 balles me fatigue et est hors sujet. Juste qques contre exemples au UK sont les pays scandinaves: un système social (un vrai pas l'embryon qu'il nous reste) et en même temps une économie réellement compétitive. Un peu de pragmatisme, une vraie vision politique et moins de bistrot et ça devrait déjà aller mieux.

  • Beloko
    Beloko     

    C'est le scénario que tu as envoyé à Luc Besson pour son prochain film Franco-Américain qui va très bien marcher sur le thème des nouvelles technologies et du piratage informatique ??

  • vince__
    vince__     

    allez vite sur www.meestic.com

Lire la suite des opinions (46)

Votre réponse
Postez un commentaire