En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le ministère de l'Intérieur précise les conditions d'utilisation des machines à voter électroniques

Le ministère de l'Intérieur précise les conditions d'utilisation des machines à voter électroniques
 

Une circulaire ministérielle du 1er février fixe les règles d'utilisation des machines à voter pour les scrutins des 9 et 16 mars prochains.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

54 opinions
  • Sarasota
    Sarasota     

    On ne peut pas non plus faire tout ça avec les plupart des ordinateurs qui nous entourent, dès lors que ce ne sont pas des PC ou des Mac.

    Vous croyez vraiment que vos comptes bancaires (ou ce site internet) sont gérés par des "automates" ?

  • Sarasota
    Sarasota     

    Vous pouvez "douter de mes propos" qui diraient que les services municipaux avaient du mal à utiliser ces ordinateurs... puisque je n'ai rien dit de tel. Ils ne semblent pas avoir de problème sur un plan pratique, je suppose qu'il y a effectivement eu des formations par le vendeur.

    Ils sont simplement largués dès qu'il y a une question inattendue d'un électeur. Rien d'anormal, ils ne sont pas informaticiens, et ont autre chose à faire qu'à suivre l'actualité internationale (Pays-Bas, Irlande...) sur le sujet.

    De quelle pression médiatique parlez-vous ? Je n'en vois aucune en ce moment, et pourtant Reims, Mulhouse, St Malo, Boulogne etc... abandonnent au moins pour les municipales.

    Petite question, comment êtes-vous au courant de tout ce que pensent les fonctionnaires municipaux dans toutes "les communes où les maires ont fait marche arrière" ?

  • dsk44
    dsk44     

    Non, mais c'est pourtant bien des automates.
    Avec une machine, essayez d'aller sur internet, de rédiger un courrier, un tableau, de jouer, de lire un cdrom, de télécharger un fichier via une clé usb, une disquette, de vous conecter avec une autre machine, de connecter un écran, une imprimante, une souris, etc....

  • dsk44
    dsk44     

    Vous m'étonnez beaucoup, car je sais que les fournisseurs ( et notamment france élection) procèdent à des réunions de formation complète auprès des services municipaux, que la mise en oeuvre est très simple à l'aide d'un guide de procédure, qu'ils assurent une maintenance en ligne et sur place le cas échéant.
    Permettez-moi de douter de vos propos.
    Pour info, dans les communes où les maires ont fait marche arrière en raison de la pression médiatique, les fonctionnaires municipaux étaient désolés de devoir retourner au vote papier.

  • Sarasota
    Sarasota     

    J'ai parlé avec le service élections, ils ont l'air un peu perdus les pauvres.

    Le responsable a pris un air embêté quand j'ai parlé de l'Irlande et des Pays-Bas.

    Il m'a dit avoir revisité plus récemment le site du fabricant (France-élections), et il a maintenant le sentiment que c'est des ordinateurs, contrairement à ce qu'il croyait autrefois.

    Il fait de son mieux avec les ordinateurs que lui a imposé le maire, alors je n'ai pas voulu l'embêter trop longtemps.

  • Sarasota
    Sarasota     

    C'est quand même surprenant cette plaque sur le modèle hollandais : http://www.ordinateurs-de-vote.org/Florilege-de-declarations-techno.html#plaque

  • dsk44
    dsk44     

    le bon fonctionnement ? vous allez rire, c'est aussi simple qu'un automate à boissons, que la sélection "café" ne donne pas du "chocolat".
    Votre ignorance du système vous entraîne dans des délires métaphysiques. Etes-vous autant inquiet dans votre voiture, dans votre cuisine, au bureau, des lieux dans lesquels nous sommes entourés d'appareils électroniques.
    Vous soupçons de fraudes ne sont pas justifiés avec l'utilisation de machines, bien moins qu'avec le vote papier. Les naïfs qui pensent que les bulletins qui tombent dans l'urne seront à coup sûr lus, reconnus et approuvés se trompent. Il y a plus de trente ans que les astuces sont connues ce qui a provoqué le recours de machines pour fiabiliser les élections dans certains départements. Personnellement, j'ai voté en 1975 en IDF sur une machine. Tout à très bien fonctionné, mais les machines ont été mises au placard à la demande de certains parlementaires....corses, no comment.
    Enfin, je vous invite vraiment à faire votre propre opinion en allant voir une commune équipée de machines. Faites vous expliquer la mise en oeuvre de préparation et de fonctionnement. Rien n'est ficelé d'avance, tout est fait au dernier moment en toute transparence. Vous comprendrez que les délires informatiques ne sont pas à prendre au sérieux.

  • Sarasota
    Sarasota     

    Soyez précis, définissez le terme "bon fonctionnement" (qu'on rigole un peu)

  • dsk44
    dsk44     

    Ne s'agissant pas d'un ordinateur mais d'un automate (machine NEDAP), le contrôle se fait simplement par la mise en activation des touches de fonction. Il est effectué à l'ouverture du scrutin par les membres du bureau et les électeurs au moment du vote ( des citoyens...).

  • dsk44
    dsk44     

    Quand bien même un doute susbsisterait sur l'authenticité des scellés, c'est le contrôle des compteurs à zéro et du paramétrage des touches à l'ouverture du scrutin qui garantit le bon fonctionnement de la machine.

Lire la suite des opinions (54)

Votre réponse
Postez un commentaire