En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le GPS européen s'attaque aux accidents de la route

Un programme européen de recherche vise à mettre en place un système d'assistance à la conduite automobile. Il exploitera le futur signal du système de localisation par satellite européen Galileo.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • yaya_
    yaya_     

    "le problème des vies humaines en rapport au profit n'est que le reflet de notre société qui ne vit que par le profit."

    Reflexion très intéressante, mais qui mériterait d'aller plus loin. Qui connait une société existante ou ayant existé qui ne vit pas pour le profit ?

    A titre individuel, la plupart d'entre nous est prêt à se battre pour avoir une augmentation de salaire, donc une augmentation de notre profit individuel. Dans le privé c'est une bataille individuelle, dans le public c'est en défilant dans les rues.

    Un moraliste à courte vue peut trouver ça immoral. Si on prend un peu de hauteur, c'est la vie.

  • BARTHELAT
    BARTHELAT     

    Je suis tout a fait d'accord que trop automatisé la conduite automobile déresponsabilise le conducteur de toute tâche, mais aussi et plus dramatiquement l'homme. En effet, les gens passent aujourd'hui de plus en plus de temps au volant de leur voiture et prendront petit à petit l'habiotude de ne plus rien à faire, ainsi que leurs enfants qui regarderont derrière leur père ou mère se laisser assister par un mécanisme de métal. Ces enfants représentent les forces de demain et ce n'est pas la meilleure des solutions pour que leur esprit apprennent à travaillser.

  • jean-marc baggio
    jean-marc baggio     

    mais tout est là...
    rappelez-vous que nous vivons dans un pays où un beau jour il s'est trouvé un stock de sang contaminé que l'on aurait dû jeter et...
    jmb

  • patice debal
    patice debal     

    messieurs, bonjour.
    si j' ai retrouvé à peu près la majorité de mes réflexions dans vos mails (en résumé : ne négligeons pas la responsabilité du conducteur mais une petite aide ne serait pas de refus ), je voudrai émettre une petite parenthèse.
    en effet, il ne faudrait pas oublier que le problème des vies humaines en rapport au profit n'est que le reflet de notre société qui ne vit que par le profit. Je prends comme meilleur exemple qui me vient immediatement à l'esprit parmis les innombrables exemples qui pourraient etre cités, le
    problème des nombreuses maladies, et pas seulement les maladies orphelines, qui ne trouvent pas de remèdes pour des questions financiéres. Faites donc un procès à notre chère société de consommation, on gagnerai peut ètre du temps qui dans l'absolu nous est bien plus important que le profit qui est une notion purement humaine. Je pense qu'il n'est pas necessaire d'en rajouter, le débat serait long et on s'écarte un peu du sujet, mais je jugeai cette parenthèse necessaire car trop souvent oubliée, aussi je vous laisse méditer...
    NB: pour répondre à la question de Dan, rien n'est trop futriste tant qu'il est correctement utilisé et qu'il nous permet d'avancer dans le bon sens, ce qui est le cas à mon avis de ce projet.

  • Dan__
    Dan__     

    BW Bonsoir. OK certains vont trop vite et roulent surtout trop près. Mais n'oubliez pas que le sur accident peut vous arriver, par exemple après une crevaison.
    Un alerte des autres véhicules après une crevaison qui vous bloque au milieu de l'autoroute la nuit, ça fait réfléchir car on a vite fait de s'en prendre un à 150.
    Nous avons accepté la ceinture de sécurité, un émetteur d'alerte serait utile.
    Les constructeurs de véhicules n'étudient-ils pas des trucs trop futuristes?

  • jean-marc baggio
    jean-marc baggio     

    D'accord avec vous pour la responsabilité du conducteur.
    Mais quand la technique PEUT aider, alors la technique DOIT aider.
    VIGILANT n'est pas une aide à la conduite comme les systèmes cités dans l'article, mais un warning qui peut faire mieux que nos feux de détresse actuels.
    A vous lire, on n'aurait pas du les rendre obligatoire, il y a quelques décades, et le 107.7 ne devrait pas exister.
    Votre position est difficilement tenable face aux victimes de carambolages et du tunnel du Mont-Blanc ou d'un conducteur ébloui à un passage à niveau.
    Je ne suis pas une machine, et après quelques heures de conduite, un petit bip en cas de danger 1 km devant pour pouvoir anticiper, je suis preneur.
    Cordialement.
    jean-marc baggio

  • WENNER Boris
    WENNER Boris     

    "En septembre 2000, un accident de queue de bouchon (ils représentent 10% de l'insécurité routière) a coûté la vie à 4 Lorrains sur l'A31. Une plainte contre le gouvernement de l'époque a été déposée à la Cour de Justice de la République qui l'a classée sans suite de façon si expéditive, et sans possibilité d'appel, que la Cour des Droits de l'Homme a été saisie. Une autre plainte a également été déposée contre les constructeurs concernés"

    Petite question, c'est bien beau de porter plainte contre l'état, les constructeurs, Météo France et le facteur, mais autant que je saches quand je prend le volant, c'est moi qui suis responsable non seulement de ma conduite (vitesse, attention de tous les instants à un environnement en mouvement), mais aussi de l'état des organes de ma voiture et de leur capacité à éviter le pire.
    C'est peut-être moche à dire, mais dans ces 10% d'accidents de queus de bouchon, ils est prouvé que la plupart des véhicules arrivaient trop vite pour éviter le choc, et étaient souvent mal entretenus.
    Et les responsbles sont les conducteurs, c'est eux qui sont au volant, et garder ca en tête aide bien à la garder sur les épaules en cas d'imprévu.
    Les satellites, les lois et l'électronique embarquée ne suffiront JAMAIS à remplacer un conducteur défaillant.

  • jean-marc baggio
    jean-marc baggio     

    A combien de morts allons-nous commencer à réagir ?

    Depuis plus de 7 ans, il existe un warning intervéhiculaire qui pourrait éviter 4 morts par jour sur les routes de France.
    Après l'avoir ignoré, les constructeurs, aidés par les pouvoirs publics, ont décidé de le copier, mais ils retardent son introduction pour après 2008, afin de faire financer par les automobilistes européens les 5 milliards d'euros du programme GALILEO, l'équivalent communautaire payant du GPS américain gratuit.
    En septembre 2000, un accident de queue de bouchon (ils représentent 10% de l'insécurité routière) a coûté la vie à 4 Lorrains sur l'A31. Une plainte contre le gouvernement de l'époque a été déposée à la Cour de Justice de la République qui l'a classée sans suite de façon si expéditive, et sans possibilité d'appel, que la Cour des Droits de l'Homme a été saisie. Une autre plainte a également été déposée contre les constructeurs concernés.
    Ces procédures au pénal viennent en introduction au plus grand scandale de notre époque, puisque plus de 10.000 vies ont été sacrifiées à ce jour en France, et cela encore une fois pour des questions de profit. Ce nombre est à multiplier par 7 pour l'Europe et par 100 pour la planète.
    Plus d'un million de vies ont déjà été condamnées et cela augmente chaque jour, sans oublier les blessés marqués à jamais.
    Les carambolages meurtriers, les suraccidents inacceptables, les accidents de passages à niveau, les écoliers fauchés à la descente du bus, les véhicules agricoles percutés, tout cela peut être évité, et vous le savez.
    Il est urgent de ne plus attendre.

    Jean-Marc BAGGIO 24 avenue Corneille 57360 Amnéville Tél/Fax : 03 87 70 34 99

    (*) Pour connaître toute l'histoire, recherchez " vigilant baggio " sur internet.

Votre réponse
Postez un commentaire