En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La Sécu rembourse à tort 10 millions d'euros à cause d'un bug

La Sécu rembourse à tort 10 millions d'euros à cause d'un bug
 

Les défaillances d'un logiciel de télétransmission ont amené l'assurance maladie à verser trop d'argent à des cliniques privées.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

21 opinions
  • cthi
    cthi     

    La question se pose de savoir qui est responsable de ce "bug" à 10 millions.

    Clairement, le responsable est celui qui, à la Secu, à le droit de signer un paiement de 10 000 000.

    Reporter la faute sur un service ou un employé c'est clairement s'avouer incompétent au management!

  • Lhuna
    Lhuna     

    Je trouve qu'ils ont mis beaucoup de temps pour s'en apercevoir !
    Bonne journée.

  • bdd
    bdd     

    Ok avec toi pour les tests.
    Pour être plus précis il y à un cahier des charges écrit conjointement (je l'espère !!) par les utilisateurs (MOA) et l'informatique (MOE)qui inclut devs. et tests.

    Ensuite on developpe.
    Bien sur que les informaticiens testent ce qu'il produise, mais en fonction du cahier des charges.
    Bien sur que c'est un informaticien qui a codé le programme et qui à certainement fait une erreur de programmation.
    Mais ce que je veux dire c'est qu' un programmeur il ne fait que ce qu'on lui demande de faire et derrière il doit y avoir des contrôles, et manifestement ici dans ce problème il n'y a pas eu suffisamment de contrôles.
    C'est à la base un problème d'organisation et pas d'informatique.
    Les bugs il y en a toujours eu et il y en aura de plus en plus vue la complexité croissante des SI, aux décideurs d'intégrer cette donne.
    Je répète c'est trop facile comme réponse de tout rejeter sur un bug informatique.
    (Et non ce n'est pas toujours la faute de l'informatique)

    Pour finir je propose ceci comme définition de programme buggé :
    Programme qui fait correctement ce ce qu'on ne lui demande pas de faire.
    Bernard informaticien (pas développeur !)

  • vengeurmasque
    vengeurmasque     

    Alors là c'est un peu fort... Je rappelle qu'il y a 4 niveaux de tests (cycle ne V):
    Test Unitaire
    Test d'Intégration
    Test de Validation
    Test d'Acceptation métier

    Les 3 premiers sont à la charge de l'informatique qui *DOIT* tester (contrairement à ce que dit bernard... les développeurs testent !)
    Et vu le bug, cela aurait du être trouvé à ce niveau (cela ne ressemble pas à un bug métier).
    Les tests métiers devant vérifier la cohérence avec les besoins...

    Ce n'est pas la faute du développeur, mais bien des tests informatique (et oui ! c'est la faute de l'informatique).

    LB (responsable de tests et aussi informaticien !)

  • cassenoisette
    cassenoisette     

    sachant que les professionnels de santé ne sont pas toujours les plus honnetes malheureusement!

  • bdd
    bdd     

    peu importe qui a programmer un logiciel (dev interne ou externe).
    Un développeur est un technicien informatique, en tant que tel ce n'est pas à lui a valider son produit.
    Lors d'une mise en place d'un projet de cette envergure, il y a des test, des validations faites par le client final.
    Si maintenant on s'aperçoit que il il y a une double facturation, à qui la faute ?
    Aux techniciens ?
    Aux utilisateurs du logiciels ?
    Aux personnes qui ont testé cette application ?
    ce que je vois c'est que sous la petite phrase anodine "c'est la faute à informatique" beaucoup de personnes se déchargent de leur responsabilité.
    bernard (informaticien)

  • avenuedumaine
    avenuedumaine     

    Les logiciels de la sécu sont conçus par les informaticiens de la sécu- (cnamts et cetelic) tous comme à l'ACOSS(caisse financière de la sécu)- or comme partout il arrive qu'il y ait des bugs-Mais il faut savoir que le budget de la sécu= le budget de l'état et que pour l'état c'est une manne céleste- c'est là qu'il y a des trucs inconnus du public et ceci sous TOUS les régimes politiques

  • ty_seph
    ty_seph     

    On constate, une fois de plus, qu'en France nous "oublions" toujours de mettre en place des contrôles et des contre pouvoirs. On met en place des systèmes et on oublie de vérifier si le résultat attendu est bien là...

  • tijonx
    tijonx     

    Quand tu fais un logiciel qui sert a diriger des dizaines de milliards d'euros, selon toi, est-ce que t'aime mieux payer 20millions d'euros pour trouver la faille et attendre le logiciel pendant 2 ans de plus ou bien perde 10 millions en erreurs....

  • tijonx
    tijonx     

    La perfection n'existe pas. Tester un logiciel pour trouver toutes les failles possibles coute très cher. Alors quand en plus il ne vendent qu'a un seul acheteur... En plus, + un logiciel est gros plus il est difficile de trouver les failles. La plupart des failles en informatique ne se trouve pas dans les petits logiciels à 100$, mais dans les gros à 5k$, 10k$ et 50k$. Nous n'avons qu'a regarder les logiciel de CAD...

Lire la suite des opinions (21)

Votre réponse
Postez un commentaire