En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La France, championne d'Europe du piratage de logiciels

Mis à jour le
La France, championne d'Europe du piratage de logiciels
 

Le manque à gagner lié à l'installation de logiciels illégaux est estimé à 1,9 milliard d'euros en 2010 dans l'Hexagone. La France est le pays européen qui pirate le plus.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • Ark147258
    Ark147258     

    Depuis le début de l'année sur un système libre et gratuit (il en faut pas confondre les deux), plus besoin de pirater quoique ce soit (je fais de l'édition photo, un peu de vidéo, web et jeux)

    Je ne comprends pas les gens en possession d'une copie pirate de suites logicielles dont ils n'exploitent pas 10 % des possibilités. Bien sûr il faut blamer les éditeurs, qui imposent ces outils via l'environnement scolaire, professionel, en faisant des licences quasi gratuites pour les étudiants, els enseignants... Mais un peu de discernement parmi les consommateurs redonnerait uen utilisation de l'informatique plus saine

  • KonAitLeChoixDesLAchat
    KonAitLeChoixDesLAchat     

    Nan mais, Microsoft ne mérite pas qu'on lui paie encore une fois ses logiciels : IL NOUS FORCE A ACHETER SES SYSTEMES D'EXPLOITATION, MEME QUAND ON N'EN VEUT PAS.
    Essayez seulement d'aller dans une grande surface ou sur les sites marchands les plus fréquentés et d'y trouver le choix du matériel sans le système d'exploitation, vous verrez la difficulté.
    La vente liée des logiciels à l'achat d'un ordinateur, c'est illégal. Pourtant c'est toléré...
    Le consommateur n'est même pas conscient lors de l'achat qu'il paie au moins 100? de logiciels avec son ordinateur, car le prix des logiciels n'est même pas affiché.
    Forcément quand il s'en rend compte, il n'est pas content.

    Pour ma part je continuerais bien à pirater les logiciels Microsoft, si j'étais encore amener à les acheter contre mon gré.

    Je viens de commander un ordinateur netbook d'entrée de gamme, dont le modèle n'était pas disponible sans OS (avec la réduction du coût de l'OS dans le prix, évidemment). Je compte refuser le CLUF (Contrat de Licence d'Utilisateur Final) et faire une demande de remboursement auprès du constructeur, qu'il n'est pas en droit de me refuser.
    La tendance actuelle est à une indemnisation forfaitaire bien inférieure aux prix des logiciels, mais à force de poursuite en justice, on peut espérer que les contructeur comprendront enfin.
    Le gouvernement aurait d'ailleurs dû réagir depuis longtemps sur le sujet, mais il semblerait que les lobbys industriels issus du racket soient bien plus puissant et bien plus entendus que ceux issus de communautés d'utilisateurs... c'est bien dommage.

    Plus d'info sur la vente liée et l'aide au remboursement des logiciels indésirés mais vendus de force avec le PC, rendez-vous sur le site racketiciel.info

  • sebastien19
    sebastien19     

    Je crois qu'il faut relire un peu plus précisément le contenu du rapport...
    La France n'est nullement en tête de l'Union européenne pour son mauvais taux de "piratage". Elle est même classée 12ème meilleur élève selon ce critère (si je ne me suis pas trompé).
    Par contre, si l'on considère la valeur commerciale (soit disant) "perdue", la France est bien en tête. Ce chiffre est donc à relativiser. On peut même noter que les États-Unis sont les meilleurs élèves en termes de taux de piratage et les pires en termes de valeurs commerciales.
    Cette écart semble tout à fait logique en considérant le nombre de machine.
    On fait dire ce que l'on veut à des statistiques...

  • bipdan
    bipdan     

    Quand je lis : "Faut-il en conclure qu’ils trouvent normal que les droits de propriété intellectuelle soient rémunérés mais pas par eux"

    Et bien je dirais oui, car nous sommes quand meme le seule pays ou on paie une taxe, sur tous les supports de stockages pour financer les ayants droit (quoiqu'on fasse du support), et c'est l'état français qui veut ça.

    Par ailleurs rappelons que l'UMP n'hésite pas à pirater ou utiliser des oeuvres protégés sans contrepartie et sans en avertir les auteurs.

    Et meme au dela, l'élysée s'était carrément approprié la paternité d'un DVD promotionnel réalisé par ARTE, l'avait copié puis distribué avec sa propre jacquette en évinçant arté.

    Donc oui, évidemment avec tout le foutage de gueule que les français constate, nous ne somme évidemment pas près d'avoir envie de payer les ayants droits (ou plutot si, mais nous considéronts que nous le faisons déja, par diverses contributions imposées) sans discernement.

    Si donc les ayants droits, ne sont pas contents, il n'ont qu'a dire (ou faire dire) aux législateurs qu'ils arretent de taxer à tout va, ça se voit et c'est pas bon pour le marché.

    Quat aux BSA, ben je ne vois plus leur raison d'etre puisque nous avons hadopi!

  • the men
    the men     

    Faut arreter, c'est qui qui balance leur programmes avec un crack qui permet de le faire fonctionner tout en ayant un léger défaut (plantage de temps en temps ou option qui ne fonctionne pas).
    C'est une nouvelle sorte de pub.

  • Xanobis
    Xanobis     

    Faut pas déconné, y'a des logiciel hors de prix style toshop ou sony vegas. Tu va pas les acheté pour un usage personnel quoi. C'est des logiciel que de toute façon, ne serai pas acheté.

    Après les petit logiciel, défois c'est hors de prix pour ce que c'est, et y'a souvent des alternative gratuite. Alors bon ...

    Mais après pour un usage professionnel, là oui chaque logiciel devrai être payer, ça me parai plus que logique.

  • Roxun
    Roxun     

    Tu commencais a me donné le rythme...
    mais saches que la derniere réplique il manque un "on est".

    Ta gâché ma journée enfoiré.

  • Polycarbonates
    Polycarbonates     

    Je me demande toujours comment on peut estimer correctement quelque chose qu'on a pas vendu sans identifier ceux qui aurait du acheter. A défaut de méthode précise et partant du principe que cette association est plus proche du lobbying que de la science, on peut douter des résultats.
    De plus, comme le dit si bien marrabeh, difficile de savoir si les logiciels piratés seraient achetés ?

  • marabbeh
    marabbeh     

    Au contraire de ce qu'en déduit BSA, le piratage se fait au détriment des logiciels libres. Si personne ne pouvait utiliser de copies de MS Office, les gens se tourneraient alors vers OpenOffice ou LibreOffice. Je le vois bien avec Photoshop, qui est devenu la référence en matière de retouche photo. Si tout le monde devait payer sa licence Photoshop, les photographes se tourneraient vers d'autres produits comme The Gimp.
    En définitive, les nombreuses copies de logiciels qui tournaient dans les universités ont fidélisé les utilisateurs sur des logiciels payants. Ce qui est tout bénéfice pour les éditeurs.
    Donc paradoxalement je suis favorable au combat du BSA, qui ne fait rien de moins que de se tirer une balle dans le pied.

  • hellz
    hellz     

    44 Milliards ? Ils on perdus 44 milliards ? comment ? La plupart du piratage c'est pas des copies volé en magasin, ils se font rien voler, c'est du vent, ils se font voler du vent.. hooooooouu..

    C'est drôle quand même qu'il n'y ai jamais d'études sur l'argent fait GRÂCE aux "piratages", parce qu'ils en font grâce à ça, moi sans le piratage je n'aurais pas connu plein d'artiste, de séries, de jeux et autres choses que j'ai acheté parce que j'ai adoré (BD, Coffret DVD, Jeux, Produits dérivés) et sans le "piratage" il y a de bonne chance que jamais je n'aurais acheté tout ça parce que j'ai pas un budget illimité pour me permettre d'acheter des daubes, et maintenant il y en a tellement sur le marché que je n'ai pas le choix de tester avant. De plus, depuis plusieurs années l'attitude des compagnies est de punir les acheteurs en limitant le nombre d'installation ou nous forcer à être connecté sur Internet, ou bien nous empêcher de faire des copies de sauvegardes, tout ces contraites que la personne qui télécharge sur le net na pas, trouver l'erreur..

    Que les compagnies fassent de la qualité plutôt que de la quantité et qu'ils respectent le consommateurs et déjà là les ventes risque d'augmenter et le piratage risque de baisser, mais pour le moment je continu de télécharger et j'en ai pas honte.

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire