En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La conservation des données de connexion passe mal en Allemagne

La conservation des données de connexion passe mal en Allemagne
 

Une association sort une clé USB assurant l'anonymat sur le Net pour protester contre la loi sur la conservation des données.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • pijr
    pijr     

    bonjour,
    savez vous si cette clef usb est dispo en france et si elle guarantie l anonymat egalement en france.
    merci

  • 01rb
    01rb     

    Le problème n'est pas simple.
    Il y a deux questions de fond : la "traçabilité" ("flicage" pour certains) et sa perception (refus ou acceptation). Et en cas de refus, il y a une question de forme : les solutions anonymes.
    Pour la "traçabilité", l'idée me hérisse que l'on puisse surveiller mes pérégrinations et échanges épistolaires sur Internet et plus encore mes communications téléphoniques. Que cela soit pour un usage de contrôle ou pour un but commercial. Même si je n'ai jamais été vraiment concerné par les fredaines, je n'aurais pas aimé que l'on écoutât mes communications amoureuses, amicales, familiales ou commerciales (en supposant que j'en ai eues). :hurle:
    Mais par ailleurs, quelles que soient les bonnes et surtout mauvaises raisons de leurs auteurs, je ne supporte pas que des proches ou des inconnus puissent être victimes d'attentats. Quelles que soient la couleur, la religion et les opinions des uns ou des autres, il me paraît indispensable de s'efforcer d'empêcher cela.
    En outre, il y a les prédateurs (pédophiles), même si rien ne remplacera l'éducation ou contrôle parental.
    Sachant qu'il y aura toujours quelqu'un susceptible du pire, même par jeu, est-il alors possible d'anticiper ces actions sans s'intéresser (écouter, lire, suivre, espionner en somme) aux "communications" de ceux qui représentent un risque réel ou supposé ? :??:
    Comme je refuse le principe que ces victimes soient le "prix à payer" pour notre liberté, et qu'il n'y a pas d'alternative réaliste, à contre-coeur, j'accepte d'être "espionné". :sol:
    Cela étant posé, il me paraît indispensable de ne pas laisser les politiques, les paranoïaques, les pervers et autres marioles ou simples fonctionnaires en user à leurs convenances. Pour cela, il me semble que des juges spécialisés devraient accorder des autorisations, en contrôler l'usage et sanctionner les dérapages (écoutes ou surveillances injustifiées, ...). :whistle:
    Enfin pour la forme, à savoir le surf anonyme via clé USB : cela semble un bon système pour refuser le "flicage"; mais aussi pour les ... salauds avérés ou en puissance. Bien évidemment, n'étant ni terroriste, ni pervers, ni mariole, ni même drôle, je suis l'un des rares (le seul peut-être ?) à pouvoir utiliser sagement ce système, mais comme j'ai écrit quelques mots "sensibles", je suis peut-être être "grillé".
    Je ne suis pas paranoïaque non plus! Non, non! :hello:

Votre réponse
Postez un commentaire