En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Jeux vidéo : il faut tuer pour être un homme !

Jeux vidéo : il faut tuer pour être un homme !
 

Le monde du jeu, PC et console confondus, s'engage dans un réalisme toujours plus grand dans la violence. Ces productions méritent-elles vraiment la qualification de ' jeux ' ?

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • mtarzaim
    mtarzaim     

    Il est amusant de constater que, à une période où l'aseptisé et le politiquement correct est de plus en plus de mise dans les médias, les jeux vidéos deviennent eux de plus en plus "limites" (selon les personnes).

    A croire que l'excès de l'un est contre-balancé par l'excès de l'autre ...

    Pour en revenir à rayman, j'y ai déjà joué et je n'ai pas vraimment accroché. En fait, je suis de la génération NES et super mario bros. Du coup, le type jeux de plateforme m'est plus que connu, d'où peut être une certaine lassitude ...

    Le fait de ne pouvoir aller où je veux, ni influencer réellement l'histoire ou mon personnage, me fait naturellement aller vers les RPG ou les FPS. Bien que mes reflexes ne soient pas foudroyant, je m'amuse plus dans ce type de jeux que dans les jeux de plateformes purs (quoique, certains jeux, comme half life 2, relèvent aussi pas mal de la plateforme).

    Une fois encore, les gouts et les couleurs ... ^^

  • Loic_
    Loic_     

    Pour avoir joué à tout type de jeux vidéo, y compris les sanguinolents doom ou auter unreal, mais aussi les need for speed underground ou encore tout la saga des rayman, on a tôt fait de s'apercevoir que le coté "je tue en éclatant l'adversaire" peut simplement être remplacé par "je boxe mon adversaire, le mets KO et je libère mes petits amis enfermés dans des cages" ...
    Ce que je veux dire par là c'est que le modèle de jeu est finalement assez proche entre un doom et un rayman (sans vouloir faire injure à ce génial personnage...), il s'agit de se débarasser de l'adversaire pour marquer des points. Tout est une question de présentation, au fond. Si l'éditeur ajoute une dose d'intelligence (stratégie à utiliser pour atteindre le but de délivrer d'innocents "ptizetres"), d'humour (graphisme BD, ennemi KO avec des étoiles autour de la tête plutôt que d'exploser, sons type dessin animé plutôt qu'horribles cris type film d'horreur), le jeu ne peut qu'y gagner.
    Sans doute le succès des doom etc. tient-il plus à ce que sont enclins à se prouver les joueurs... A certains âges la férocité amuse. Pour ce qui me concerne (36 ans), je m'éclate tellement avec un rayman que je recherche surtout ce type de jeux.

  • mtarzaim
    mtarzaim     

    Oui les jeux vidéos peuvent donner l'impression d'être de plus en plus violent, mais on parle là de violence graphique.

    Tout joueur un tant soit peu régulier sait que les graphismes, on les oublie au bout de 20 minutes de jeu !!!
    Plus drole encore, on coupe les effets visuels superflus pour améliorer la fluidité !
    J'ai joué à Doom 3 recemment, et j'ai été bluffé par l'ambiance. Car il s'agit avant tout d'ambiance et non de violence. Je ne me suis pas dit : "Quelle violence ! génial !", mais plutot "Ouah ! ca c'est ce que j'appelle un film intéractif !!".

    Car le but est bien là : Immerger le joueur/lecteur/spectateur dans l'univers que l'on a créé. Film, livre, musique ou peinture, l'objectif est le même : oublier un court instant son existence pour en vivre une autre. La force d'un (bon) jeu vidéo est de vous projeter dans une histoire dans/sur laquelle on peut agir.
    Et si possible une histoire qui ne peut pas / ne doit pas vous arriver en vrai ! ^^

    Pour reprendre l'exemple des sims, qui n'a jamais construit une ville, et déclenché toutes les catastrophes possibles pour la voir disparaitre, regardant les statistiques de bien être tombées en chute libre ? (moi oui ^^)

    Enfin, je trouve dangereux les jeux où on ne voit pas les conséquences de ses actes. Tirer au laser sur des robots qui disparaissent, ca peut être drole, mais aussi pervers. Remplacez le laser par une vraie arme, et on se retrouve dans Bowling for Columbine ...

  • BOB_
    BOB_     

    il est vrai que depuis 3, 4 ans ,il n'y a que des jeux de guerre, de flingues ect...
    comme toujours quand il y a eu un jeux qui a marché,tous on produit le meme type de jeux .bilan,que des jeux de guerre,bidon.
    c'est marrant 5mn ,mais apres...

    OU EST PASSE LA CREATIVITEE LES GAS???
    apres il est normale que les boites ferment.

    C'EST PAS LE REALISME QUI FAIT UN BON JEUX,tous les hits ne sont pas reels:pac man ,tetris,sims...

Votre réponse
Postez un commentaire