En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Internet plomberait les ventes de CD

En 2002, le marché du disque fleurissait en France. Quatre mois à peine après le début de l'année, la tendance s'inverse. Internet n'y serait pas étranger.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

86 opinions
  • bad boy_
    bad boy_     

    j'invite tous le monde à lire ceci :

    http://www.erik-n.net/idees/mai04.php

    vraiment trés intéressant.

  • bad boy_
    bad boy_     

    « Il n'y a pas eu de gros carton au niveau national sur le début de l'année. Alors qu'en 2002 les émissions du type Star Academy dopaient le marché . » Voilà ce que répond un responsable du SNEP.Je sais pas vous mais moi ça m'a fais marrer pendant au moins .....2 secondes. faus vraiment qu'ils aient rien compris pour sortir des conneries pareils.Le jour où ils comprendront que leur star academy et autres daubes du même accabit, ça fais triper que les gamins de 10 ans (dont c'est les parents qui payent les cd's), ils auront compris qu'on ne veut plus de leur merde en barre (euh!! en galette ).
    Toute personne ayant déjà télécharger sur internet de la musique et l'ayant graver sait ce que coûte un cd et même en y rajoutant quelques centimes d'euros pour l'artiste, les frais de distribution et de mise sous presse on est encore loin du compte. Par contre si on soustrait le montant obtenu et le prix du cd dans les bacs, on voit trés bien l'ENORME marge que ce fais les majors.Et il osent dire que ce sont les artistes que nous consommateurs on lése.
    Je terminerais sur une phrase de coluche qui disait : quand on pense qu'il suffirait qu'on les achètent pas pour que ça se vende pas !!
    Mais bon, je dois être utopique pour penser que les gens sauront agir en masse pour faire fléchir les majors.Aujourd'hui il y a trop d'individualisme, et là encore il faut que ça touche vos sous pour que tout le monde se décide à bouger un peu.
    Si la situation est ce qu'elle est aujourd'hui (je parle de la crise mondiale actuelle)c'est aussi parce que chacun ne ce souci que de ce qui se passe devant sa porte (moi le premier, je le reconnais).

    A bon entendeur ....salut !!!

  • BITTMANN
    BITTMANN     

    J'ai jamais prétentu que je suis théoritien
    j'étais la par hasard et pas fais gaffe au fond du débat
    sorry
    salutauion

  • laurent__
    laurent__     

    0.30 cent euro c'est assez cher. Il faut dire qu'il y a déjà des impôts sur les cd-r à cause des "piratages". En plus, on ne télécharge pas que de la musique mais des demos, des photos,des patchs, des trainers, etc. Alorss arrêté de faire des théorie qui ne valent rien!!!!

  • cedric_
    cedric_     

    J'invite chaque personne à produire et distribuer ses propres disques... puis de les vendre à 5 euros pièces... J'achète des disques régulièrement (entre 10 et 14 euros) et j'ai fait partie d'un groupe, je me rends compte de la difficulté à produire et vendre un disque en dessous de 10 euros à l'heure actuelle où le public n'achète que les valeurs sûres ou les gros hits préfabriqués. Pour info, je travaille dans l'indépendant...

  • anhn
    anhn     

    Exactement le genre d'arguments que l'on voyait sortir quand Libio et Mille et une nuits ont sorti les livres à 10 F.
    Depuis les grands (Folio)ont été obligé de s'y mettre et n'en sont pas morts.
    Encore un secteur où l'on parle beaucoup de marketing sans se rappeler qu'à l'origine ces techniques avaient pour objectif de répondre le mieux possible aux attentes du client et de s'enrichir à partir de sa satisfaction (et non pas en essayant de le mettre en situation de dépendance).

  • cedric_
    cedric_     

    Travaillant dans l'industrie du disque, je tiens à apporter une petite précision: un CD vierge coûte moins d'un euros (env. 20 à 30 cents)... mais à cela il faut rajouter la création de la matrice (glassmaster), l'impression de livrets (très coûteuse et variant selon les formats), la sérigraphie du disque (coût variable selon le nombre de couleurs) ainsi que le conditionnement (cellophanage)... À cela s'ajoute les frais de studios d'enregistrement (ingé sons, musiciens additionnels, etc.) et de mastering (très coûteux pour une qualité audio irréprochable) et de création graphique (pao + flashage)... sans compter les droits d'auteur/compositeur/interprète... il est donc actuellment très difficile de faire tomber le prix minimum d'un disque en dessous de 3,5 euros pour les très grandes séries (> 500.000 ex)... à cela il faudrait rajouter les frais de promotion (pas de promo, pas de ventes, cercle vicieux) ainsi que les marges des distributeurs et des détaillants et la TVA... Ce qui définit un prix minimum d'env. 12 à 16 euros par disques pour le melomane... et il est actuellement très difficile de faire moins cher... je peux vous l'assurer...

  • Simon__
    Simon__     

    Faut savoir quand on a tort, j'ai relu l'article, et je l'avais effectivement lu un peu vite.

    Il ne s'agit effectivement pas d'une analyse, mais d'une suite de faits et de chiffres ayant en commun de s'intéresser aux ventes de disques et leur rapport éventuel à Internet.

    Cependant, si la journaliste n'est pas dupe des déclarations de la SNEP, cette distance n'est pas vraiment clairement énoncée.

    Ce doute vis-à-vis des véritables raisons de la baisse des ventes de disques n'est introduit qu'en deux endroits : la phrase que tu cites et la conclusion de l'article.

    Mais tu as raison : ces deux phrases introduisent un doute sur les véritables raisons de la baisse dudit marché. Je pense cependant qu'un léger approfondissement du sujet n'aurait pas été inutile, de même que donner la voix à d'autres interlocuteurs que les majors. Cela donnera encore moins l'impression de n'être pas dupe.

    Tu me répondras que ce n'est pas le sens de l'article, que 01.net n'est pas un journal d'opinion ou d'analyse, et que vous n'avez pas à prendre partie. Vous rapportez des faits, point.

    Dont acte.

    Par contre, tu as répondu un peu vite toi aussi : en démêlant les chevaux, on risque fort de peigner la girafe...

    Amicalement

  • Julien.m
    Julien.m     

    Un autre point qu'il faut souligner, c'est le nombre de pistes qu'il y a de nos jours sur des cd et la durée des chansons, quand on prend un groupe comme linkin park, qui sort des cds à 12 chansons, de durée totale de 37 minutes, ça done pas vraiment envie de l'acheter!, je ne siterais pas d'autres artistes mais ils sont nombreux

  • yaourt_
    yaourt_     

    L'article est centré sur internet, c'est ce qui nous plait sur 01net.
    Mais le journaliste parle des interets economiques et n'est pas dupe de ce que lui dit la SNEP"(...)C'est un peu vite oublier des facteurs annexes comme la récession globale ou l'absence de grands « hits » dans la production nationale. Ce que reconnaît volontiers le Snep".
    Alors avant de partir sur tes grands cheveaux... lis avec attention. "récession globale" ça veut dire " evenements economiques forts et pregnants" comme tu dis ! :-)

Lire la suite des opinions (86)

Votre réponse
Postez un commentaire