En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Insultes sur Facebook : des élèves astreints à un stage de citoyenneté

Mis à jour le
Insultes sur Facebook : des élèves astreints à un stage de citoyenneté
 

En bref. En décembre 2009, nous relations l'histoire d'une enseignante de Marseille qui avait porté plainte contre plusieurs de ses élèves pour des injures proférées sur Facebook...

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

50 opinions
  • School
    School     

    J'entends parfois des insultes racistes. C'est pas pour ca que je voie le chef d'etablissement organiser des seances d'info sur le racisme. J'entends souvent des insultes homophobes;la encore proviseurs et education nationale s'en foutent comme de l'an 40.
    Et j'entends pas non plus de seances d'informations qui informent du bon usage de l'internet, de ce qu'on peut y faire et de la frontière virtuelle réelle.
    Alors faut pas s'etonner, l'école, elle n'a que ce qu'elle merite.

  • claudecbels
    claudecbels     

    et je suppose que vos fautes d'orthographe c'est à cause des profs... vous en êtes donc une pauvre victime
    quant à "si le prof se fait insulté, c'est que il a quelque chose a se reproché" (sic!) je présume que si je vous insultais je pourrais dire que, si ça vous atteint, c'est que vous avez quelque chose à vous reprocher...

  • fredenrtt
    fredenrtt     

    Cela fait 10 qu'on utilise le "+1" Hahaha!

    Je plaisante évidemment, je suis également tout a fait d'accord (pour avoir fait moi aussi par le passé quelques stages au commissariat du coin! Pas très pédagogique mais au moins ca passe l'envie de recommencer) .

  • lecat
    lecat     

    Ben on y vient, je lis tous les commentaires sur le sujet et constate qu'heureusement la plupart des gens reste sensible a l'intégrité des hommes et des femmes , qu'ils soient professeurs ou non. Mais quand je vois des personnes dire que ce n'est pas grave, que ce sont des jeunes, que pour une insulte on ne peut pas aller devant la police... je repondrai, tout dépend de l'insulte. si l'on traite un professeur de pédé ou de "guinasse" qu'on ecrira plutôt gouinasse ...ca peut avoir des répercutions sur la vie du dit professeur. et si les élèves l'avaient traité de pire que ca, sur le net, juste pour s'amuser... quelles auraient été les conséquences pour le professeur ? dire d'un prof qu'il est con, qu'il est laid c'est puerile, c'est pas méchant mais c'est pas gentil non plus. proférer des insultes a caractère sexuel c'set de suite different... les profs se protègent en ne laissant pas passer cela.

  • Oulianov
    Oulianov     

    Même dans un débat sur un cas de cour d'école on arrive à trouver le gaucho du coin qui ressert son "c'est la faute à qui ? à Sarkozy !!!"...
    Et ensuite on va essayer d'enseigner l'objectivité, la nuance et l'honnêteté intellectuelle aux enfants...

  • zizou005
    zizou005     

    On ne peut pas dire tout et n'importe quoi et ce n'est pas bien de diffamer son prof ou son voisin sur le net ce n'est pas trés courageux!!!

  • rodcobalt222
    rodcobalt222     

    Il n'y a pas si longtemps un prof s'est déposé une plainte à son encontre pour avoir sortie à un éléve :"Ne joue pas au con avec moi !".
    Plainte pour insulte, malgrès les explications pour le moins fondait de sa réaction.
    Expliquez moi alors pourquoi les profs n'aurait pas le droit de se défendre en employant le même arsenal.
    Montrait l'exemple oui, mais pas au dépend de sa dignité.

  • bipdan2
    bipdan2     

    Ben franchement facebook a beau être disons "non privé". Cela n'a pas plus de porté qu'insulter un prof devant ses potes.

    qui va lire, ça et qui va se gausser de ces propos ? A peu près juste son auteur et ses amis proches. On parle d'un profil facebook, pas d'un gazette officiel.
    Meme si le profil facebook est accessible, sa porté est quasi nulle.

    C'est la médiatisation du truc qui le rend éventuellement navrant (et encore dans ma tête il est évident que ca ne baisse pas la considération que je pourrais avoir, par dégaut, pour un prof que je ne connais pas). C'est donc très difficile d'imaginer que cela lui soit réellement préjudiciable.

    Poussons plus loin, ces propos ne seront finalement préjudiciable à long terme qu'à son auteur lorsque peut-être on lui mettre sous le nez en lui faisant remarquer qu'il est assez con pour instulter ses profs en ligne.

    Enfin bref, ca fait beaucoup d'octets en ligne pour finalement rien de plus qu'une blague de potache dans la moyenne basse de l'échelle humoristique des lycéens.




    Ensuite

  • dqr33
    dqr33     

    Si ce que tu décris sont les faits bruts, effectivement, "se retrouver face aux gendarme avec photos devant, de profil et empreintes digitales", c'est un peu démesuré.

    Mais quid ensuite des propos échangés entre les différentes parties, y compris ceux des parents qui se sont probablement mis au milieu ?

    Ça, on sait pas...

    Mais je suis d'accord pour dire que, sur cette affaire-là du moins, ça n'aurait pas du prendre une telle ampleur.

  • lunatika
    lunatika     

    Je tiens à vous mettre au courant sur les faits réels: les enfants ils ont commentés une photos de classe, sur le profil d'une élève de la même classe, la fille en question a transferée la photo avec les commentaires sur le profil du collège et c'est comme ça que le directeur est venu à connaissance...Les enjures sont: con, vielle peau et guinasse!!! franchement se retrouver face aux gendarme avec photos devant, de profil et impreintes digitales... je vous laisse réflechir!

Lire la suite des opinions (50)

Votre réponse
Postez un commentaire