En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

IBM vend ses PC au chinois Lenovo

IBM vend ses PC au chinois Lenovo
 

Le premier fabricant chinois d'ordinateurs personnels a racheté la division PC du numéro un mondial de l'informatique, pour un montant total de 1,75 milliard de dollars.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • Danielyang
    Danielyang     

    merci !

  • Danielyang
    Danielyang     

    je suis chinois ,peut-etre vous aimez pas la Chine , mais vous devez savoir que la Chine est tres tres forte dans le monde aujourd'hui . quellequefois ,des nouvelles ce que vous avez vu sur le journal ,dans la tele ou le livre de la Chine ,ne sont pas tous vrais ,je sais pas pourquoi les etrangers aiment dire la Chine est mauvais ou pauvre ,vous savez quoi ah ?? etudiez-vous s'il vous plait !!!!! en Chine , peut-etre on dit les etrangers comme ca aussi .

  • Sam  P.
    Sam P.     

    Bonsoir JCN,

    En effet merci de reconnaitre la qualité et la capacité technique du vieil IBM. Cela n'apparaissait pas clairement dans ton premier mail.
    La stratégie pas bonne ? Cette société ne m'a pas parue souffrir beaucoup de la crise informatique de ces dernières années !! contrairement à ses concurents ! Je ne parle pas de Dell, si tu es client de cet assembleur c'est ton problème.
    En fait, j'ai oublié de te parler de l'essentiel, la percée d'IBM en terme de service et outsourcing. En plus regarde avec quelle facilité ils sont en train de transformer le visage de l'informatique d'entreprise en plaçant leur techno BladeCenter partout avec linux. Il semble qu'ils envisagent même d'y intégrer le POWER avec tout le portefeuille applicatif AIX dont tu rêves. Ils se payent même le luxe d'en faire une techno open. Mais là je prêche un converti !n'est ce pas ! lol
    Même si la stratégie d'une si grande entreprise t'échappe je pense qu'il ne faut pas te concentrer uniquement sur le PC de papa et son OS Bancal.
    Non contrairement à toi je ne m'inquiète pas pour les actionnaires de ce certes vieux mais puissant groupe informatique américain.

  • JCN
    JCN     

    Ben, les puces pour PC, les OS, les logiciels de bureautique, ça en représente du pognon. Quand aux PC, voir la réponse de Bill faite plus haut.

    Les supercalculateurs, c'est un marché de niche par rapport au PC.

    Quand à rire à propos du Power PC, je ne crois pas que les responsables d'IBM rigolent beaucoup, vu le succès de leur puce jusque là et la façon dont ils ont échoué pour l'imposer.

    Quand a rencontrer partout le prochain Power PC, on verra. Ils n'ont pas réussi à l'imposer partout jusque là, par manque de vue stratégique, alors on peut légitimement avoir des doutes sur leur capacité à l'imposer maintenant.

    De toute façon, à part pour Apple (qui ne représente que quelques % du marché des ordinateurs), on peut prédire que les puces en question (celles à destination des consoles ou du multimédia) ne se vendront pas bien cher. C'est pas toi qui parlait de PC à 300 ? ?

    Enfin, pour Linux, c'est bien gentil qu'ils aient offert le plus à la communauté open source. Mais vu qu'il s'agit d'une société commerciale, elle n'est pas là pour gagner des médailles en chocolat. Pousser Linux leur sert à faire reculer les parts de marché de MS et se libérer de son emprise. Et donc, à terme, pouvoir éventuellement imposer leurs puces. Pour ça, il faut un OS hyper pratique et surtout, avec des logiciels. Pour l'instant, il faudrait s'imposer en entreprise. Donc, il faudrait un OS encore plus convivial qu'il ne l'est déjà, avec des progiciels, comme des logiciels de comptabilité, de gestion de projet, etc... IBM a la capacité à développer tout ça et donner un gros coup de boost au marché des PC sous Linux en entreprise. Mais non, ils font un développement à la petite semaine. Ils pourraient développer le multimédia sous Linux, pour en faire progresser l'adoption par les particulier. Mais non. Là encore, pas de vision stratégique.

    Alors bon, IBM, franchement, c'est vraiment pas ça.

  • Sam  P.
    Sam P.     

    JCN t'as tout faux ! IBM c'est International Business Machine !!! on parle de pognon là pas de pc à 300 ? !!
    pour info IBM c'est le calculateur le plus puissant du monde ( voir blue Gene ) ! IBM c'est la société qui brevete le plus dans le monde ! son investissement dans le R&D est sans commune mesure ! JCN tu me fais rire quand tu dénigres le processeur d'IBM le POWER !!
    au contraire tu vas le rencontrer partout ( apple - console - multimedia ) . Et quand tu parles de linux et IBM , là mon cher JCN tu peux aller te coucher , en effet IBM est la société privé qui a offert le plus à la communauté open source , et c'est pas fini ......
    Merde JCN , tu travailles chez HP ou quoi ?

  • JCN
    JCN     

    Ouai, franchement, IBM a tout faux depuis des années. Dans les années 80, ils ont laissé le marché des processeurs à Intel, celui des OS à Microsoft (ainsi que celui des suites bureautiques). Dans les années 90/2000, ils ont poussé leurs processeurs power PC n'importe comment, en le produisant eux-même, puis, en laissant la production à Motorola ; et en faisant une nouvelle architecture plutot que de rester compatible x86 (se coupant ainsi de 90 % du marché). Ils essayent de se rattraper sur le marché des OS avec Linux. Mais, là encore, sans ambition, en poussant mollement le développement. Alors que vu l'état d'avancement de l'OS, ils pourraient en faire quelque chose de super abouti. Ils ont vendu leur division Disques durs. Et maintenant, ils vendent leur division PC. Bientot, IBM, une coquille vide ?

    IBM, c'est vraiment le dinosaure complètement dépassé qui fait erreur sur erreur.

  • lunu
    lunu     

    d'abord ce n'est pas une joint venture ,c'est simplement un rachat par Lenovo..Quant au marché Chinois ,il va progresser sans qu'IBM y trouve profit .Lenovo achete des parts de marché pas une marque en declin.Les chinois veulent vendre leur technologie et leurs marque .Mais comme ce sont des gens polis ils ne cherchent pas à ecraser IBM qui il faut bien le dire subit une humiliation sans pareille.C'est le meme deal que celui que Thomson a vecu et ce n'est pas parce que les media ont "druckerisé" l'information qu'il faille se voiler la face ,c'est une deroute pour deux entreprises qui ne s'en sortaient pas. Penser que les chinois voudraient partager leur marché c'est croire au pere noel.

  • Bill_
    Bill_     

    on peut bien vivre en vendant des PC comme DEll ou vendre des logiciels comme Microsoft.IBM s'est planté sur ces deux secteurs uniquement par incompetence et arrogance.C'est la qualité des hommes qui a fait la difference .IBM est partout mais moyen partout ,jamais le meilleur ,cadres moyens,idees moyennes.La perte d'image en 10 ans est impressionnante ,en terme de pouvoir elle st incommensurable .Qui aujourd'hui se soucie des annonces d'IBM ?A l'origine ,le fondateur d'IBM fabriquait des ...cercueils ,juste retour aux sources.

  • Xavier_
    Xavier_     

    ton commentaire et tout a fait vrai, cette joint venture permet à IBM d'ouvrir le marché chinois, et son retour sur la ligne grand public.....et ce sur une échelle mondiale, dans 1 an nous allons voir des produits IBM lenovo de partout...

  • LVM
    LVM     

    C'est que IBM ne réalisait plus que 12% de son chiffre d'affaire avec
    les PC.
    Aujourd'hui cette entreprise gagne énormément avec les serveurs et
    les services informatiques.
    C'est de plus un spécialiste des microprocesseurs. Les prochaines
    consoles seront toutes équipées de puces fabriquées par IBM. Ce
    sont eux qui fabrique les G5 des machines d'Apple.

    Le PC est condamné à devenir un produit bas de gamme (avec des
    marges ridicules), réservé aux entreprises (qui n'ont pas besoin de
    produits hi-tech), ou aux pays en voie de développement.

    IBM l'a bien compris en fuyant le plus vite possible ce marché qui
    n'innove plus. Des associations avec des entreprises comme Apple
    lui sont bien plus prometteuses: l'iMac G5 est par exemple le
    premier vrai ordinateur grand public et bon marché en 64 bits.

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire