En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Google est-il vraiment trop puissant en Europe ?
 

La Commission européenne accuse la firme d'abus de position dominante dans la recherche sur internet. Google se défend pourtant, preuves à l'appui, de favoriser ses propres services dans les résultats affichés par son moteur.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    Macdo, Coca cola, Ford on les attaque pas ???

  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    C'est qui les jaloux qui leur en veulent et qui pousse l'Europe à les embêter ?

  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    Une belle amende, mais qui va en profiter : les internautes européens ? Pour les résiliations de contrats il y a eu amendes, pour ententes illégales aussi; Mais ce n'est jamais le consommateur qui en voit la couleur...

  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    Le lien que vous donnez ci-dessus pour la commission européenne ne marche pas (le lien, pas la commission)

  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    C'est pas Google qui est un géant, ce sont les autres qui sont des nains. Faut-il couper les pattes au géant ou gaver les nains. That is the question ?

  • Hansi68
    Hansi68     

    Une amende même élevée ne ramenera pas la concurrence sur les services. Il suffira à google de passer à la caisse : abonnement youtube pour éviter la pub, passage de gmail en payant, etc. Ce ne sera pas google qui paiera son amende, mais bien cet internaute stupide qui n'a pas encore compris le lien entre gratuité des services en ligne et dépendance, pour ne pas dire esclavagisme numérique. Dans ce sens, il vaudrait mieux payer aujourd'hui des services européens de qualité, et créer réellement des emplois en Europe, plutôt que de s'imaginer secouer tout le pommier pour obtenir au final une pauvre pomme...
    Qwant est un bon début de réponse. Il faudrait rapidement aussi une solution de micropaiement européenne pour lancer la petite économie. La plupart des gens ne passent pas par paypal par plaisir, mais tout simplement parce que les contrats VAD des banques sont hors de prix et à l'ouest de l'économie numérique réelle. Il y a du boulot, mais on peut y arriver parce que nous avons les ingénieurs et l'argent. Il ne manque que la volonté réelle du politique - et sur ce point, le protectionnisme numérique ne nous protégera pas. L'hégémonie de google sur le mobile est parallèle à celle de microsoft sur le fixe : dans les deux cas, on a laissé un monopole s'installer et faire son nid. Cela étant, google n'aurait réussi à avoir sa place actuelle sans un android "cheval de troie", ce qui prouve bien que le contrôle du matériel est aussi important que le contrôle du logiciel. Il faut casser la vente forcée partout, et remettre une vraie et saine concurrence entre les acteurs : tant qu'on forcera artificiellement la vente de mauvais produits à des usagers non avertis, on entretiendra de fait la dépendance à ces mêmes monopoles que l'on veut combattre.

Votre réponse
Postez un commentaire