En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Des gestionnaires de hot spots sous une bannière commune

Aéroports de Paris, la SNCF et Total créent l'association France Hotspots. Objectif : promouvoir et faciliter l'accès aux réseaux sans fil dans les lieux de transit.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • yaya_
    yaya_     

    Pas entièrement d'accord avec vous. Une entreprise privée peut avoir des obligations de service public.
    L'état, au travers de l'ART peut obliger les entreprises privées, dont FT, à assurer une mission d'aménagement du territoire. Soit en inscrivant ces obligations dans leur licence d'opérateur, soit en leur accordant des subventions.

    Donc, bien que pas d'accord avec ce monsieur, je pense que les contribuables des campagnes peuvent demander à l'état d'agir en ce sens.

  • qqn
    qqn     

    ... ce qui ne semble pas le cas du môsieur d'avant.
    Le développement de l'ADSL est réalisé par des sociétés privées, et non pas de l'Etat.
    Merci de bien faire la part des choses.

  • d'ailleurs
    d'ailleurs     

    Je vois pas trop le rapport au niveau de "ceux qui payent les impôts". A ma connaissance, tout ça c'est fait par des sociétés privées, qui plus est bien distinctes les unes des autres : je vois mal ce que la SNCF (bon, c'est public...) et les Aéroports de Paris peuvent faire pour développer l'ADSL à la campagne...

  • yaya_
    yaya_     

    C'est vrai que le ton est peu ......... Autant pour moi, d'autant plus que ça nuit au débat.

    Ce que je veux dire, c'est que si il faut que 100 % d'une population soit équipée dans une techno pour passer à la techno suivante, alors on freine le développement de la techno suivante. Le Wifi dans les zones de transit répond à un vrai besoin pour les utilisateurs à titre personnel et professionnel et il me semble dommage de ne pas en faire profiter ceux qui le peuvent pour les raisons invoquées.

    C'est vrai que pour ceux qui n'ont pas l'ADSL ça doit être frustrant.

    Mais dans la vie on fait des choix. L'idéal serait de construire les villes à la campagne. Comme ce n'est pas possible, on a le choix entre une campagne moins bien équipée en infrastructure (Aéroports, Metro, trains, cinémas, théatres.... et ADSL ou GSM) mais avec une qualité de vie supérieure, ou la ville avec plus d'équipements et une qualité de vie inférieure.

    Maintenant ce n'est pas une raison pour ne pas rappeller ce manque d'infrastructures et influer pour faire rattrapper ce retard. Mais le ton de ce message me semble plus critique que constructif, d'où mon enervement.

    Mon exemple sur la médecine est, désolé, bien choisi. La recherche privée et publique devrait investir plus sur les soins du paludisme qui fait des ravages en Afrique au lieu d'investir dans la recherche contre le cancer ou la myopathie, maladies des pays riches. Mais si un des mes proches est guéri du cancer, alors je remercie cette même recheche de ne pas avoir fait ce choix. Un africain n'aura certainement pas le même avis.

  • D'en bas
    D'en bas     

    le ton paraît polémique... un peu agressif même... pourtant le QI n'est pas à mettre en cause, le texte est en bon français... cela étant, le monsieur d'en bas ne parle pas de stopper le développement du WIFI (dans quelle acception d'ailleurs... développement technique ou couverture géographique) mais de faire des choix prioritaires : équiper les zones de transit (pour illustrer : gare, aéroport) après avoir équipé les 25% de la population française qui paye aussi des impots... cela n'a rien à voir avec votre exemple tout à fait mal choisi...

    J'ai bien l'honneur de vous saluer. n'attendant aucune réponse d'ailleurs

  • yaya_
    yaya_     

    Donc, ce que vous proposez c'est de stopper le développement du Wifi tant que 100% des Français n'ont pas le haut débit.

    Dans le même ordre d'idée on pourrait stopper le développement de la médecine dans les pays occidentaux tant que les pays en voie de développement n'auront pas atteint notre niveau de santé. Ca c'est de la vrai égalité-fraternité.

    Si vous voulez le haut débit, vous n'avez qu'à venir habiter en ville. Ah, non, moi la ville j'aime pas, je suis mieux à la campagne. Mais à la campagne, j'ai pas le haut débit...... Dans la vie il faut faire des choix et ensuite les assumer. Moi j'habite dans un petit appartement en ville au lieu d'une maison à la campagne, et je ne me plains pas !

  • romain_
    romain_     

    rien a rajouter :-)

  • D'en bas
    D'en bas     

    Avant de s'occuper de couvrir des zones de transit, il serait bien de terminer la couverture Haut Débit de la France d'en bas! Histoire de faire dans Egalité-Fraternité...

Votre réponse
Postez un commentaire