En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Avec sa version 2.0, OpenOffice arrive en force dans l'administration

Avec sa version 2.0, OpenOffice arrive en force dans l'administration
 

La nouvelle version de la suite bureautique est disponible. La diffusion d'OpenOffice s'accélère dans l'administration.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

47 opinions
  • La_bidouille
    La_bidouille     

    Bonjour
    Que ce soit au boulot (donc par obligation) j'ai MS et OOo et à la maison idem et pourtant là je n'y suis pas obligé mais je voudrais arriver à migrer doucement vers Open office. Mais que c'est dur de perdre des habitudes prises depuis plus d'une quinzaine d'années.
    En fait j'utilise surtout le module Calc soit le tableur mais il faut vraiment penser tout autrement que ce qu'il peut se faire sous Xls.
    Je dois avouer que lorsque je dois réaliser un travail rapidement je me tourne vers Excel car je maîtrise mieux et le trouve plus intuitif.
    Maintenant il est vrai qu'avec cette dernière version, le look a pas mal changé (il était temps) et les boutons sont bien plus parlants. (Reste toujours le problème des macros)
    Mais ce que je voulais faire ressortir ici, c'est l'ABSENCE D AIDE sous OOo (quoi ? la touche F1 -- No comment). Bien sûr il y a le site officiel avec son forum mais l'avez vous essayé ? Je m'y suis abonné une fois pendant .... 2 jours car j'ai reçu une montagne de courriers très peu pratiques à lire et parfois incompréhensibles (en 2 jours 245 messages) ce qui demande un temps de lecture très important le soir très tard (chose impossible). C'est bien dommage car si un autre style de forum plus souple et plus explicite existait, je suis certain que le nombre d'adeptes monterait en flèche.
    Je ne veux pas leur faire de pub, de toute façon vu comme ça tourne ils n'en ont pas besoin mais regardez le site d'aide sur Excel qui a pour nom Excel Download. C'est génial lorsque j'ai un souci avec un tableau, une formule ou autre et que je n'ai pas trouvé dans les archives (fortement documentées avec de nombreux exemples), j'expose mon problème et en général dans les minutes qui suivent j'obtiens une ou plusieurs réponses. Le ton y est décontracté et même parfois amical. J'ai TOUJOURS obtenu une réponse qui a résolu mon problème.
    Les quelques rares sites qui parlent de OOo proposent tous les mêmes aides et le seul forum que j'ai trouvé http://veriti.free.fr/Forum_VeriTi/forum_1.php tiens là je leur fais de la pub car par contre celui-ci a du mal à décoller. En 9 mois d'existence 85 questions posées :pleure: dont certaines n'ont pas eu 1 seule réponses et d'autres sont toujours en suspens.
    Bien sûr OOo est gratuit et ne possède pas la force de frappe de MS mais si ce qui existe aujourd'hui était rendu plus accessible, plus convivial, je me répète mais je reste persuadé que les utilisateurs seraient bien plus nombreux.
    A+

  • alguno
    alguno     

    UGAP = centrale d'achat pour les administrations qui n'ont pas les capacités techniques (ou le temps ou le courage) de lancer leurs propres consultations (marchés publics). Quand une administration fait appel à l'UGAP, elle est complétement blindée juridiquement (ie : tout est fait dans les règles). A contrario, en terme d'efficience du marché (et de la négociation) (ie : prestations reçues / moyens fournis), c'est pas terrible. Pour faire simple et pour ceux qui ne connaissent pas trop les réjouissances de l'administration, le PC que vous acheterez en passant par l'UGAP sera beaucoup plus cher que le même vendu au supermarché d'à côté (si le produit n'est pas devenu trop ringard entre temps et qu'il est encore vendu au supermarché). L'idée : c'est qu'on ne peut pas trop prendre les prix de l'UGAP comme exemple/

  • dams45
    dams45     

    Je suis un utilisateur de logiciel libre, mais je reconnais également des qualités aux solutions propriétaires, je ne suis donc pas un "intégriste" du libre.

    La suite bureautique de microsoft me semble être une des meilleurs qui existent, de part la taille de la solution : de la base de données à la présentation, en passant par les calculs statistiques et scientifiques...

    Cependant, je pense que pour la plupart des utilisateurs, les fonctions de base suffisent, celles qu'offre très efficacement OpenOffice. Je crois que l'administration l'a compris, et c'est très bien pour le budget de l'état. Je conçois que nombre d'entreprise qui ont développé leurs solutions autour d'Office ne puissent pas migrer du jour au lendemain, mais je pense qu'il serait appréciable d'installer OpenOffice en même temps qu'Office, ne serait-ce que pour s'habituer au produit, et tenter éventuellement une migration en douceur, sur plusieurs années... Le temps que les nouvelles générations, élevées à l'OpenOffice arrivent sur le marché du travail (j'en fait parti)...

    En ce qui concerne les formats ouverts, je trouve ça très important. il y a quelques mois, j'ai été amené à développer une application générant des documents textes, donc a priori pour Word, et je me suis retrouvé bien embêté pour créer des .doc. Heureusement qu'il existe un format ouvert accepté par Word : le RTF. Sans lui, je me serais contenté d'un pâle PDF, qui ne permet aucune modification (du moins sans PDF Creator etc...).

    A mon avis, le gros problème pour une entreprise est de bien cibler ses besoins, avant d'envisager toute solution.
    Il n'existe pas UNE solution, mais une multitude, qui doivent s'adapter le plus possibles aux nécessités. Et je crois qu'actuellement, dans l'informatique, on commence par acheter le produit, et ensuite, on regarde ce que l'on va pouvoir en faire. On essaye de comparer des logiciels par l'absolu (je clique sur un bouton qui fait des PDF -> la belle affaire, si on ne travaille pas avec des PDFs...) , alors qu'il n'ont d'existance que de part la solution apportée face à un besoin.

  • Roblès Pierre
    Roblès Pierre     

    Cooocoooricooooo !!
    Allons enfants de la patriiiii euuuuhh , le jour de gloire est.....tarrivé !

  • gilles.c
    gilles.c     

    C'est vrai, il y a dans votre cas un énorme travail de migration à accomplir et il ne serait pas réaliste de quitter les logiciels de Microsoft étant donné leurs caractères coordonnés et intégrés qui forment un ensemble. Mais d'autre part, il me semble que mettre un "doigt de pied" dans OpenOffice, en l'installant sur vos PC et en apprivoisant l'outil, constituerait une sorte d'assurance stratégique en cas d'abus de monopole de la part de Microsoft.

  • alguno
    alguno     

    En ayant le même environnement au boulot et à la maison, on peut bosser sur des fichiers persos au boulot. Bon d'accord, dans la gendarmerie et à l'éducation nationale, c'est le genre d'écarts qu'on ne peut pas se permettre. Mais pour les autres ?

  • alguno
    alguno     

    On peut trouver des PC à 500 ? au supermarché et la dessus, il y a 280 ? qui vont direct à Microsoft (pour Windows)? Il ne doit vraiment plus rester grand chose au distributeur et au fabricant chinois.

  • alguno
    alguno     

    Bien-sûr qu'il y a des professionnels dans le secteur public comme dans le secteur privé. Le message précédent, en voulant défendre OpenOffice, laisser penser que cette suite n'était pas adaptée à des usages très professionnels.
    J'ai essayé de réagir en faisant de l'humour... mais c'est tombé à côté.

    Ceci dit (et c'est complètement hors sujet mais je me lâche), si les policiers sont des fonctionnaires, les personnes qui ramassent les ordures sont rarement des fonctionnaires. Il y a généralement une déléguation de service public auprès de multinationales (comme Vivendi par exemple). La distribution de l'eau, les transports publics font eux aussi assez souvent l'objet d'une déléguation de service public. Dans le domaine médical et scolaire, il existe une coexistence entre secteur public et secteur privé. Pour les assurances santé, les assurances privées (et les mutuelles) assument de plus en plus les charges dans le passé dévolues à la sécurité sociale. L'ANPE, depuis début 2005, a officielement perdu son monopole du placement, au profit d'agences privées. Aujourd'hui, ce sont des sociétés privées qui fournissent les repas aux militaires. Et certaines casernes sont gardées par des sociétés de gardiennage privées.
    Pour résumer, il y a très peu de services publics qui ne risquent pas un jour(en 2007 par exemple) de basculer partiellement ou totalement dans le secteur privé.
    Des activité qui ne risquent rien ? Le coeur de métier de la police, de l'armée et de la justice, les agents chargés d'organiser et de controler les déléguations de services publics... 1% ou 10% des effectifs actuels ?
    Mais bon, il y a une différence considérable entre le réalisable et le réaliste. Je pense et je souhaite (à titre individuel) que la plupart des fonctionnaires actuels conserveront leurs statuts jusqu'à leurs retraites.
    Bravo si vous êtes arrivés sans dormir jusqu'à la fin de cette réaction !

  • le vénérable du sommet
    le vénérable du sommet     

    Salut :D
    J'ai trouvé ce forum très agréable à lire car beaucoup de points ont été débattu ici. Mais je tiens à faire une petite remarque, si on parle de formats ouverts ou non on parle surtout d'échanges de données. Et pas seulement entres ministères ou sociétés. En effet, je travaille dans l'informatique et souvent sur des produits de Microsoft ce qui fait beaucoup de travail ;) mais je suis aussi un citoyen, un consommateur, un utilisateur final (comme on dit souvent en informatique... désignation étrange et inqiétante je trouve :hebe: ) qui n'a pas envie d'être pris pour un imbécile. Car oui, c'est bien beau la suite ms office mais cela sous entend que pour lire les documents administratifs que je recevrai bienôt en mails (vive l'e-administration) il me faudra obligatoirement ms Word ou ms excel (exemple) donc Windows (et tout ce qui faut comme logiciels pour le garder vivant). Coûte cher tous ça et pour une qualité que je trouve fort passable et que, surtout, je n'aurais pas choisi :hurle: .
    une petite remarque, pour ceux qui s'inquiètent d'une migration. Il y a en France, des entreprises (ssll) qui font un travail de grande qualité pour aider les entreprises (avec moults macros et tableaux dynamiques) et ceci pour le coût des licenses Microsoft.
    Et puisque j'y suis, encore une petite remarque !!
    je pense qu'il serais bien pour tout le monde d'arrêter de parler de Microsoft comme ayant 90% du marché. Car là, nous ne voyons pas la réalité en face. Si ceci est peut - être vrai en France, ce ne l'est pas partout dans le monde. Allez voir du côté de l'asie ou de l'amérique du sud... :jap: . Eux aussi, ils doivent payer pour avoir le droit de communiquer avec nous ??
    Une France élitiste est - elle encore démocratique ??

  • Yami
    Yami     

    je ne suis ni pro microsoft, ni pro libre, et je ne suis pas pour le grand monopole non plus. Ce qui m'inquiète c'est le peux d'argument valable pour envisager une migration. le format est ouvert, soit, et après? Aucunes des applis métiers que j'utilise ne proposent d'intégration openoffice, et je le répète il n'y a aucun moyen de migrer les fichiers sans tout reprendre a 0 (sauf le courrier de base de 2 lignes, ce qui est peu répandue dans ma société). Ou est l'alernative ??? Ou est l'investissement ??? On disait la même choses avec Staroffice il y a quelques années, j'avais 2 grands chu qui ont tenté la migration avec des soit disant super consultant expert en libre qui leur ont promis monts et merveilles, résultat, 1 an de déploiement, de formation......et.......retour en arrière....migration en office 2003 !!!!!

Lire la suite des opinions (47)

Votre réponse
Postez un commentaire