En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Android: une backdoor chinoise dans presque trois millions de smartphones

Android tête de mort malware
 

Un logiciel du firmware permet d’installer n’importe logiciel sur le terminal, et même d’exécuter n’importe quelle commande avec les privilèges administrateur. C’est une faille majeure.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Charles Petit
    Charles Petit     

    Même si sans doute personne ne pourra lire ce commentaire...
    Le jour où le système permettant l'espionnage sera directement intégré aux puces de manière électronique en dur, il ne sera plus possible de corriger la faille, à moins de remplacer complètement la puce en question...

    Et finalement pourquoi les Chinois etc... se priveraient d'espionner puisqu'ils fabriquent les puces pour la planète entière.

Votre réponse
Postez un commentaire