En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Achats en ligne : quelques précautions s'imposent

Achats en ligne : quelques précautions s'imposent
 

En attendant le vote de la LEN, les contrats de vente en ligne doivent intégrer les dispositions prévues par les directives du 20 mai 1997 et du 8 juin 2000.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Patrick Pipet
    Patrick Pipet     

    Aujourd'hui, il semble que l'achat de produits en ligne ait fait des progrès certains: les sites sont de plus en plus clairs, les clients peuvent s'exprimer, semble-t-il librement, les délais de livarison sont courts, le paiement sécurisé marche bien, et les prix sont attractifs.

    Mais au premier problème, la galère commence.
    Qui et comment contacter le SAV? Pas de réponse sur mail, pas de réponse à de nombreux courriers. Les entreprises de ventes en ligne deviennent muettes en espérant (et ça marche à tous les coups) que le client se lasse.
    Il faudrait mettre en place des protections du client dans l'après-vente:
    - Obligation de répondre dans un délai de une semaine
    - Pas de coût pour le client pour toute la procédure
    - Obliger le fournisseur à souscrire comme une assurance pour rembourser ou remplacer un produit défectueux ou oublié dans le colis.

    je viens de vivre l'exemple de LDLC qui a oublié de mettre dans le colis une mémoire Smart média et ne veut pas en assumer la responsabilité. Pour moi, c'est clair et simple, j'ai perdu 30?.

Votre réponse
Postez un commentaire