En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

A Sony Pictures, on travaille de nouveau comme dans les années 90

Mis à jour le
A Sony Pictures, on travaille de nouveau comme dans les années 90
 

Suite au gigantesque piratage de l’infrastructure, l’entreprise se retrouve à l’âge de pierre numérique, quand les ordinateurs n’étaient pas encore connectés. Témoignage.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • marsu0lami
    marsu0lami     

    Si la situation n'était pas arrivée à un niveau aussi dramatique, c'en serait presque drôle. La Corée du Nord nie être à l'origine du piratage. A qui profite le crime si ce n'est aux autorités US qui peuvent "justifier" les agissements de NSA et consorts en créant de l'insécurité en faisant porter le blame sur le régime de Kim-Jung Un. D'une pierre deux coups. Et Guardian of Liberty fait bien penser à l'idéologie américaine ( pays des libertés ). Suis curieux de savoir ce qu'en pense la CIA ...

  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    Et bien, travailler comme en 1992, mais maintenant il faut réagir comme il faudra le faire à chaque fois dans le futur dans ce genre de situation... Le film "The Interview" ne sera pas diffusé sous peine d'attentats, de menaces, de chantages !?!? Et bien SONY Pictures n'a plus qu'une seule chose à faire le diffuser gratuitement sur la toile cela coutera peut être cher à SONY Pictures, mais beaucoup moins cher que de céder aux chantages... En fait cela serait intéressant de voir ce que pourrait donner la collaboration des "vilains" Pirates que chasse la MPAA, Hadopi etc... et SONY Pictures afin de diffuser gratuitement et en masse ce film que maintenant beaucoup plus de monde voudra sans doute voir...

Votre réponse
Postez un commentaire