LE GRAND TEST

OnePlus 6

Des caractéristiques haut de gamme à un tarif largement inférieur à la concurrence : voici la formule qui a fait le succès de OnePlus. Lancée en 2014, la marque chinoise a su se faire un nom dans un marché saturé, et se paie même le luxe d’être comparée à des géants comme Apple ou Samsung.

Le OnePlus 6 adopte un nouveau design en verre et passe au Snapdragon 845, le processeur le plus puissant du marché. Vendu à partir de 519 euros, est-il à la hauteur de nos attentes ?

Par Nicolas Lellouche

Annoncé le 16 mai à Londres devant 2000 personnes, le OnePlus 6 est le nouveau « tueur de flagship » de la marque chinoise. Malgré une (légère) hausse des tarifs, le smartphone conserve son atout phare : son rapport qualité-prix. Trois versions différentes sont commercialisées : la première est équipée de 6 Go de RAM et de 64 Go de stockage interne, tandis que les deux autres proposent 8 Go de RAM, mais donnent le choix entre 128 et 256 Go de stockage. Des options particulièrement intéressantes en l’absence de port Micro SD.

NOTRE TEST EN VIDÉO

Fini le dos métallique, la marque suit la tendance du moment et se met au verre. C’est le Gorilla Glass 5 de Corning que OnePlus a choisi, réputé pour sa solidité. Avantage de ce matériau : le smartphone tient mieux en main et bénéficie d’un effet miroir luxueux. C’est d’autant plus agréable que le OnePlus 6 est grand, et un peu plus lourd (177 grammes) que le OnePlus 5T. Sa prise en main en sort donc consolidée. En revanche, pas de grosse surprise quant aux traces de doigts : le OnePlus 6 se salit vite. C’est le principal défaut du nouveau design.

OnePlus-6-vs-5-zoom.jpg

À gauche le OnePlus 6. À droite le OnePlus 5T. Du verre remplace l’aluminium. (crédit photo Lionel Morillon / 01net.com)

Le OnePlus 6 est décliné en trois coloris. Mirror Black, la version que nous avons reçue, est particulièrement réceptrice des empreintes digitales. Le versions Midnight Black et Silk White, qui imitent avec brio un aspect mat, nous semblent moins salissantes. Si vous êtes accro à la propreté, on ne peut que vous recommander d’opter pour ces couleurs, qui ne sont malheureusement proposées qu’en versions 128 et 256 Go (569 et 619 euros). Notons que l’appareil n’est pas compatible avec la recharge sans-fil Qi, malgré son dos en verre, et qu’il faudra sans doute attendre un OnePlus 6T pour en bénéficier.

Au dos du OnePlus 6, on trouve toujours un capteur d’empreintes digitales. Sa forme ovale plaira sûrement à certains, même si notre préférence va à un cercle, plus esthétique. Placé sous le double module caméra, il est pile au bon endroit pour être déclenché lorsqu’on attrape son smartphone. Sans surprise, il est toujours aussi rapide, et déverrouille l’appareil immédiatement. Le très pratique interrupteur à trois positions, qui permet de passer en mode vibreur ou silencieux d'un geste, bascule quant à lui sur la tranche droite de l’appareil.

DESIGN.jpg

Au dos du smartphone, on trouve un double module camera et un capteur d’empreintes digitales. (crédit photo : Lionel Morillon / 01net.com)

Nouveauté du OnePlus 6 : une meilleure résistance à l’eau, et plus particulièrement à la pluie ou aux éclaboussures. La marque prévient : « ce n’est pas une raison pour le plonger dans l’eau ». Sans certification (sûrement pour des raisons économiques), le OnePlus 6 ne peut donc être qualifié de smartphone étanche.

Difficile de ne pas la remarquer à l’avant : l’encoche. OnePlus avait prévenu ses fans plusieurs semaines avant l’annonce du smartphone, mais impossible de ne pas se confronter au traditionnel débat sur son utilité. Ici, elle permet surtout au smartphone d’allonger son écran à un format 19:9, et d’offrir une plus grande surface d’affichage. Dans les réglages, il est possible de la masquer numériquement en l’encadrant de deux bandes noires. Grâce à la dalle AMOLED et son contraste infini, l’illusion est plutôt réussie, même s’il faut avouer qu’on peut toujours distinguer l’encoche dès que l’écran s’expose à un trop plein de lumière.

OnePlus-6-encoche.jpg

Comme d’autres constructeurs avant lui, OnePlus adopte l’encoche. Large de seulement 2 cm, elle contient des capteurs, un haut-parleur et la caméra frontale. Et ne manque pas de personnalité ! (crédit photo : Lionel Morillon / 01net.com)

Malgré son grand écran de 6,28 pouces, l’écran du OnePlus se limite à une définition Full HD+ de 2280 par 1080 pixels. C’est dommage, mais pas forcément pénalisant. Avec une résolution de 402 ppp, l’écran du smartphone délivre assez de détails pour que ses pixels soient impossibles à distinguer à l’œil nu, et un écran moins riche en pixel est souvent synonyme de meilleure autonomie. On regrette cependant la luminosité de l'écran, tout juste correcte, avec une mesure de 451 cd/m2 au maximum. Ce qui peut s’avérer un peu faible dès que le smartphone s’expose à de reflets trop importants. Dalle AMOLED oblige, le contraste de l’écran est presque infini et les images sombres profitent d’un noir quasiment absolu.

Par défaut, la colorimétrie du smartphone est assez moyenne (Delta E 2000 : 6,15). Heureusement, les réglages d’affichage de l’appareil permettent d’améliorer le résultat. On vous conseille d’opter pour le preset sRVB (Delta E 2000 : 1,79), qui permet d’obtenir une fidélité des couleurs bien plus proche d’un iPhone X ou d’un Galaxy S9, les champions de la colorimétrie pour des écrans OLED.

Bordure.jpg

En bas du OnePlus 6, il y a toujours une bordure. Elle est plus petite que sur le OnePlus 5T, mais on aurait préféré la voir complètement disparaître. (crédit photo : Thomas Remilleret / 01net.com)

Autre reproche que l’on peut faire à l'écran du OnePlus 6 : la bordure qui demeure en bas. Pour parvenir à créer un smartphone vraiment bord à bord, la marque aurait dû incurver l’écran sur sa tranche inférieure, mais a préféré laisser une barre apparente. Au final, ce n’est pas vraiment dérangeant une fois le smartphone en main, mais il est toujours regrettable de voir un constructeur copier l’encoche de l’iPhone X sans pousser l’immersion jusqu’à la suppression de toute bordure. La marque rate la perfection de peu.

Focus :  Qualité d'affichage

OnePlus 6 (8 Go)

9

OxygenOS

La grande majorité des smartphones Android sont équipés de surcouches logicielles. Développées par les constructeurs, ces dernières modifient quelques fonctions ou changent l’interface... et réduisent souvent les performances. Mal optimisé, Android peut vite devenir une plaie. Ce n’est pas le cas avec OnePlus et sa surcouche OxygenOS.

À vrai dire, la démarche est quasiment inverse chez l’entreprise chinoise. Au lieu de réécrire Android à sa sauce, OnePlus se contente de la version « stock » (pure) d’Android 8.1, et de lui ajouter quelques fonctionnalités. Au niveau du design, c’est vraiment la vision de Google que l’on retrouve. Les icônes, les menus… OxygenOS est une surcouche presque invisible et en conséquence tout est plus fluide. La navigation est rapide, les réglages sont faciles à appréhender, et le système est régulièrement mis à jour. D’ailleurs, les plus impatients peuvent dès maintenant installer la version beta d’Android P sur leur OnePlus 6, grâce à un partenariat entre Google et OnePlus. En toute logique, le smartphone devrait être dans les premiers servis lors de la sortie de la mise à jour finale cet automne.

OxygenOS a beau être proche de l’Android stock, il apporte tout de même son lot de fonctionnalités bien pensées. À commencer par une navigation gestuelle similaire à l’iPhone X, qui permet de se passer des boutons de navigation en bas de l’écran. On glisse du bas vers le haut en partant du milieu pour retourner à l’écran d’accueil, on fait de même sur les côtés pour retourner en arrière, et on laisse son doigt quelques secondes au centre de l’écran pour lancer le multitâche. Seul bémol : la navigation gestuelle n’est pas compatible avec Google Assistant, qui ne peut se déclencher que par un « OK Google ».

Parmi les autres fonctions intéressantes d’OxygenOS, on note la présence d’un Dark Theme pour mieux profiter de la dalle AMOLED, la possibilité de contrôler sa musique avec des gestes lorsque l’écran est verrouillé ou un mode gaming pour améliorer le rendu des jeux-vidéo. La fonctionnalité de reconnaissance faciale, introduite avec le OnePlus 5T, est évidemment toujours présente et continue à nous émerveiller par sa rapidité. En quelques centièmes de seconde, le OnePlus 6 se déverrouille. C’est magique !

Cependant, on regrette l’absence de quelques fonctions dans OxygenOS comme la possibilité de réveiller son smartphone en le soulevant, comme avec les iPhone ou les derniers Huawei. Combiné au « Face Unlock », un tel geste rendrait le OnePlus 6 encore plus efficace. Malgré cela, on peut sans aucun problème qualifier OxygenOS de meilleure surcouche Android du marché.

PERFORMANCES

Animé par le processeur Snapdragon 845 de Qualcomm et par 6 ou 8 Go de RAM, le OnePlus 6 dispose des meilleures composants du marché, et ça se sent. Il ne nous a suffi que d’une dizaine de minutes d’utilisation pour le réaliser. Tout va vite, très vite... voire trop vite ! Toucher l’icône d’une application l’ouvre si immédiatement qu’il est presque impossible de voir la moindre animation. C’en est presque troublant, mais ça procure un évident sentiment de satisfaction. À côté, d’autres haut de gamme comme le Galaxy S9 ou le Huawei P20 semblent presque avoir une génération de retard, alors que leurs performances sont similaires au OnePlus 6 selon nos tests. L’instantanéité de ce dernier s’explique sûrement par des choix logiciels dans OxygenOS. En utilisation quotidienne, que ce soit pour consulter ses mails, jouer à des jeux vidéo ou prendre des photos, le OnePlus 6 est un régal.

Selon les mesures du laboratoire de 01net.com, le OnePlus 6 est le smartphone Android le plus puissant du marché. Il dépasse le Sony Xperia XZ2, lui aussi équipé du Snapdragon 845, mais reste juste derrière l’iPhone X et son processeur A11 Bionic, même s’il le dépasse en simulation 3D. Dans des jeux gourmands en ressources comme PUBG Mobile, la puissance du OnePlus 6 se fait sentir. Aucun lag, et la qualité du jeu est plus que correcte. Ne vous fiez pas à son prix, on a bien affaire à un des appareils les plus performants de 2018.

Pour nous consoler de l’absence de port Micro SD, OnePlus propose trois différentes configurations, dont deux particulièrement généreuses en stockage. Pour la première fois, la marque chinoise offre une version 256 Go qui devrait permettre de collecter un très grand nombre de photos et vidéos avec sérénité. Notons que la prise jack est toujours présente, un bon atout considéré le nombre de smartphones haut de gamme à avoir suivi la mode initiée par l’iPhone 7. Le smartphone dispose toujours d’un seul haut-parleur mono, assez médiocre, que l’on espère vite remplacé par un système de meilleure qualité, pourquoi pas stéréo, dans un prochain modèle.

Focus :  Performances générales

OnePlus 6 (8 Go)

10

AUTONOMIE


Les smartphones OnePlus sont connus pour leur bonne endurance, qu’en est-il du OnePlus 6 ? Rassurez-vous : c’est toujours le cas. Selon nos mesures d’autonomie polyvalente (enchaînement de différentes tâches du quotidien jusqu’à épuisement du smartphone), le OnePlus 6 peut tenir 12 heures et 57 minutes avant d’être rechargé, soit 45 minutes de plus que le OnePlus 5T. En communication, c’est tout aussi excellent : vous devriez pouvoir téléphoner plus de 27 heures d’affilée avant de voir le smartphone s’effondrer. Avec de tels résultats, le OnePlus 6 fait partie des smartphones les plus endurants du marché, mais reste derrière quelques appareils comme le LG V30 ou le Huawei P20 Pro

À noter que le OnePlus 6 bénéfice toujours du système de recharge rapide « Dash Charge », qui lui permet de récupérer jusqu’à 60% de sa capacité en une demi-heure. L’an passé, le OnePlus 5 était le grand gagnant de notre concours de recharge, et remplissait sa batterie bien plus vite que ses concurrents. Selon nos estimations, il suffirait d’une heure et demie pour recharger intégralement son OnePlus 6 avec le chargeur inclus. En revanche, on déplore l’absence de recharge sans-fil qui, aussi lente soit-elle, reste tout de même pratique.

Focus :  Autonomie polyvalente

OnePlus 6 (8 Go)

12 h 57 min

Avec le OnePlus 6, à notre grande surprise, la marque déjoue les pronostics : le module caméra est excellent. En hautes lumières, le smartphone est selon nous au niveau d’un Galaxy S9 et capture des images riches en détails. On regrette toutefois sa gestion des couleurs, un peu trop clinique : le smartphone vise une balance des blancs techniquement parfaite, mais qui ne reflète pas toujours la nature de la lumière.

LE JOUR


Haute-lum-01-1920.jpg

Crédit photo : Nicolas Lellouche / 01net.com

Haute-lum-02-1920.jpg

Crédit photo : Nicolas Lellouche / 01net.com

En matière de mise au point, le smartphone est très rapide. Doté d’un double module camera de 16 et 20 Mpix (à ouverture f/1,7), il ne nous a jamais fait attendre au moment où l’on déclenche la prise de vue, et offre des résultats satisfaisants. De quoi capter un objet se déplaçant à une allure modérée sans problème.

Le mode portrait se révèle lui aussi très bon. Le détourage n’est pas toujours parfait, mais les photos sont belles, et devraient satisfaire la très grande majorité des utilisateurs.

Haute-lum-03-Bokeh-1920.jpg

Crédit photo : Nicolas Lellouche / 01net.com

En plein jour, l’appareil photo du OnePlus 6 est une vraie bonne surprise. Les images ne manquent pas de détails et s'apprécient aussi bien sur l'écran du smartphone que sur celui d'un ordinateur. Le traitement numérique est efficace et les clichés ne nécessitent pas de traitement a posteriori. On reste en dessous des performances d’un Huawei P20 Pro, mais le smartphone se range dans le haut du panier.

Focus :  Qualité photo en haute luminosité

OnePlus 6 (8 Go)

10

LA NUIT


En basses lumières, nous avons comparé ses clichés à ceux de l'iPhone X et le OnePlus 6 a tendance à sous-exposer. Point négatif: les photos sont parfois un peu sombres, mais on conserve en revanche davantage de détails dans les hautes lumières.

Basse lum 01.jpg

Crédit photo : Nicolas Lellouche / 01net.com

Par rapport à l'iPhone X, la colorimétrie est un peu plus (trop ?) froide, mais le OnePlus 6 a tendance à générer moins de bruit numérique. Conséquence : les clichés sont plus nets.

Focus :  Qualité photo en faible luminosité

OnePlus 6 (8 Go)

8

Équipé d’une caméra frontale de 16 Mpix, les images du capteur avant du OnePlus 6 sont très bonnes. Elles ne manquent pas de détails. Du point de vue optique, nous sommes agréablement surpris par l'absence de déformation majeure : de quoi prendre des égoportraits sans avoir une tête déformée. Une mise à jour d’OxygenOS offrira par ailleurs prochainement un mode selfie avec effet bokeh.

OnePlus6-selfie

Crédit photo : Nicolas Lellouche / 01net.com

LE PORTRAIT


OnePlus-6-portrait-4.jpg

En mode portrait, le OnePlus 6 utilise son deuxième capteur de 20 Mpix pour calculer la distance avec le sujet. C’est la seule utilisation du double module caméra que fait l’appareil. Si pendant la phase de prévisualisation, l’image semble être mal détourée et que sa qualité ne semble pas au rendez-vous, le résultat final s’avère plutôt séduisant. On remarque tout de même que la qualité de la photo n’est pas optimale.


Enfin, notons que contrairement à Apple ou Huawei, OnePlus ne propose pas de mode « éclairage de portrait » pour simuler des photos prises en studio.


LE PRIX


Commercialisé à 519 euros (6 Go de RAM et 64 Go de stockage interne), 569 euros (8/128) ou 619 euros (8/256), le OnePlus 6 dispose d’un excellent rapport qualité-prix. Alors oui, il est vrai que la marque monte encore une fois ses tarifs cette année, mais une hausse de 20 euros reste largement modérée considérée l’évolution du produit. A noter d'ailleurs que pour la première fois en France, un smartphone OnePlus sera commercialisé chez un opérateur, et donc subventionné. Nous mettrons à jour ce test quand la marque aura dévoilé le nom de son partenaire.

Notons qu’avec son Snapdragon 845, ses 6 ou 8 Go de RAM, son écran OLED bord à bord, et son autonomie hors norme, le OnePlus 6 reste largement moins cher que ses concurrents, qui avoisinent plutôt les 1000 que les 500 euros. Son principal rival est certainement le Xiaomi Mi Mix 2s, avec qui il partage de nombreuses caractéristiques. Pour le reste, dur de trouver mieux à un tel prix ! À quelques fonctionnalités près (recharge sans fil, écran Quad HD, haut-parleurs stéréo ou triple module caméra), le OnePlus 6 a toutes les fonctionnalités des autres smartphones vedettes.

LE VERDICT


Le OnePlus 6 est un condensé de tout ce qui se fait de mieux, pour deux fois moins cher. Commercialisé à partir de 519 euros, le smartphone défie avec insolence les plus grands, et se révèle même meilleur sur certains points. Au niveau du rapport qualité-prix, il risque de nous être difficile de recommander un autre smartphone Android que le OnePlus 6, à moins d’un besoin spécifique (la photo avec le P20 Pro ou l’écosystème Apple avec l’iPhone X par exemple). Grâce à la pureté d’OxygenOS et à ses composants haut de gamme, cet appareil est une vraie alternative aux plus grands noms du marché et se paie même le luxe de devenir une référence.

Recommandé par 01net.com

OnePlus 6 (8 Go) L'avis de 01net.com

OnePlus 6 : le grand test

Performances, autonomie, photo, vidéo... toutes les mesures du labo de 01net.com.

Note de la rédaction

4,8 /5

Performances

5/5

Autonomie

5/5

Affichage

4,5/5

Photo & vidéo

4,5/5

Appréciation générale

4,5/5

OnePlus 6 (8 Go)

L'avis des internautes

Donnez votre avis