4/10

Mais un peu de nouveau…

Si les environnements sont grands, ils sont également plus ouverts et proposent parfois plusieurs voies d’accès et même des culs de sac. Et comme pour mieux parcourir ses vastes étendues, Nate est désormais capable de se servir d’une sorte de grappin qui lui permettra de s’accrocher à une branche et de franchir un gouffre trop large. Il est difficile d’exprimer la satisfaction primale de bondir dans le vide, tel Tarzan, de jeter son « lasso » pour éviter de finir 50m plus bas façon galette et de se propulser vers une plate-forme jusqu’alors hors de portée… Pourtant, si le plaisir est évident, on a parfois l’impression qu’il s’agit davantage d’un gimmick que d’une réelle nécessité. Certains passages auraient pu se passer de ce côté Indiana Jones.

Uncharted 4 : le hit de la PlayStation 4 en 10 images