7/12

iMac

Au fil des années, la montée en puissance des PC compatibles IBM et le manque de renouveau dans les produits (et le système d'exploitation) ont plombé la belle croissance d'Apple. La société est donnée pour morte ou moribonde. En décembre 1996, NeXT est rachetée par Apple. Steve Jobs revient par la grande porte, en tant qu'iCEO, PDG intérimaire, en attendant de trouver quelqu'un de plus compétent, comme il se plaît à le dire. Après le lancement de l'iMac, puis de l'iBook (shell), et leur succès respectif, il devient évident que Steve Jobs est là pour rester.

Ces deux machines avec leur esthétique toute en rondeur et leurs couleurs acidulées tranchent dans le monde grisâtre des PC. L'iMac, tout-en-un arrondi qui s'affinera avec les dalles LCD, dans sa version « tournesol », puis perdra sa « boule » pour vivre sur un grand pied. Bref, Apple commence à se réinventer, et ne connaîtra pas beaucoup de ratés, à l'exception notoire du fameux Cube. Trop esthétique pour être vraiment utilisable (il chauffe beaucoup, notamment).

Steve Jobs en 12 étapes