7/10

Un écran détachable, mais sécurisé

Contrairement à la plupart des deux-en-uns traditionnels, le Surface Book requiert qu'on éjecte sa partie tablette de la partie clavier. En effet, suivant les versions de la bête, une carte graphique NVIDIA peut muscler la configuration. Celle-ci est alors installée sous les touches du clavier. Et pour éviter que Windows 10 ne reconnaisse plus cette dernière (ainsi que la connectique, voir ci-dessus) à force de connexion/déconnexion, une procédure spécifique a été conçue par Microsoft. Pour éjecter l'écran « proprement », il faut presser la touche dédiée et attendre le message indiquant que l'on peut séparer les deux parties. C'est presque magique. D'autant que ce système de verrouillage évitera que l'écran se fasse la belle trop facilement.

© LM

Le Surface Book sous toutes les coutures