Voyager debout, c'est possible avec la SNCF

Votre opinion

Postez un commentaire

39 opinions
  • Archimed_
    Archimed_     

    Dimanche dernier : Lille Paris réservé sur Voyage SNCF.com, le billet est indiqué en sur-réservation donc sans numéro de place. Mais la réservation est tout de même facturée, ce qui montre bien que pour la SNCF, réservation obligatoire est un vocable anodin pour dire Surtaxe Obligatoire.

  • López de Porras
    López de Porras     

    Il y a peu d'années, je pouvais remonter d'españe en prenant un train de nuit, plus possible, ils ne s'arrêtent plus, résultat, passer la nuit dans le hall de gare et après 0h30, resté dehors à attendre l'ouverture de la gare, ceci est le cas pour Monpellier Perpignan et toutes les gares de france.

  • Nicolas_
    Nicolas_     

    Le fait que la SNCF ne possède pas la totalité de l'entreprise ne peut excuser un tel écart avec la réalité et ce n'est pas non plus la faute aux salariés qu'ils soient sous un statut privé ou le contraire. La SNCF est dans ce cas le client et peut très bien demander à revoir le contrat. De plus, l'entreprise suit un cahier des charges . Si celui-ci est mal conçu, le résultat ne peut être que médiocre. Si vous voulez avoir les horaires des trains français, il vaut mieux demander aux Allemands ou aux Suisses...

  • VARDON
    VARDON     

    Ces problèmes de doubles réservations viennent souvent de techniques frauduleuses de la part de voyageurs.

    Premier cas : Un voyageur annule son billet par téléphone au 36 35, par internet sur voyages-sncf.com ou en téléphonant à son agence de voyages. Le billet étant annulé, la place est remise à disposition dans le système de réservations. Comme ceci, si le voyageur n'est pas contrôlé ou arrive à échapper au contrôle, il peut se faire rembourser son billet de train sans avoir de retenue puisqu'il a annulé sa réservation avant le départ du TGV.

    Second cas : La double réservation a le même numéro de TGV, le même numéro de voiture et le même numéro de place mais pas la même date (toujours à vérifier en cas de double réservation). Ce cas est le plus fréquent.

    Troisième cas : Le client annule son billet dans son agence de voyages et l'agence oublie de lui reprendre le billet papier entre les mains. La réservation est remise à disposition et ce client malhonnête emprunte le TGV gratuitement.

    Cela fait 5 ans que je suis contrôleur et je n'ai jamais vu de vrais doubles réservations.

  • VARDON
    VARDON     

    Les réservations sur trains CORAIL sont gratuites lors de l'achat du titre de transport (il en coûtera 1,50 ? si la réservation se fait sur un billet sans train défini acheté avant), les voyageurs se retrouvant assis sur la moquette sont souvent soit des voyageurs ayant omis de réserver (la SNCF, n'embauchant pas de voyants, ne peut pas deviner qu'il faut rajouter des voitures), soit des voyageurs ayant réservé pour un autre CORAIL mais changeant d'avis et en empruntant un autre sans avoir changé de réservation (1,50 ? de frais puisque la réservation se fait a posteriori). A la différence des TGV, CORAIL TEOZ et CORAIL LUNEA où la réservation est obligatoire et doit être respectée, les voyageurs peuvent avoir une réservation sur un CORAIL et en emprunter un autre sans avoir de problèmes tarifaires lors du contrôle.

  • VARDON
    VARDON     

    Le site voyages-sncf.com n'appartient pas qu'à la seule SNCF mais aussi à EXPEDIA. Il est vrai que voyages-sncf.com fait partie du groupe SNCF mais n'est pas la SNCF. A voyages-sncf.com, il y a 10 salariés dont 9 avec un contrat de droit privé et un salarié au statut cheminot.

  • VARDON
    VARDON     

    La SNCF, malgré le désaccord des cheminots de la base, a séparé la gestion de ses activités. Et, dire que nos impôts financent le TGV et la plupart des trains Grandes Lignes est faux. Car la SNCF ne reçoit des aides publiques (résultants de nos impôts) que sur ses missions de service public : garder des trains sur des lignes non rentables, pouvoir proposer des tarifs sociaux très avantageux (Familles Nombreuses 30 à 75%, Réductions militaires 75%, Gratuité des députés en 1ère classe, Carte Solidarité Transport pour les RMIstes franciliens 50%, Abonnement Mensuel de travail de 60 à 80%, Carte orange, Intégrale et Imagine'R pour les franciliens,...) et garder des gares ouvertes non rentables,... Car pour tout ce qui concerne les activités dites commerciales de la SNCF, l'entreprise doit se subvenir à elle-même. Ces activités doivent être rentables.

  • sébastien_
    sébastien_     

    Je suis parti en vacance cet été. Je tiens à préciser que j'ai acheté mes billets à la gare de Strasbourg, et non en ligne. C'était l'occasion pour ma grand-mère de revoir son fils en bretagne, j'ai donc réserver 3 billets jusqu'à Paris puis 3 billets de TGV de paris à Vannes. Notons que la réservation est obligatoire dans un TGV. Une fois arrivé dans le TGV, une dame était assise à la place de ma grand-mère. Je lui ai donc poliement montré mon billet pour lui dire qu'elle était assise à la place de ma grand mère. Quelle surprise quand cette même dame m'a montré elle aussi son billet qui comportait le même numéro de place. J'ai donc gentillement cédé ma place assise à ma grand mère en attendant de trouver un contrôleur.
    Quand enfin le contrôleur est passé, nous lui avons montré les billets et exposé le problème (Paris-Vannes c'est 500Km). Et bien figurez vous que ce cher monsieur n'a rien pu faire pour moi et j'ai donc fait le trajet debout. J'ai tout de même demandé au contrôleur d'indiquer cet incident sur mon billet de train. Je suis allé faire une réclamation à la fin de mon voyage, on m'a dit de faire une lettre au service client, qui m'a gracieusement fait une remise de 13 euros sur mon prochain voyage... Quand on connaît le prix d'un paris-Vanne ca vaut le coup, n'est ce pas ??

  • Belzebuth_
    Belzebuth_     

    voyager en 1ère classe coûte plus cher qu'en seconde, c'est que "l'environnement" offert est lié au tarif. Donc on doit être en droit de demander un dédommagement dès l'instant oû on n'a pas de place assise, puisque le prix payé correspond à celui d'un voyage assis. Et ça correspond au non-respect d'un service payé. Un peu comme si vous achetiez une voiture, et que pour le prix on vous vende juste le volant.

Votre réponse
Postez un commentaire