Vent de révolte chez les membres de Facebook