Google Android.jpg
 

Les victimes étaient infectées par des centaines d’applications en apparence inoffensives, diffusées par le Google Play Store.

Votre opinion

Postez un commentaire