Paris en ligne : comment protéger les joueurs

Votre opinion

Postez un commentaire

28 opinions
  • mort-aux-censeurs
    mort-aux-censeurs     

    vous voulez toujours tout interdire

  • gimx
    gimx     

    Oui pour ça tu as raison.

    Il suffisait d'autoriser les parieurs à jouer chez d'autres bookmakers sauf pour les courses françaises.

    A mon avis, c'est ça qu'il fallait faire au lieu de se faire ch*er à parlementer des heures...

  • libree
    libree     

    le problème dans tou ça, c'est que la france ne respècte pàs certaines lois europeenes,et que veut imposer ses propes lois à tous.

  • libree
    libree     

    si la france veut garder le monopole sur les coursses hippiques françaises ,moi personelment je men fous.
    le problème c'est que les coursses (uk et irl)ne font pàs partie de la filière française,et que nous on est pris en otage

  • gimx
    gimx     

    Ce n'est pas une "gestion" comme un secteur commercial ou industriel classique. C'est ça que tu ne comprends pas.

    J'arrête avec toi. Manifestement, tu ne sais pas quoi tu parles au niveau des courses hippiques...

  • dqr33
    dqr33     

    Personnellement, concernant la mondialisation, d'une façon générale, c'est une belle sal... !

    On n'a pas connu pire "régime social" depuis l'"avant-ère-industrielle" !

    Après, je ne vais pas rentrer dans la polémique avec tes arguments...

    Et je suis 100% d'accord avec gimx...

    Idem avec son "Après, "amis du pouvoir" etc... Arrêtons avec ce genre de conneries... "

    De plus, lorsqu'il dit "Demain on supprime les subventions aux associations, elles n'ont qu'à se de**erder avec les cotisations.", ce n'est malheureusement pas demain mais déjà aujourd'hui pour certaines d'entre elles... hormis le foot, bien entendu !

    Ceci dit, on s'éloigne du sujet...

    Concernant les jeux, je serais même plus sec : personnellement, j'interdirais tous les jeux en ligne dont les gains peuvent être quasiment immédiats. Trop dangereux en terme d'addiction...

  • Rieg Davan
    Rieg Davan     

    "Parce que elle dépendent en partie des paris... C'est une source de financement."

    Et alors, si les parieurs sont trop stupide pour comprendre que pour pouvoirs parier il faut maintenir une filière, autant les laisser faire, mondialisation tout ça. C'est la même chose pour toutes nos industries, les métiers de l'informatique, etc... pas de raison de protéger certain AMIS uniquement.

    "Après "amis du pouvoir" etc... Arrêtons avec ce genre de conneries... Il y a des smicards qui vivent grâce à l'hippisme... Et tu serais même étonné de nombre d'entraineurs ou de proprios de chevaux qui perdent de la thune dans les chevaux (certains ont même un autre boulot à côté). Le mythe du riche proprio, c'est 1 pour mille et encore..."

    même excuse bidon que pour hadopi, protéger les petits : la mondialisation c'est génial vous devez vous adaptez, mais surtout pas les amis du pouvoirs vous comprenez y a des emplois à la clef, etc... Donc d'après toi tous les secteurs qui ont massivement licenciés c'est pas grave ils étaient pas nécessaire pour l'équilibre d'un pays. Par contre les artistes et les paries il faut surtout pas les mettre en compétition, ils sont très très important pour nous tous, mais bien sur, la marmotte...

    "Evites aussi d'élargir ça au monde du loisir. Ca n'a rien à voir. C'est un mode de fonctionnement particulier."

    Même combat eux méritent d'être protégés, nous tous les autres ont peu bien crever. Soit c'est la même merde pour tous le monde soit on protège tout le monde, point barre.

  • gimx
    gimx     

    Pourquoi protéger les courses hippiques ?

    Parceque elle dépendent en partie des paris... C'est une source de financement.

    C'est comme si je disais "Demain on supprime les subventions aux associations, elles n'ont qu'à se de**erder avec les cotisations."

    Pas mal resteraient sur le carreau...

    Ou alors c'est comme si tu voulais supprimer les aides agricoles aussi. Pas mal d'agriculteurs seraient dans le me*de...

    Après "amis du pouvoir" etc... Arrêtons avec ce genre de conneries... Il y a des smicards qui vivent grâce à l'hippisme... Et tu serais même étonné de nombre d'entraineurs ou de proprios de chevaux qui perdent de la thune dans les chevaux (certains ont même un autre boulot à côté).

    Le mythe du riche proprio, c'est 1 pour mille et encore...

    Tout comme les paysans d'ailleurs, il n'y a pas que des riches céréaliers dans le monde agricole.

    Evites aussi d'élargir ça au monde du loisir. Ca n'a rien à voir. C'est un mode de fonctionnement particulier.

  • dqr33
    dqr33     

    libree,

    Ce qui me gène un peu dans cette soit-disant libéralisation des jeux "interactifs", c'est que l'Europe n'a jamais demandé une telle libéralisation !

    La France "a interprété"...

    Les risque d'addictions existants, quoiqu'on dise, et ce sans contrôle sur les jeux "interactifs", cette libéralisation est une idiotie.

  • Rieg Davan
    Rieg Davan     

    Pourquoi les métiers hippiques ou les métiers des industries des loisirs devraient être protégé contre la concurrence alors que tous nos boulots ne le sont pas?

    C'est la mondialisation pour tout le monde, pas de raison de protéger certain. Ah mais je suis c** eux sont les amis des pouvoirs c'est donc normal de les protéger, le pouvoirs d'achat des plus riche tout ça...

Votre réponse
Postez un commentaire