On peut hacker la Nintendo Switch grâce à une faille impossible à patcher
 

Un bug dans les puces Tegra X1 permet de modifier librement le Boot ROM de la Switch. Pour le grand bonheur des bidouilleurs de consoles.

Votre opinion

Postez un commentaire