Nadine Morano répond aux injures des internautes

Votre opinion

Postez un commentaire

112 opinions
  • Jean L'alsacien
    Jean L'alsacien     

    Hélas, mille fois hélas.
    Mais c'est cette proportion à l'injure sera fatale à nos chères liberté et "nous", citoyen lambda en serons à la fois responsable et victimes...
    Quand à nos politiques, ils sont le reflet de la dérive de notre société. Et hors notre "omni-président", je n'ai encore vu aucun politicien s'abaisser aux injures sans subir les foudres de la justice. Les invectives et autres noms d'oiseaux fusent dans nos hémicycles mais heureusement nous sommes loin de l'attitude des parlementaires Sud-Coréens qui en viennent, eux, aux jeux de mains....
    Pauvre République...

  • pierguiard
    pierguiard     

    salut
    si tu as tout lu tu as du te rendre compte que dans l'ensemble presque personne n'approuve l'utilisation de l'injure comme moyen d'expression.
    Mais simplement que c'est malheureusement quasi inévitable, et que faire des procès ne semble pas la bonne réponse au problème,et je suis d'accord que les modérateurs des site concernés devraient faire attention a éviter ce genre de pratique.
    Mais malheureusement les politiques montrent bien souvent le mauvais exemple.
    Regarde les débats a l'assemblée, c'est un peu l'histoire de l'arroseur arrosé.

  • Jean L'alsacien
    Jean L'alsacien     

    Bonjour à tous.
    Je viens de lire l'ensemble des réactions à cet articles, et je suis extrêmement déçu.
    Ou est le Net d'origine ? Celui ou tous, en liberté, nous pouvions débattre dans le respect de l'autre?
    Cette dame a raison de vouloir faire respecter son droit élémentaire au respect, même si elle même ne fait pas montre de cette même éthique dans ces actes ou ces propos. Injurier quelqu'un (privé ou politique) dans le cadre restreint famillial relève du droit privé; le faire sur un média quelqu'il soit relève de l'injure pénalement punissable. Le droit d'expression ne peut et ne doit permettre toutes les dérives. Ce n'est pas parce que l'on utilise un pseudo que l'on peut se permettre tout et n'importe quoi.
    C'est au net et à ses usagers de s'autoréguler, si l'on ne veut pas que les lois liberticide fleurissent.
    Là ou le bon sens et l'éducation de base trépassent naissent les lois qui restraignent nos libertés.
    Après avoir du légiférer sur le tabac suite au manque de respect de certains fumeurs envers les autres, et j'étais fumeurs; nous allons voire fleurrir les lois pour contraindre le net. Ce n'est pas ce que je veux, et vous non plus. Mais si les "modérateurs" n'assument plus leur rôles, ce sera à la justice d'intervenir après que nos politiques ait tourné la législation à leur sauce...

  • Bracam
    Bracam     

    Dire et penser ce que l'on veut... insulter donc ? N'appelons pas cela "preuve de démocratie", s'il est possible de conserver un certain sens de la mesure et des valeurs. Internet change fondamentalement nos rapports sociaux, il est logique que certains ajustements spécifiques, tout simplement issus de nos codes de bonne conduite reconnus auparavant, soient appliqués. Personne ne peut librement injurier qui que ce soit (vous ou moi par exemple) dans un média sans que cela ne puisse être poursuivi. Je ne vois pas pourquoi le net ferait exception ! Quant à l'évocation d'un changement que "les femmes" seraient, on croit le comprendre dans ce propos, mal inspirées de réclamer, car en contradiction avec la démocratie, voilà un triste exemple de confusion à caractère sexiste. Bracam

  • Bracam
    Bracam     

    Ah maintenant, ce sont des ados haineux les coupables ! Bien bien, à la suivante des catégories à désigner à la vindicte, je vous en prie. C'est bien beau de prétendre remettre la correction, le respect et l'intelligence à l'honneur, mais il faudrait réfléchir un peu aussi à son propos, non ? Bracam

  • amerigho
    amerigho     

    [color=#ce0000][g]Message modéré: Merci de rester courtois[/g][/color]

  • pierguiard
    pierguiard     

    je te suis dans ton raisonnement, tout en regrettant ces exes de langage.
    L'insulte est le révélateur de l'ignorance et de la bêtise.
    a quoi bon faire des procès a ces deux plaies de l'humanité, mieux vaux tenter d'éduquer cette humanité

  • KIKI2240
    KIKI2240     

    C'est mieux évidemment pour MME ANASTASIE quand plus personne ne peut donner son avis ?

  • KIKI2240
    KIKI2240     

    En FRANCE, les hommes politiques ont de tout temps fait l'objet de critiques de toute provenance sans que pour autant se sentir obligés de faire appel à la justice ?
    Les femmes veulent-elles changer cela ? ET LA DEMOCRATIE ALORS ?? Chacun devrait avoir le droit de penser et de dire ce qu'il veut de tout homme -ou toute femme PUBLIQUE.

  • konmékunpeu
    konmékunpeu     

    Il est un fait que vous avez raison sur presque tous les points à un détail prés c'est que cette Dame MORANO a droit d'exprimer son opinion par tous les moyens (à sa guise) télé presse communiqués etc.mais que ces contradicteurs n'ont qu'un seul moyen d'exposer leurs points de vue qui est le Net.
    Par contre, je conviens avec vous que les insultes ne changeront rien à la chose. Je paye comme tous des redevances des abonnements etc pour pouvoir m'informer, débattre, m'instruire (je n'ai pas la science innée ni infuse étant d'origine plébéien) non pour supporter les âneries et imbécilités qui me sont imposer par la force des techniques de communication. Il me faut faire un travail de prospective intellectuelle pour suivre une émission le cas hier avec "Riposte 15/03" ou un ministre s'est permis de mentir effrontément et de menacer Serge Maotti sans que je puisse réagir. Non j'ai subi cela comme une agression et une insulte à mon droit légitime de citoyen !!! et je ne pense être le seul dans ce cas.
    Qui plus est, le sujet portait sur les libertés !!!
    Deux poids deux mesures et quoique qu'il en soit, toutes ces manoeuvres juridico-policières n'ont qu'un seul but restreindre les Libertés par la force par la loi par l'économie par la fracture sociale et j'en passe mais sans éthique ni morale. Respectueusement.

Votre réponse
Postez un commentaire