Le projet du ministre de la Culture piraté par les députés

Votre opinion

Postez un commentaire

37 opinions
  • Manzanita
    Manzanita     

    Je suis completement d'accord avec cet idée de license globale!
    Sa va permettre a chaqun de mieu choisir ce qu'il écoute, peut etre de mettre a la rue des artistes comerciaux et d'aider des vrai artiste qui ont plus de mal!
    Je suis sa de pret! j'espere que sa ira tj ds ce sens!

  • chevalier harlequin
    chevalier harlequin     

    internet est un reseau d'une liberte mondiale mais la france veut nous prives de toutes nos libertees qu'ils soit de droites ou de gauches ils ne pensent qu 'au profits et a faire de la represion envers le peuple quand la france vas se reveil?????? et repence a ces mots liberte egalite fraternite :??: car des des gens son morts pour ses trois mots

  • Sidy Seye
    Sidy Seye     

    Je m'aperçois vraiment que toutes ces discussions deviennent de plus en plus inutiles!!!! Pourquoi??? Parcequ'il ne faut pas oublier une choses: l'ordinateur et ses logiciels sont des OUTILS et internet UN CABLE DE LIAISON entre ces deux outils!!!!

    Alors il est où le problème il faudrait que quelqu'un m'explique???!!!
    J'ai l'impression que beaucoup veulent faire oublié cet donné FONDAMENTAL.
    Cet donné qui dit que sur terre il y a des hommes et il utilise des outils pour divers activitées!!!!

    Non mais parfois je me demande vraiment???????!!!!!!!!

    P.S:In 1989 one of the main objectives of the WWW was to be a space for sharing information. J'ai lu ça ici: http://dig.csail.mit.edu/breadcrumbs/blog/4

  • Philippe M.
    Philippe M.     

    Je tiens à réagir aux déclarations du Ministre de la Culture relayés par le site de TF1 :
    http://news.tf1.fr/news/multimedia/0,,3274681,00.html

    [quote]il est resté sur la même ligne : il a persisté dans son opposition à une "licence globale" qui selon lui "ne permettrait pas de rémunérer des artistes" ni de "soutenir la création" et marquerait "la disparition de toute protection et de toute rémunération pour les artistes, car personne ne sait ensuite comment on va répartir le produit de cette taxe".[/quote]

    Ces paroles me semblent pour le moins erronnées car :

    - Les ventes de disques ne sont en aucun cas l'ensemble des possibilités rémunératrices des artistes. La radio, les concerts,... les rémunèrent aussi. Ce serait effectivement injuste que ces rémunérations soient les seules auxquelles les artistes auraient droit, mais leur simple existence prouve que le discours du ministre est un condensé un peu rapide.

    - La licence globale ne met en aucun cas en cause la protection de la création artistique (contre le plagiat,...)

    - "Personne ne sait comment répartir le produit de la taxe" ? C'est sur que personne ne le sait si l'on refuse en bloc l'idée et toute étude de faisabilité indépendante ! Enfin, en quoi le fait que l'on ne sache pas - à l'heure actuelle - comment cette taxe serait répartie, permet-il de dire que cette taxe constituerait la "disparition (...) de toute rémunération pour les artistes" ? C'est à mon avis préjuger un peu vite des négociations qui pourraient avoir lieu à ce sujet, si seulement on envisageait sérieusement de les mener, en toute indépendance et surtout en toute transparence.

    - En quoi une partie de la licence globale ne pourrait pas entrer dans un fond de soutien à la création, et en particulier à la création plus difficile économiquement ?

    Par contre, et sur ce point je rejoins notre ministre de la Culture, la SACEM et les différentes unions de Producteurs, il faudrait veiller que cette licence globale soit fixée a un seuil permettant une redistribution à la fois équitable et permettant à la filière artistique de perdurer. Mais pour pouvoir y veiller, faut-il encore en accepter le principe.

    ---

    Enfin, sur le chat de M6 (filiale de Bertelsmann, rappellons le), le Ministre de la culture a dit que les peines pour contournement de mesures techniques ne devaient être appliqués qu'aux pirates (au sens contrefacteurs industriels) et non aux contournements pour les "usages de bonne foi". Alors dans ce cas, pourquoi ne pas avoir expressément autorisé le contournement de MTP (ou DRM pour les anglophiles) dans le cadre de copies réalisées à titre privé ?

    ---

    Pour finir, je crois me souvenir avoir entendu M. Vanneste à l'Assemblée avoir affirmé son hostilité au principes de gestions collectives. Or que sont la SACEM, la SCPP, et l'UFPI ? Des sociétés de gestion COLLECTIVES de droits d'auteurs ou de droits voisins ! Je m'étonne que personne, en particulier à la SACEM, n'ait relevé ce point précis de son discours.

  • fredcore
    fredcore     

    C'est clair!!La france digne de sa réputation!mdr
    Ca brasse,ca débat,ca se fait la guerre entre les capitalistes et les populistes...et pendant ce temps rien ne bouge!
    Cette loi ridicule devrait passer a la trappe,vu les remouds on va bientot etre payer pour télécharger!(lol)
    Vu de l'extérieure la france doit etre un beau cirque avec un chapiteau rempli de clouwn(parlement).
    Pourvu que ca dur... :S

  • Philippe M.
    Philippe M.     

    Pour info, j'ai envoyé un mail à M. François Bayrou à ce sujet
    (j'en avais déjà parlé ici : http://forum.telecharger.01net.com/telecharger/les_actualites_de_01net/les_deputes_votent_pour_la_legalisation_des_echanges_p2p-298911/messages-1.html#post100637)

    J'ai recu une réponse fort intéressante ce matin, m'invitant au débat.

    Je le remercie ici en public pour sa prompte et intéressante réponse, et invite tous les internautes qui ce sentent concernés par ce projet de loi, quelles que soient leurs position à ce sujet, à prendre contact (poliment, l'insulte ne mène à rien!) avec des élus qui, croyez le moi, sont plus à l'écoute de leurs concitoyens que certains ne peuvent le penser.

    Vous trouverez les adresses mail et "snail mail" des parlementaires ici :
    http://assemblee-nationale.fr/12/tribun/comm3.asp

    Cordialment,

    Philippe M.

  • Yocto-Short
    Yocto-Short     

    Je me marre.

Votre réponse
Postez un commentaire