Jiwa ferme, la faute aux majors et au piratage