Comment les pirates comptent échapper à la loi Création et Internet

Votre opinion

Postez un commentaire

193 opinions
  • VXgas
    VXgas     

    L'utilisation des P2P n'étant pas interdite, je pense que si les agents assermentés place du contenu protégé sur ces réseaux c'est d'une part eux qui sont en faute, et par ailleurs c'est de la pure provocation et une façon d'inciter des personnes à récupérer ce contenu.
    En gros ils laissent trainer un DVD par terre dans la rue et ils attendent qu'un couillon le ramasse. Vous trouvez ça correcte comme méthode ? Moi je trouve ça limite...
    Qu'ils attrappent ceux qui diffusent les titres et non ceux qui télécharge. C'est comme avec la drogue. C'est pas le client mais le dealer qu'il faut attrapper. On vit une drôle d'époque.

  • moder
    moder     

    recement la police a utilisé ce principe pour arreter un pedophile,c'est passé dans tous les medias.je n'accepte pas du tout ce principe de pousser les gens a la faute,je trouve cela meme deloyal.mais bon le cas est different puisque ce sont des gens deja coupables d'une certaine deviance sexuelle.a mon avis tout cela va etre redefini prochainement,les polices et les gouvernements vont bien finir par trouver un terrain d'accord,comme pour le terrorisme etc...la pedophilie ne rapporte pas,elle ne s'attaque qu'a l'emotif,le telechargement est bien plus lucratif lui!la delinquance augmente,mais le nombre de pv pour les automobilistes explosent,l'un rapporte plus que l'autre c'est evident!y en a plein des exemples comme ça.ce n'est pas du tout ma conception de la justice,mais c'est un fait...helas!je ne considere pas du tout qu'une petite mamie qui telecharge du marcel amon soit un bandit de grand chemin,mais ça reste un delit,c'est la loi et nul n'est censé ignorer la loi.si on est pas content d'un systeme,il y a les urnes pour faire valoir sa voix,ça s'appele la democratie.meme si ce systeme n'est pas le plus juste parceque c'est la majorité qui decide il reste de loin le meilleur.

  • YKCCC
    YKCCC     

    Un bel avenir pour les initiés car pour les néophytes qui ont déjà du mal à utiliser eMule c'est mission impossible pour les newsgroups...

    Mais c'est vrai que les newsgroups sont l'exemple type du système inviolable et contre lequel la France ne peut rien faire pour peu que les serveurs soient hébergés à l'étranger dans un pays pas très coopératif. La connexion étant chiffrée en SSL il n'y a aucun moyen pour le FAI de savoir ce que télécharge l'utilisateur, et le seul moyen pour la France de savoir ce que l'utilisateur télécharge c'est d'aller perquisitionner son ordinateur (difficilement faisable sans preuve, sans compter que là aussi le disque dur de l'utilisateur peut être crypté) ou d'aller perquisitionner le serveur (encore plus difficile s'il est à l'étranger, surtout s'il ne conserve aucun log ce qui est fort probable).

    Bien sur les newsgroups n'ont rien d'illégal en soit, ils servent bien heureusement normalement à s'échanger des fichiers tout à fait légaux (à la base ils servent même normalement à s'échanger des messages et non pas des fichiers).

  • YKCCC
    YKCCC     

    Tu donnes l'exemple de la pédophilie, mais il y avait un article sur le sujet sur 01net il y a quelques temps: la police de New York avait créé un site qui servait d'appat avec des photos de mineurs, un français s'y est connecté, la police de New York a envoyé son IP à la justice française qui n'a pas pu effectuer de poursuites car en France les autorités n'ont pas le droit de pousser les gens à la faute c'est considéré comme une technique de preuve déloyale, or ici c'était le cas puisque le site n'a pas été fait par un particulier mais par la police...

    Bref, un mode de preuve qu'on n'accepte pas pour les pédophiles je ne vois pas pourquoi, a fortiori, on l'accepterait pour ceux qui téléchargent?.. A moins qu'on considère que le téléchargement est plus grave que la pédophilie?... A moins qu'on considère que les personnes privées ont le droit de tendre des pièges mais pas les dépositaires officiels de la force publique?... Dans tous les cas belle conception de la justice française...

  • moder
    moder     

    il est vrai que c'est un procedé pas tres respectable,mais dans certains cas personne ne le contesterait(lutte contre la pedophilie par exemple).ce n'est pas sur les internautes qu'il faut frapper,mais bel et bien sur ceux qui mettent facilement a disposition des choses plus ou moins autorisées.suffit de prendre l'exemple du tunning,on peut acheter en toute legalité certaines pieces ou accessoires mais on n'a pas le droit de rouler avec.

  • moder
    moder     

    le cryptage est autorisé a une condition en france.voir le lien ci dessous:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_de_chiffrement#En_France

  • moder
    moder     

    a ce petit jeux la personne ne gagnera,et des lois vont encore etre votées ,du coup, encore moins de liberté.filtrer internet c'est faisable,la chine le fait,certains pays du magrheb ne laissent pas passer de films pornos etc...ce sont ceux qui enfreignent les regles qui sont responsables de toutes ces libertés grignotés petit a petit.

  • Hevius
    Hevius     

    Mais justement, avec Hadopi on ne passe pas devant la justice, on récupere l'IP et hop on t'envoi le petit mail (ou la lettre recommandée) ou alors on te coupe direct ton accès, bienvenue en 2009, tout va plus vite ^^

  • _Calliope_
    _Calliope_     

    La méthode du pot de miel décrite ici est stupéfiante ! Si ça n'est pas une mise à disposition d'une oeuvre protégée, je me demande ce que ça peut être. Dans un tel cas de figure, je ne vois pas en quoi les internautes qui tenteraient de télécharger l'oeuvre ainsi mise à disposition seraient dans l'illégalité.
    D'un autre côté si on considère qu'il n'y a pas réellement mise à disposition (le téléchargement à partir du pot de miel ne serait pas possible), peut-on considérer qu'il y a contre-façon ? A la rigueur on pourrait parler de tentative de contrefaçon, mais est-ce alors un délit...
    Enfin un tel procédé, s'il est mis en place par la police est jugé déloyal, et les preuves qui en découlent sont refusées par les tribunaux. Je ne vois pas en quoi il en serait différent pour les sociétés privées de surveillance d'internet...

    Pour tout dire cette technique du pot de miel à peut être un intérêt technique, mais juridiquement elle est plus que douteuse.

  • citoyen 8
    citoyen 8     

    Hadopi : qu’attendent donc les Députés UMP, Suguenot, Tardy, Vanneste, à qui on a coupé le sifflet, pour montrer qu’eux aussi ont la « banane » ?

    Antidote Démocratique Antisarkozy, c’est facile à trouver sur Google, ailleurs, c’est là :

    http://rpubliquejetaime.typepad.fr/antidote_dmocratique_anti/2009/04/hadopi-quattendent-donc-les-d%C3%A9put%C3%A9s-ump-suguenot-tardy-vanneste-%C3%A0-qui-on-a-coup%C3%A9-le-sifflet-pour-mon.html

Votre réponse
Postez un commentaire