Amazon France en rupture de stock-options

Votre opinion

Postez un commentaire

36 opinions
  • Eloise_
    Eloise_     

    Et susceptibles avec ça...

  • FreeBox_
    FreeBox_     

    Quand on est de petite constitution, et qu'on zappe la moitié des mots, c'est parfois un peu risqué de s'aventurer dans les forums. Après, on a beau geindre dans son coin, tout seul dans le cyberspace. C'est pathétique, tout au plus. Et çà ne rattrappe pas l'affaire !

  • Nessus_
    Nessus_     

    Toi qui est équipé en dico tu pourrais me rappeller la définition de "mépris" steup !

    Merci pour le "bonne lecture", mais celle ci m'a donné des hauts le coeur ...

  • RIGOLEUR
    RIGOLEUR     

    Hahahahahahahaha...

  • CacaBoom
    CacaBoom     

    Seuls les hommes sont privés de stocks options ...
    Ces abrutis n'on pas compris l'Amazonie est réservée aux femmes seulement ....

  • lajoie
    lajoie     

    on l'a lu ,maintes fois sur ce site ,à croire que ça devait etre vrai,Amazon publiait des "previsions",il a jamais dit que ça deviendrai des "resultats" .Faut il que les employés d'amazon France ne sachent pas lire :"previsions" ,fait d'un visionnaire.
    Mais un fait reste :A force d'encenser des entreprises qui promettent mais ne donnent jamais,le journaliste n'est plus credible le jour où face à la realité des faits ,on ne peut plus rendre hommage au glorieux Jeff Bezos.Ceci n'est pas important,on a l'habitude.
    Soyons encore plus radicaux:Amazon Fce n'aurait jamais du exister,c'etait une aberration economique conduite par des managers incompetents.mais cela à permis à quelques centaines de personnes de trouver du boulot pendant un certain temps.La VPC ça existait bien avant Bezos.Ce n'est ni un Bill Gates ni un Steve jobs,c'est un J2M ,un Blayau etc...

  • Patrick01
    Patrick01     

    Chacun voit midi à sa porte.
    Aucun société ne peut forcer ses salariés à adhérer au plan d'actionnariat. C'est une décision de chacun. Et chaque plan d'achat d'actions de la société fonctionne avec un calendrier. Il y a des régles du jeu, comme partout. Quand vous avez acquis les actions, elles sont à vous et si vous êtes un peu malin vous les vendrez en faisant une belle plus-value. Au contraire si vous ne les avez pas achetées et qu'elles sont restées des options, en cas de départ de l'entreprise, vous n'avez rien. Rien gagné mais rien perdu. Simple et sans surprise.
    En outre la fiscalité française est très défavorable. Les stock options

  • Alain_
    Alain_     

    Ils doivent bien en vendre, non?

  • marcel_
    marcel_     

    et il y a les dictionnaires sur TV5:
    http://www.tv5.org/TV5Site/lf/langue_francaise.php

  • Réponse de l'auteur
    Réponse de l'auteur     

    Bonjour,

    Merci pour vos commentaires. J'avais espéré donner une teinte IRONIQUE, à la rédaction de cette article, mais à vous lire, je constate que j'ai piteusement échoué dans cette tâche herculéenne. Mea culpa donc.

    Malgré tout, qui dit lecture, dit aussi parfois, aide à la lecture et dans ce cas un dictionnaire (Le Petit Robert) peut toujours nous éclairer (tous, autant que nous sommes sur le sens des mots).

    A toutes fins utiles, voici donc ce que Le Petit Robert, à propos du terme

    IRONIE: Manière de se moquer (de qqn, de qqchose) en disant le contraire de ce que l'on veut faire entendre. Figure de rhétorique apparentée à l'antiphrase.

    ANTIPHRASE: Manière d'employer un mot dans un sens contraire au sens véritable, par IRONIE ou euphémisme.

    Voilà, alors j'entends déjà les remarques: "de nos jours, les dictionnaires sont hors de prix". Soit. Mais il existe des bibliothèques publiques, où ces précieux ouvrages sont en accès voire en prêt gratuit.

    Alors, bonne lecture!

Votre réponse
Postez un commentaire