En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Assurance auto connectée :
est-ce intéressant pour les entreprises ?

Les voitures connectées sont doucement en train de révolutionner le monde de l’assurance auto, à travers des contrats spécifiquement conçus pour profiter des possibilités induites par ces nouvelles technologies. Mais si les particuliers se disent de plus en plus intéressés par ce type d’assurance auto connectée, qu’en est-il des entreprises ? Est-ce une voie à suivre pour elles ?

Le contrat connecté : l’avenir de l’assurance auto ?

En 2015, ils étaient près de 15 000 individus à avoir accepté d’être surveillés pendant leurs trajets routiers en échange d’une réduction de prime d’assurance auto – ou de garanties adaptées à leur style de conduite. 15 000 personnes, ce n’est pas énorme, mais c’est suffisant pour initier un mouvement de fond qui pourrait bien imposer cette formule en France, comme c’est déjà le cas dans d’autres pays (Grande-Bretagne, Italie, USA, Afrique du Sud, etc.).

Le principe est simple : l’assurance auto connectée se base sur les données envoyées par votre véhicule pour mesurer votre comportement routier. En fonction des assureurs, il est d’ores et déjà possible d’économiser jusqu’à 50 % sur sa prime d’assurance auto en cas de bonne conduite – écologique et respectueuse d’autrui. Sans pour autant augmenter cette prime en cas de conduite moins « idéale » ! Voyez dans le détail ce que propose l’assureur Maaf en matière d’assurance auto connectée.

Ce système est intéressant à plus d’un titre pour les automobilistes. Mais qu’en est-il pour les flottes d’entreprises ? Faut-il passer à l’assurance voiture connectée au sein des sociétés ?

La télématique pour gérer sa flotte d’entreprises

Pour les flottes d’entreprises, la technologie connectée promet également d’offrir de nombreux bienfaits. À commencer par permettre d’optimiser une flotte de véhicules et ainsi d’économiser sur des dépenses autrefois difficiles à maîtriser – le nerf de la guerre pour une grosse boîte qui peut gérer jusqu’à plusieurs centaines de voitures.

On trouve déjà des boîtiers télématiques (comme celui proposé par Arval) qui, installés sur les véhicules utilisés par les salariés, diffusent en temps réel des données sur le kilométrage, la consommation, l’émission de CO2, l’itinéraire et le respect des règles de conduite. Ces boîtiers sont proposés en adéquation avec une assurance auto ad hoc.

La gestion de flotte connectée, tout en offrant un contrôle accru, permet en outre de rationaliser son parc de véhicules… et donc, in fine, de réduire les besoins nécessaires en assurance auto. Car il ne s’agit pas de « fliquer » ses salariés en vérifiant à chaque instant où ils se trouvent et comment ils dépensent le carburant payé par la boîte. Il s’agit plutôt d’encourager les comportements responsables et de réduire les taux d’accidents, de manière à pouvoir bénéficier d’une prime d’assurance auto moins élevée.

L’assurance auto connectée au service de l’entreprise

Grâce à l’assurance auto connectée appliquée aux entreprises, celle-ci seront également en mesure de répondre aux enjeux écologiques posés par l’utilisation de l’automobile dans le cadre professionnel. Car on ne conduit plus aujourd’hui comme on conduisait il y a encore dix ans : les entreprises petites et grandes sont confrontées aux défis de la conduite éco-responsable, et l’assurance auto connectée peut les aider à franchir le cap.

Les dispositifs embarqués envoient des données sur le niveau des émissions de CO2 et la consommation de carburant, de sorte qu’il est aisé de contrôler les comportements routiers et, dans la foulée, d’inciter ses employés à modifier leurs habitudes. Freinages brusques et accélérations superflues peuvent ainsi être réduites.

Quel sera l’effet sur l’assurance auto ? Un comportement éco-responsable est généralement synonyme d’une conduite plus sereine et mieux maîtrisée, ce qui induit un risque accidentogène moindre. De quoi, en somme, faire plaisir à son assureur et se voir récompenser par une prime d’assurance voiture toujours plus basse. Une manière de mêler écologie et économies !