En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Dell Inspiron 15R (N5110)

Changement de châssis et de clavier pour les Dell Inspiron de nouvelle génération. La configuration est suffisante pour tout faire, hormis le jeu. Seul regret : ils chauffent un peu trop.

Note de la rédaction

Avis des utilisateurs

prix constructeur : 599 €

autres meilleurs prix pour
PC Portables

  • EasyNote ME69BMP-28062G50nii - gris - Tactile - PC portable 258,98 €
Voir les détails

Prise en main

Avec le portable Inspiron 15R, Dell accomplit de gros progrès

Bien qu'il s'agisse d'un modèle d'entrée de gamme, l'Inspiron 15R de Dell suffit pour les tâches quotidiennes, et sa finition est bonne. Une ombre au tableau : il chauffe un peu trop.

Aymeric Siméon 01net
le 04/05/2011 à 14h10
note de la rédac

la promesse

La gamme Inspiron de Dell subit un petit dépoussiérage de printemps. Si ces ordinateurs de bureau et ces portables sont les configurations d’entrée et de milieu de gamme du géant américain, celui-ci n'en néglige pas pour autant les finitions ni les composants. Dell a ainsi su opérer quelques transformations tout à fait sympathiques sur ses PC portables. Voyons le résultat.

la réalité

Difficile de ne pas penser aux PC portables Dell XPS lorsque l’on prend en main la nouvelle génération d’Inspiron 15R (N5110). Certes, les finitions ne sont pas identiques, mais l’ergonomie générale se rapproche de celle du XPS. Premièrement, l’ensemble de la connectique (deux ports USB 3.0, deux ports USB 2.0 dont un combiné avec un eSata, des prises VGA, HDMI, etc.) est réparti à l’arrière des flancs et du châssis. Deuxièmement, la forme globale de la machine est profilée comme celle des XPS : fine à l’avant, épaisse à l’arrière.

De bonnes finitions et un clavier chiclet

La finition supérieure est, de manière classique, en plastique brillant (gris anthracite pour notre version), tout comme le tour de l’écran de 15,6 pouces (1 366 x 768 pixels) et le support du clavier. L’intérieur, quant à lui, est également composé de plastiques noirs, mais bien plus mats, ce qui le prémunit davantage contre les traces de doigts.
Pour rompre cette austérité, le clavier affiche un tour argenté brillant. Il est de type chiclet (comme tous les PC portables de Dell désormais) et n’offre pas de rétroéclairage, contrairement à celui des XPS 17 3D, mais la saisie s’y révèle bien plus agréable, car les touches, bien placées, « tombent » naturellement sous les doigts et offrent un bon confort de frappe. L’entretien du clavier est d’ailleurs très simple.

Polyvalent, mais peu performant en jeu

Notre configuration de test était tout à fait bien équipée pour son prix de 599 euros (hors frais de port). Dell joue la carte Intel Sandy Bridge et Nvidia. On retrouve donc un processeur Intel Core i3-2310M cadencé à 2,1 GHz sur chacun de ses deux cœurs (indice Windows 5,9). Associé aux 4 Go de mémoire présents, il suffira amplement à la bureautique, au surf, au multimédia léger (petites retouches de photos) voire un peu plus (transcodage de vidéos) – et même à un peu de jeu, grâce à la GeForce GT 525M intégrée (indice Windows 6,6). Jouer dans la définition native de l’écran n’est pas confortable. En revanche, en 1 280 x 720 pixels, on atteint 50 images par seconde dans les jeux plus ou moins récents. C’est suffisant pour jouer − occasionnellement − dans des conditions correctes.

Pour que vous profitiez de vos morceaux de musique, Dell implante deux enceintes stéréo offrant un rendu convenable et compatibles avec le SRS Premium Sound. Enfin, la partie stockage est tout à fait convenable, puisqu’un disque dur de 500 Go est là pour accueillir vos données.

Autonomie et WiDi

Grâce à la technologie Optimus de Nvidia, l’Inspiron 15R n’utilise que la puce graphique Intel intégrée au processeur lorsqu’il n’y a aucun polygone complexe à afficher. Ainsi, le portable ne consomme que 20,7 watts au repos, soit la consommation moyenne en charge d’un netbook, et préserve son autonomie (3 h 50 min en lecture de vidéo).
Dès que l’on sollicite l’ensemble des composants, la consommation atteint un peu plus de 80 watts. C'est très honnête. En revanche, la ventilation atteint 41,3 dB (contre 32,6 au repos), ce qui peut gêner les oreilles sensibles. De même, la température maximale relevée est de 45 °C sur le repose-mains et de 52,5 °C sur le dessous : c’est beaucoup trop pour une machine de ce calibre, et c’est là son plus gros défaut.
Autre problème, moins important : la vitesse du port Ethernet 10/100 seulement, une économie de bout de chandelle. Enfin, Dell tente de pousser la technologie Intel WiDi, qui permet, par le biais du réseau sans fil et d’un périphérique compatible relié à votre téléviseur, comme un Netgear PTV1000 (720p) ou un PTV2000 (1080p, dont la sortie est prévue cette année) de projeter des films en HD et en Full HD à partir du PC.

le verdict

L’Inspiron 15R (N5110) testé ici n’est pas directement disponible sur le site de configuration de Dell, il faut inscrire le code DMFR5-N00Q1529 dans le moteur de recherche interne pour se le procurer. Vendu 599 euros, ce 15,6 pouces pourra vous accompagner en voyage grâce à sa bonne autonomie. Mais la question du poids demeure. Ses 2,7 kg se font bien sentir sur l'épaule.
Dernière petite fantaisie à noter, la possibilité de remplacer soi-même le capot supérieur afin de personnaliser au maximum son PC. Des exemplaires avec dessins et couleurs sont proposés.
Pour les progrès faits, la configuration et le prix : quatre étoiles sur cinq.

Voir les détails
   
Voir les détails
Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Lenovo Y50-70 (59426739)

note de la rédac

Gigabyte Aorus X3+

note de la rédac

Medion Akoya S6213T (MD98716)

note de la rédac

Acer Aspire E5-471-64WR

note de la rédac

Newsletter 01net. Comparatifs & Tests