En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main HTC Sensation

Avec son processeur double coeur Qualcomm à 1,2 GHz et son OS reposant sur Android 2.3 Gingerbread et sur la surcouche Sense, le dernier appareil de HTC offre tout ce que l'on attend d'un smartphone en termes de performances et surtout d'ergonomie.

Note de la rédaction

Avis des utilisateurs

prix constructeur : 549 €

Disponible chez

  • Amazon, frais de port... :

Prise en main

Le HTC Sensation, un smartphone qui n'usurpe pas son nom

Le dernier appareil de HTC offre tout ce que l'on attend d'un smartphone en termes de performances et surtout d'ergonomie.

Stéphanie Molinier 01net
le 10/06/2011 à 11h55
note de la rédac

la promesse

Disponible depuis quelques jours, le dernier smartphone du constructeur HTC s’appelle Sensation. Il promet de bonnes performances ainsi que de l’innovation en matière de divertissement. Qu’offre-t-il réellement de plus que les récents Desire HD, Desire S et Incredible S ? Voici les résultats de nos tests pour vous faire un avis.

la réalité

Malgré une coque originale mêlant trois couleurs (un dégradé de bruns) et des matières comme l’aluminium et le plastique soft touch (pour une meilleure prise en main), le Sensation reste, au niveau du design, dans la droite ligne de ses prédécesseurs haut de gamme. Un peu lourd mais relativement fin (149 g pour 1,13 mm d’épaisseur), ce smartphone intègre une large dalle SuperLCD de 4,3 pouces affichant une excellente définition de 540 x 960 pixels ainsi qu’une luminosité de premier ordre : 403 candelas/mètre carré. En comparaison, le Desire HD plafonne à 286 cd/m² !
Au-delà d’une connectique classique – port micro-USB, prise jack 3,5 mm, lecteur de cartes MicroSDHC sous le capot avec carte de 8 Go fournie –, l’appareil intègre un capteur de 8 Mpix avec flash Dual LED, doublé à l’avant d’une caméra VGA pour les appels en vidéo. En bref, les habitués de la marque ne seront pas dépaysés, voire plutôt satisfaits de ces premières caractéristiques.

Un score Quadrant décevant mais pas pénalisant

Ce qui distingue le Sensation de ses prédécesseurs, c’est avant tout son processeur. Il s’agit du premier smartphone de la marque à intégrer un double cœur. Contrairement à bon nombre de concurrents ayant fait le choix de Nvidia, HTC a opté pour un Qualcomm MSM8260 à 1,2 GHz. Au test Quadrant Pro, l’appareil, malgré une fréquence supérieure à celle des habituels Tegra 2 (1 GHz), n’atteint qu’un score de 2 216 là où l’Optimus 2X de LG affiche 2 689, l’Atrix de Motorola, 2 834, et le Galaxy SII de Samsung (il est vrai équipé d’un processeur double cœur maison à 1,2 GHz), plus de 3 000. Un peu décevant sur le papier. Dans la pratique, l’interface reste parfaitement fluide, l’écran, précis et réactif, et l’appareil, capable de gérer parfaitement du multitâche.

Une interface fluide et agréable


Il faut dire que la puissance ne fait pas tout : l’intégration logiciel-matériel a son importance, et HTC dispose en la matière d’un très bon savoir-faire. Le Sensation fonctionne avec les toutes dernières versions d’Android 2.3.3 et de Sense, la surcouche vedette du fabricant.
Au-delà des nouveaux effets visuels – assez spectaculaires dans l’application Météo –, le Sensation se distingue par un changement qui facilite le déverrouillage. D’un simple glissement de doigt vers une bulle affichée au bas de l’écran, l’utilisateur peut directement passer un appel, lancer l’appareil photo, accéder à ses e-mails ou ses SMS, sautant ainsi la première étage de déblocage de l’écran. Plutôt astucieux !

De bonnes aptitudes multimédias

Côté multimédia, le Sensation possède un équipement de choix incluant une radio FM et un lecteur vidéo multiformat permettant la lecture des fichiers jusqu’en HD 1080p. La qualité des photos (au maximum 8 Mpix) et des vidéos (capture jusqu’en HD 1080p) se révèle relativement satisfaisante dans de bonnes conditions de luminosité, le flash double LED compensant efficacement les environnements sombres. Un stabilisateur n’aurait pas été de trop – les séquences filmées sont énormément saccadées en cas de balayage rapide –, mais dans l’ensemble le résultat est au-dessus de la moyenne.
En lecture, l’appareil ne prend bizarrement pas en charge le MKV ni le WMV9 en HD 720 et 1080p, voire peine avec certains Xvid, ce qui n’était pas le cas de l’Incredible S, par exemple. Curieux pour un mobile tourné vers le multimédia. HTC mise plus probablement sur son service Watch, disponible depuis peu. Il reste à savoir si les utilisateurs seront prêts à payer pour du contenu sur mobile. En l’absence d’une connectique HDMI, il sera toujours possible de diffuser les vidéos en HD sur un téléviseur grâce au port micro-USB compatible avec MHL (Mobile High-Definition Link), à condition cependant d’acheter un câble compatible, vendu 32euros ! Précisons par ailleurs qu’on trouve encore peu de films disponibles à l’achat ou à la location.

Endurant en Web 3G, moins en appel et en lecture de vidéo

Extrêmement rapide et réactif, doué d’une bonne sensibilité en réception (– 104 dBm sur réseau GSM), performant en vitesse de téléchargement sur réseau 3G (4,2 Mbit/s généralement relevés), le Sensation laisse légèrement sur sa faim en matière d’autonomie. Avec sa batterie de 1 520 mAh, le mobile livre des résultats dans la lignée de ceux de l’Incredible S, soit près de 8 h 30 min en appel, de 4 h 45 min en navigation Web 3G ou 6 h 15 min en vidéo. Plutôt pas mal pour un smartphone mais très en dessous de ce que livre le nouveau Galaxy S II de Samsung en communication et en vidéo (environ 10 h) – mais pas en surf 3G : l’appareil du constructeur coréen le cède alors de près de 40 min à celui de HTC.

le verdict

Le HTC Sensation est un excellent smartphone, bien équipé, puissant et plutôt autonome, mais c’est surtout son interface – fruit de l’association d’Android 2.3 Gingerbread et de Sense –, extrêmement bien pensée et parfaitement fonctionnelle, qui achève de nous conquérir. Vendu 100 euros de moins que le Galaxy S II de Samsung, il est proposé à partir de 200 euros par SFR avec une offre de remboursement de 100 euros jusqu’au 14 juin.

Voir les détails
     
Voir les détails
Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Yezz Andy A5QP

note de la rédac

Yota Devices YotaPhone

note de la rédac

Motorola Moto G 4G

note de la rédac

Archos 50c Oxygen

note de la rédac

Nokia Lumia 930

note de la rédac

Alcatel Onetouch Idol Alpha

note de la rédac

NewslettersAbonnez vous gratuitement !

+ toutes nos newsletters