En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Sony KDL-32EX521BAEP

Le KDL32EX521 est un petit téléviseur à rétroéclairage LED HDTV 1080p bardé de fonctions, allant du capteur de présence aux services en ligne, en passant par l'enregistrement TV sur disque dur externe, l'utilisation de Skype et la possibilité d'être piloté à l'iPhone (via Media Remote).

Note de la rédaction

prix constructeur : 599 €

autres meilleurs prix pour
TV LCD Plasma

  • Téléviseur LED BRAVIA KDL-32R430B - Téléviseur LED 304,99 €
Voir les détails

Prise en main

Un petit téléviseur Sony à LED connecté et plein de ressources

Ce 32 pouces Sony se vante de pouvoir accéder à une trentaine de services en ligne. Cela en fait-il une bonne télé ?

Eric Le Ven 01net
le 16/03/2011 à 16h30
note de la rédac

la promesse

Affiché aux alentours des 600 euros, ce petit téléviseur Sony à LED de 32 pouces a tout ce qu'il faut pour séduire. Il est estampillé HDTV 1080p, il mesure seulement 4 cm d'épaisseur, il permet d'accéder à quelques services en ligne dont Skype, il est compatible Wi-Fi et il possède tout un tas de fonctions multimédias qui ont l'air bien sympathiques et sacrément pratiques. Voyons cela de plus près...

la réalité

Côté design, Sony n'a pas fait de miracle. Disons que ce petit téléviseur possède une jolie parure plastique imitant plutôt bien le métal brossé. Très franchement, de loin, comme ça, on y a cru. De près et au toucher, ça ne trompe pas : c'est du plastique. Le rétroéclairage LED Edge, en revanche, a permis de réduire l'épaisseur du cadre à 4 cm seulement et le résultat est assez chic.

Enregistrement TNT sur disque dur : 32 Go minimum

Côté connectique, c'est complet. Tout est réuni à l'arrière avec quatre entrées HDMI (dont une ARC), deux ports USB, un port Ethernet, une entrée YUV (avec une entrée audio), une entrée VGA, une Péritel, une sortie audio analogique et une sortie audio numérique optique. Du côté des bonnes surprises, signalons qu'un des ports USB est réservé à l'enregistrement des programmes issus des tuners TNT et câble sur disque dur externe. Une fonction pratique qui permet d'éviter l'achat d'un magnétoscope numérique.
Mais attention, il est impossible d'enregistrer sur un disque dur de moins de 32 Go. Autrement dit, la plupart des petites clés USB ne peuvent pas être utilisées. Autre petit détail énervant, le i-Manuel intégré au téléviseur précise qu'une touche « REC » permet de lancer les enregistrements directement depuis la télécommande, or la télécommande en question ne possède pas de touche labellisée « REC ». Sacré problème.

Pas géniale cette nouvelle interface Xross Media Bar

Même chose pour la fonction « TrackID » permettant d'identifier et d'obtenir des informations sur des musiques ou des chansons diffusées à l'écran. Celle-ci est soi-disant accessible depuis la télécommande, alors que la télécommande livrée avec l'appareil ne possède pas de touche spécifique. Toujours au rayon des plaintes, signalons également que la nouvelle interface Xross Media Bar est loin d'être une réussite. La précédente était nettement plus simple et plus intuitive.

De nombreuses fonctionnalités ludiques et pratiques

Le second port USB pourra être utilisé, soit pour brancher l'adaptateur Wi-Fi (optionnel), soit pour connecter un disque dur et servir de tremplin aux fichiers multimédias. De ce côté-là, ça se passe plutôt bien avec la prise en charge de tous les formats usuels, même si encore une fois en HD 1080i, certains fichiers ont coincé. Du côté des services en ligne (Bravia Internet Vidéo), il est possible d'accéder à la télévision de rattrapage de M6, à de la VOD et de la musique avec Qriocity, mais aussi à des widgets YouTube, Dailymotion, Facebook, Eurosport, Picasa, Twitter et à une vingtaine d'autres services.
Avec la possibilité également de naviguer librement sur Internet grâce au navigateur Opera et d'utiliser Skype. Malheureusement, n'ayant pas de caméra utilisable sur cet appareil, nous n'avons pas pu tester le service. Notez enfin que l'appareil est certifié Canal Ready ainsi que DLNA, et qu'il intègre aussi un capteur de présence paramétrable. Celui-ci (situé sous l'écran en bas à gauche) permet de programmer la mise en veille du téléviseur au bout d'un certain temps, si personne n'est devant. Pour lutter contre la hausse de la facture EDF, c'est toujours ça.

Une bonne dynamique générale, mais des contrastes limités

Du côté de l'image, ce petit téléviseur Sony n'offre rien d'extraordinaire. Il est d'ailleurs assez délicat à paramétrer. Mais avec des réglages de luminosité et de couleurs en-deçà de la moyenne, des contrastes poussés quasiment à fond, un mode Image calé sur Standard et tous les autres modes désactivés, on obtient une image potable. Pas mirobolante, mais correcte. On sent, malgré tout, que ce modèle est limité au niveau des contrastes et qu'il est bien difficile d'obtenir du détail en basses lumières. A noter également la présence de bruit et de fourmillements plus ou moins intenses sur toutes les sources HD, surtout dans les scènes sombres.
Cela dit, au niveau des couleurs, de la dynamique et de la précision, ce petit appareil s'en sort avec les honneurs. On peut même dire qu'une fois correctement calibrée, l'image est agréable à regarder. Sur les images lumineuses issues de Blu-ray et de la TNT HD en tout cas, aucun problème. Avec des sources SD, c'est tout de suite plus baveux à tous les niveaux. Mais l'upscaling HD est plus facile à faire sur 32 pouces que sur 50. Le manque de piqué se fait donc moins sentir.

le verdict

Même s'il a plus d'un tour dans son sac et s'il délivre une image HD correcte (du moment qu'elle est lumineuse), ce téléviseur à LED ne nous a pas pleinement convaincu. Primo, la nouvelle interface Xross Media Bar et les options de calibrage sont loin d'être simples à utiliser. Ajoutez à cela de gros problèmes de précision et de nuances dans les scènes sombres (regardez la scène du Tombeau de Balin dans Le Seigneur des Anneaux - La communauté de l'Anneau, elle est symptomatique des limites de ce téléviseur) et une télécommande pas simple non plus à manipuler, vous obtenez un petit téléviseur HDTV 1080p complet certes, mais pas aussi grand public que prévu.

Voir les détails
 

Avis utilisateurs

Il n'y a encore aucun avis sur ce produit.

Soyez le premier à donner le votre

Votre avis

Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Samsung UE55HU8500

note de la rédac

Samsung 46F5500

note de la rédac

Brandt B5020FHD

note de la rédac

Toshiba 58L9363DF

note de la rédac

Thomson 46FW8785

note de la rédac

Toshiba 40L5333D

note de la rédac

NewslettersAbonnez vous gratuitement !

+ toutes nos newsletters