En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Apple MacBook Pro 15 pouces 2 GHz Core i7 - Modèle février 2011

Solution de juste milieu, le 15 pouces d'Apple est une machine performante, plaisante et extrêmement recommandable.

Note de la rédaction

prix constructeur : 1749 €

Disponible chez

  • Apple Store :

Prise en main

Le MacBook Pro 15 pouces, bon compromis entre puissance et confort

Solution de juste milieu, le 15 pouces d'Apple est une machine performante, plaisante et extrêmement recommandable.

Pierre Fontaine 01net
le 10/03/2011 à 17h00
note de la rédac

la promesse

Apple continue de suivre les mises à jour de processeurs Intel pour nous proposer une nouvelle mouture de ses portables pro. Cupertino est même allé un peu plus loin. Outre des processeurs plus puissants, de nouvelles cartes graphiques s'invitent également. Deux nouveautés presque éclipsées par l'apparition de l'interface d'entrée-sortie Thunderbolt d'Intel, dont le potentiel semble prometteur mais qu'il est impossible de juger pour l'instant, faute de périphériques. Quoi qu'il en soit, Apple avance des multiplicateurs de performances alléchants aussi bien en puissance brute qu'en rendu graphique. Quel est le résultat dans les faits ?

la réalité

Le MacBook Pro 15 pouces (15,4 exactement), avec ses 2,54 kg, sa définition de 1 440 x 900 pixels, son design Unibody en aluminium d'une finition inégalée et d'une robustesse impressionnante, se pose en compromis parfait entre un 13 pouces à la définition un peu faible et un 17 pouces trop encombrant.

Ergonomie et connectique

En guise de mise en bouche, passons sur l'ergonomie du MacBook Pro 15 pouces. Le revêtement brillant de série est bien le seul défaut qu'on puisse lui trouver. Et encore suffit-il de pousser un peu la luminosité de la (bonne) dalle rétro-éclairée par LED pour ne plus souffrir des reflets lumineux perturbateurs.
Le clavier rétro-éclairé est également est un vrai bonheur, autant pour ce qui est du confort de frappe que de la lisibilité dans l'obscurité. Rien à redire. Le pavé tactile, très large, se révèle particulièrement utile, une fois pris le pli, qu'il s'agisse d'invoquer Exposé, le système de classement des fenêtres de Mac OS X, ou qu'on souhaite, « scroller », zoomer sur une image, etc.
Côté connectique, on devra se contenter de deux ports USB 2.0, seulement... Seulement deux et seulement USB 2.0. Heureusement, on se console, les yeux plein d'espoir, en constatant que le port Thunderbolt est bel et bien de la partie. Il servira pour l'instant principalement à connecter des écrans à l'aide d'un connecteur mini DisplayPort vers DVI ou HDMI... Une nouveauté un peu frustrante tant elle paraît effectivement révolutionnaire en théorie, mais inutile pour l'instant...

Processeur nouvelle génération

Grande première dans l'histoire des portables Apple, le processeur retenu, un Core i7 (architecture Sandy Bridge) cadencé à 2 GHz, est doté de 4 cœurs. La firme de Cupertino annonce un doublement des performances. Dans les faits, comparé au 15 pouces précédent (Core i7 double cœur à 2,6 GHz) et selon les applications et utilisations, on flirte plutôt avec un multiplicateur de 1,5, avec quelques pics à 2. Ce doublement des performances s'enregistre aussi bien au niveau de certaines fonctions intégrées au système d'exploitation (compression d'archives) qu'avec PhotoShop (CS5), notamment dans l'application d'effets lourds. Même chose pour des calculs de rendus 2D et 3D avec Cinebench, par exemple.
Permettons-nous un conseil pour ceux qui ont besoin de taux de transfert élevés. Si le disque servi par défaut, 500 Go en 5 400 tours par minute, est tout à fait honnête, n'hésitez pas à lui préférer un disque dur à 7 200 tpm, voire un SSD si vous êtes en fonds.

Intel et AMD, autonomie et graphismes

Contrairement aux deux modèles 13 pouces qui ne proposent que l'Intel Graphics HD 3000, les 15 pouces y ajoutent une Radeon dédiée. Apple a développé une technologie maison, déjà présente sur les modèles précédents équipés d'une carte Nvidia, qui bascule d'une puce à l'autre en fonction des besoins des applications utilisées. Cela permet d'économiser la batterie quand vous faites du traitement de texte et d'avoir de la puissance quand il vous en faut. En l'occurrence, la puissance est confiée à une Radeon HD 6490 avec 256 Mo de mémoire vidéo. Ses performances ne sont pas ridicules, mais n'ont rien d'impressionnant. Elles sont bien supérieures à celles des modèles précédents mais loin du multiplicateur par neuf annoncé par Apple.
Un multiplicateur, qu'on atteint en revanche plus régulièrement avec la carte graphique (AMD Radeon HD 6750 avec 1 Go de mémoire dédié) du modèle 15 pouces vendu 400 euros plus cher.
Sur ce 15 pouces à 1 749 euros, ne comptez donc pas pousser à fond les réglettes des paramètres vidéo des jeux et applications 3D ou vidéo. Pour autant, sauf à jongler avec trop de pistes HD en montage ou à penser avoir à faire avec une machine de gamer, le 15 pouces d'entrée de gamme ne devrait pas manquer de vous satisfaire.
D'autant qu'à une puissance graphique largement suffisante pour la plupart des usages personnels et professionnels, il ajoute une autonomie très respectable : 4 h 40 en lecture DviX. Le voilà dans le tout haut du panier des portables 15 pouces.
Son grand frère haut de gamme, doté d'une carte plus puissante, est environ deux fois plus puissant en applications graphiques pures et 10 % plus performant au global, mais n'assure que 3 h 50 d'autonomie dans les mêmes conditions.

le verdict

Le premier MacBook Pro 15 pouces de la gamme (vendu 1 749 euros) est moins disant que son grand frère (vendu 2 149 euros) en termes de configuration. Pour autant, sauf à avoir de véritables besoins en puissance graphique, il tient très bien face au MacBook Pro vendu 400 euros de plus. C'est donc un choix tout désigné pour ceux qui veulent un entre-deux sans trop de compromis entre la portabilité des 13 pouces et la cherté et l'encombrement d'un 17 pouces. Un très bon cru.

Voir les détails
     
Voir les détails
Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Medion Akoya S6213T (MD98716)

note de la rédac

Acer Aspire E5-471-64WR

note de la rédac

hp SlateBook 14-p000nf

note de la rédac

Newsletter 01net. Comparatifs & Tests