En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Sony Vaio VPCYB1S1E/S

Bien que plus autonome que le MSI U270-030FR, le Vaio YB1S1E/S de Sony propose les mêmes composants mais est vendu 90 euros de plus. Certes, le châssis est de meilleur qualité mais tout de même...

Note de la rédaction

prix constructeur : 500 €

Disponible chez

  • Amazon, frais de port... :

Prise en main

Un nouvel ultraportable Sony Vaio à puce AMD endurant mais cher

Sony commercialise son Vaio YB 90 euros de plus que la concurrence et mise sur l'autonomie pour séduire.

Aymeric Siméon 01net
le 06/04/2011 à 16h00
note de la rédac

la promesse

Après MSI, Acer et Packard Bell, c’est au tour de Sony de choisir la puce Fusion d’AMD. Le Sony Vaio YB1S1E/S, annoncé lors du CES 2011, et que nous venons de tester, embarque une petite puce mêlant calcul et graphismes sur le même circuit, l'AMD E-350. Moitié netbook moitié ultraportable, ce petit Vaio à écran 11,6 pouces semble bien fini mais son prix risque de l’handicaper face aux offres concurrentes. Espérons qu'il puisse mettre en avant de bonnes qualités, comme l'autonomie et le silence en fonctionnement.

la réalité

Ses netbooks 10,1 pouces et ses ultranetbooks, comme le Vaio P, n’ayant pas convaincu, Sony se risque sur l’ultramobilité à petit prix. Le Vaio Y est décliné en deux versions. La première – baptisée Vaio YA – fait appel à des composants Intel et la seconde, le Vaio YB, aux puces AMD. Le constructeur japonais décide de faire confiance à la puce Fusion. Un bon calcul sur le papier car elle est performante pour son gabarit : bureautique, Internet, HD (et Full HD) voire du jeu à très basse définition et avec peu de détails sont ses domaines de compétence.

Peu compétitif

Avec Fusion, AMD casse les prix sur un grand nombre de produits. Mais chez Sony, la notion de petit prix ne se conçoit pas aisément. Ainsi, par rapport aux autres machines annoncées ou déjà passées entre nos mains, le Vaio YB ne part pas favori du tout. Pour 500 euros, Sony mise sur la puce E-350, double cœur cadencé à 1,6 GHz, avec une partie graphique Radeon HD 6310. Et là où la concurrence livre de 2 à 4 Go de mémoire, le constructeur japonais se contente de 2 Go stricto sensu. Sachant que la partie graphique de l’APU Fusion prélève de la mémoire vive pour fonctionner, cela ne laisse plus grand-chose pour faire tourner Windows 7 Home Premium et les applications en cas de forte sollicitation de la machine.
Enfin, Sony joue la carte de l’économie en utilisant un disque dur de 320 Go tournant à 5 400 tours/minute. C’est peu par rapport à un HP dm1-3135 qui peut se vanter d’avoir un modèle 500 Go à 7 200 tr/min tout en étant vendu 50 à 60 euros moins cher.

Ventilateur hyper actif

Malgré le peu de chevaux sous le clavier chiclet du châssis couleur aluminium de ce Vaio, la ventilation est toujours en action. Peu audible au repos (32,7 dB), elle commence à pousser la chansonnette lorsque la température monte : 37 dB maximum mesurés. Et puisqu’on aborde la question du thermomètre, nos relevés sont inférieurs à ceux du MSI U270-030FR. Nous avons relevé un peu plus de 30°C sur le repose-mains et 38,5°C sous la machine en charge maximale.

Des finitions et un écran HD perfectibles

Bien que le look du Y rappelle celui des Vaio Z, les finitions sont correctes mais les plastiques très moyens. De plus, la qualité de l’écran est acceptable mais un peu plus de contraste n’aurait pas fait de mal. La dalle brillante et la luminosité du rétroéclairage LED (239 cd/m2) sont assez handicapantes pour une utilisation en plein jour (reflets). Le taux de contraste n’atteint pas 670:1. Un peu juste à notre goût. Toutefois, les couleurs sont assez justes et il est possible d’apprécier un MKV en HD sur l’écran de 1 366 x 768 pixels. En revanche, préférez un bon casque audio aux deux enceintes bas de gamme de la machine pour éviter un saignement d’oreille intempestif.

Quatre heures d’autonomie

Contrairement au cas du U270 de MSI, la batterie six cellules présente est de qualité. La machine tient quatre heures en lecture vidéo continue, luminosité de l'écran au maximum et Wi-Fi activé. Ne pesant que 1,4 kilo, elle se glisse facilement dans un bagage à main. Son chargeur, de petite taille, ne pèse que 192 grammes.

le verdict

Ce Vaio YB propose quatre heures d’autonomie mais le fait payer au prix fort. Pour 500 euros, nous aurions apprécié que Sony mette plus de mémoire et, surtout, glisse un lecteur optique externe dans la boîte. Ce Vaio ne tiendra pas face au Pavilion dm1-3135 de HP qui propose un très bon rapport qualité/prix sur le papier. Trois étoiles.

Voir les détails
   
Voir les détails

Avis utilisateurs

Il n'y a encore aucun avis sur ce produit.

Soyez le premier à donner le votre

Votre avis

Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Toshiba Satellite L50-B-17M

note de la rédac

Asus ROG G551 (G551JM-CN102H)

note de la rédac

Lenovo Yoga 3 Pro-1370

note de la rédac

Acer Aspire E5-571PG-624L

note de la rédac

Lenovo Y50-70 (59426739)

note de la rédac

Newsletter 01net. Comparatifs & Tests