En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Pentax K-r

Performant et pas cher, le Pentax K-r a tous les arguments pour tailler des croupières à Canon et Nikon, pourvu qu'on n'ait pas besoin de la vidéo.

Note de la rédaction

prix constructeur : 699 €

Disponible chez

  • Amazon, frais de port... :

Prise en main

Très performant en photo, le K-r de Pentax est moins à l'aise en vidéo

Le K-r se hisse parmi les meilleurs reflex en photo. Mais son mode vidéo n'est pas au niveau de la concurrence.

Adrian Branco 01net
le 23/12/2010 à 16h01
note de la rédac

la promesse

Après un K-7 décevant, Pentax avait étonné le monde de la photo avec son K-x, un boîtier très grand public, pas cher et très performant. La marque nippone a depuis lancé sa nouvelle garde, le K-5 pour les experts (test à venir) mais aussi un K-r qui vient s'intercaler entre le K-x et le K-5. Doté d'un prix attractif (620 euros avec son optique de base), il se veut aussi simple d'utilisation que performant.

la réalité

Pentax est réputé pour la qualité de construction et la tropicalisation de ses boîtiers. Mais comme le K-x, le K-r est un appareil d'entrée de gamme et ne bénéficie pas, à ce titre, de raffinements. On ne peut cependant pas se plaindre de la qualité de fabrication, au-dessus de Canon dès l'entrée de gamme.

Bon écran et bon viseur

Pour un appareil entrée/milieu de gamme, le K-r bénéficie d'un très bon viseur assez lumineux mais surtout très précis : couvrant 96 % du champ de vision, il est au niveau de certains appareils plus haut de gamme. L'écran est du même acabit, avec 921 000 points au compteur pour 7,6 cm de diagonale : exactement comme le Canon EOS 5D Mark II !
L'ergonomie est quant à elle toujours bonne, même si on aurait préféré que la roue de sélecteur de mode soit plus résistante ou pourvue d'un système bloquant.

Autofocus : rapide, précis et... bruyant

Si les optiques des kits de base sont généralement médiocres, celles des appareils Pentax sont un cran au-dessus en termes de fabrication, mais aussi en termes de motorisation du système de mise au point. Ici, Pentax livre une optique 18-55 mm très satisfaisante et surtout qui offre, couplée au processeur du boîtier, un autofocus très rapide. Un vrai plus pour ceux qui ne comptent pas s'équiper en optiques et qui ne fonctionneront, comme 80 % des acheteurs, qu'avec l'optique de base.
Revers de la médaille : le moteur de l'optique est relativement bruyant, tout comme l'obturateur. Espions de sa majesté et des autres s'abstenir.

Belles couleurs, ISO maîtrisées....

Autant le K-7 fut une déception dans les hautes ISO (la faute au capteur Samsung), autant le K-x et maintenant le K-r, avec leurs capteurs de nouvelle génération (Sony) changent radicalement la donne. En basses lumières, le K-r est un poil meilleur que son aîné, offrant des clichés propres jusqu'à 1 600 ISO, acceptables à 3 200 et exploitables à 6 400. Au-dessus, c'est de la bouillie mais c'est tout à fait normal. Sauf à monter excessivement en ISO, les couleurs sont très bien reproduites avec un rendu très neutre et une bonne gestion de la balance des blancs.

... mais mode vidéo à la traîne

Voici LE talon d'Achille de ce super petit reflex : le mode vidéo. Bien que fonctionnant en HD 720p à 25 images par seconde, il s'avère décevant à bien des égards. Outre la définition qui n'est pas Full HD (1920 x 1080 points), l'encodage qui est du simple Motion Jpeg (consomme beaucoup d'espace sur la carte mémoire), on regrette surtout l'absence totale de mise au point automatique pendant que l'on filme, contrairement à tous les derniers appareils testés par nos soins : D3100 de Nikon, Alpha A55 de Sony ou encore le Panasonic GH2. Des appareils à côté desquels le K-r se sent petit.... Entendons-nous : en tant qu'appareil photo, le K-r est largement au niveau de la concurrence, mais la vidéo étant la tendance forte du secteur et la concurrence proposant des fonctions de plus en plus avancées, il est de notre devoir de le prendre en compte.
Quant au reste des performances photo, il faut ajouter le mode HDR (High Dynamic Range) intégré qui marche plutôt bien, la rafale sympathique oscillant entre cinq et six images par seconde ou encore le format RAW disponible en DNG – la version ouverte du format RAW – ce qui permet de développer ses clichés avec tous les logiciels disponibles, qu'on soit sous Windows ou Mac, mais aussi sous GNU/Linux.
Et comme c'est actuellement la période des fêtes, on ne peut se priver de parler de l'offre de Pentax qui rembourse 80 euros pour l'achat d'un K-r (lire ici les modalités) : une offre qui rend l'appareil encore plus attractif.

le verdict

Si nous l'avions jugé sur la photo et le rapport qualité-prix, ce K-r aurait remporté cinq étoiles et un Choix de la rédaction. Mais les fonctions vidéo prenant de plus en plus d'importance, le K-r ne peut que plier face à la concurrence et laisser, au passage, une de ses étoiles. Les photographes à la recherche d'un appareil à la fois performant et pas cher le prendront en haute estime, les autres regarderont la concurrence.

Voir les détails
   
Voir les détails
Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Fujifilm X-T1

note de la rédac

Leica M (2012)

note de la rédac

Sony Alpha A7R

note de la rédac

Sony Alpha A3000

note de la rédac

Panasonic Lumix GM1

note de la rédac

Olympus OM-D E-M1

note de la rédac

NewslettersAbonnez vous gratuitement !

+ toutes nos newsletters