En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Asus Eee PC 1001PQ

Coloré et design, le 1001PQ est un Eee PC à destination des jeunes. En réalité, il s'adresse à tous.

Note de la rédaction

prix constructeur : 299,99 €

Disponible chez

  • Topachat -10€ :

Prise en main

Un joli netbook à offrir à ses enfants... et à leur chiper

Coloré et design, le 1001PQ est un Eee PC à destination des jeunes. En réalité, il s'adresse à tous.

Alexandre Salque 01net
le 31/08/2010 à 16h30
note de la rédac

la promesse

Après l'accueil mitigé de son Eee PC Disney, Asus tente une nouvelle fois de conquérir le marché des jeunes avec un nouveau miniportable. Le 1001PQ arbore un look plutôt séduisant avec une coque jaune à bandes noires qui le fait furieusement ressembler à un capot de Lamborghini. Asus a poussé l'originalité jusque dans les détails : des autocollants permettent de personnaliser la coque, tandis que du côté logiciel, le constructeur a installé un environnement Windows avec des raccourcis vers Internet et les jeux vidéo. Et pour rassurer les parents, le constructeur a installé un système de contrôle parental. Malin !

la réalité

Ce netbook est beau. Passée la première impression qui lui est défavorable, la coque brillante en plastique jaune ne fait pas du tout toc. Elle le distingue des dizaines d'autres miniportables vendus actuellement en France. Pour ceux que le jaune rebute, il existe aussi une version du 1001PQ avec une coque violette avec des reflets verts. A chacun ses goûts ! Côté prise en main, ce netbook avec son écran standard de 10,1 pouces, se situe dans la fourchette de poids des portables de cette catégorie avec 1,26 kg, batterie incluse. Son épaisseur de 3,6 cm est elle aussi des plus standards, alors que ce portable fait partie de la gamme Seashell d'Asus, des ordinateurs censés être beaucoup plus fins que les autres Eee PC de la marque.

Sous le capot, c'est plus conventionnel : une plate-forme Intel de dernière génération (Pine Trail) associant un processeur Atom N450 et un circuit graphique GMA X3150. Le Wi-Fi adopte la dernière norme 802.11 n, ce qui est appréciable pour capter des points d'accès lointains. L'espace de stockage de 250 Go est confortable et correspond au standard actuel sur les netbooks. L'écran de 10,1 pouces est dans une résolution classique de 1 024 x 600 points. Il est doté d'une excellente dalle, lumineuse (268,4 cd/m²) et contrastée (1219:1). Au dessus de l'écran, on retrouve une Webcam VGA (0,3 mégapixel) avec un rendu correct et un petit micro pour « chater ».

Une interface adaptée

Comme presque tous les netbooks de cette rentrée 2010, le 1001PQ fonctionne avec Windows 7 édition Starter. La machine est un peu plus lente que d'autres notebooks équivalents avec un score aux tests PCMark 05 de 1277 et un modeste 148 au test 3DMark06. La présence de la suite de sécurité Trend Micro, chargée en mémoire, y est peut-être pour quelque chose. L'offre logicielle est ce qui distingue ce portable des autres modèles. L'interface pour les enfants (Inspirus Desktop 5.0 d'EasyBits) met en avant des raccourcis vers les principales applications (jeux, Internet, etc.). Il est heureusement possible de revenir à tout moment à une interface classique de Windows à laquelle tout le monde est habitué. Le logiciel de contrôle parental (Child Safety Control) est plus pertinent avec la possibilité de limiter l'accès à certains sites et à certains programmes. Il est même possible d'empêcher la machine de fonctionner à certaines heures. Un bon coup de pouce pour que les enfants puissent faire leurs devoirs sans être tentés par l'ordinateur.

L'ergonomie du clavier est plutôt bonne, avec des touches plates et larges qui autorisent une frappe rapide. Le pavé tactile est un peu étroit avec de petits ergots en relief qui signalent la zone tactile (pratique quand on ne regarde pas ses mains). Le pavé est précis, et offre comme toujours chez Asus de nombreuses combinaisons de raccourcis multipoints, mais les picots peuvent en déranger certains.

Surprise, il y a peu de prises !

Côté connexions, c'est un peu famélique : seulement deux ports USB 2.0 contre trois ports habituellement sur la majorité des netbooks. C'est surtout gênant si l'on veut connecter plus d'un disque dur externe et une souris. Dans le pire des cas, on pourra toujours recourir à un hub USB ou à un kit clavier/souris sans fil. Autre souci : le portable ne comporte qu'un seul port jack qui sert à la fois pour le casque et le micro. Il faudra donc acheter un micro-casque adapté si l'on souhaite faire du chat.

Les possibilités d'extension du 1001PQ sont pour le moins limitées : seule la mémoire vive peut être changée grâce à la présence d'une trappe d'accès sous le capot. Pas de trappe pour le disque dur ni pour la carte Wi-Fi.

La batterie de 4400 mAh offre une autonomie des plus correctes avec 4 heures 17 en lecture vidéo. Rappelons qu'en la matière les meilleurs netbooks dépassent les cinq heures, avec, à l'extrême, le Samsung N210, qui atteint 6 heures 45 sur le même test !

le verdict

L'Eee PC 1001PQ est un modèle original et bien fini, idéal pour le surf sur Internet et la bureautique. Si son design et ses applications le destinent aux jeunes, les grands pourront aussi l'acheter pour eux-mêmes, à condition que son look leur plaise.

Voir les détails
 
Voir les détails

Avis utilisateurs

Votre avis

Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Dell Inspiron 15 Série 7000

note de la rédac

Acer Aspire S7-392-74508G25tws

note de la rédac

Asus ROG G750J (G750JH-T4180H)

note de la rédac

Asus Zenbook UX302LA-C4004H

note de la rédac

Lenovo Yoga 2 Pro Core i7

note de la rédac

NewslettersAbonnez vous gratuitement !

+ toutes nos newsletters