En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Dell XT2 XFR

Nous avons essayé le XFR XT2 de Dell, un portable convertible en tablette PC tactile, avec une armure renforcée (ruggedized) pour une utilisation en milieu hostile.

Note de la rédaction

prix constructeur : 2849 €

autres meilleurs prix pour
PC Portables

  • Pavilion 10-f100nf - PC portable 256,84 €
Voir les détails

Prise en main

Une tablette PC renforcée dotée d’un écran tactile unique en son genre

Dell part à l'aventure avec la XT2 XFR, sa première tablette PC rugged (« robuste »), équipée d’un écran tactile capacitif très impressionnant.

Bruno Cormier 01net
le 16/03/2010 à 15h18
note de la rédac

la promesse

Il y a quelques mois, Dell lançait son portable Latitude E6400 XFR, un modèle professionnel presque blindé, capable de résister aux pires conditions d'utilisation. C'est à l'heure actuelle la machine la plus solide du fabricant américain, certifiée par les normes militaires les plus sévères. Elle est totalement étanche (cela a été testé à la lance à eau !) et surtout presque incassable. Aujourd'hui, Dell propose un autre modèle, son tout premier portable renforcé convertible en tablette PC, nommé Latitude XT2 XFR. Les technologies utilisées sont les mêmes que celles de l'E6400, les certifications aussi, mais à un degré moindre.

la réalité

La configuration du XT2 XFR est conçue pour un maximum de robustesse et de mobilité. Le processeur est un Core 2 Duo SU9600 à 1,6 GHz, appuyé par 2 Go de RAM DDR3 et un circuit graphique intégré GMA 4500MHD. Le disque dur est évidemment un SSD de 128 Go, qui, sans aucune partie mécanique, pourra résister à de violents chocs sans broncher. Ajoutez à cela un port FireWire 400 pour les professionnels ainsi qu'un emplacement Express Card et trois ports USB, dont un compatible avec l'e-Sata. Ce PC se passe néanmoins de lecteur optique. Il faut dire que c'est une mécanique particulièrement fragile qui ne s'adapte pas vraiment à l'usage qui est celui de cette tablette.

L'écran tactile le plus spectaculaire du moment

La dalle tactile est clairement l'attraction majeure du XT2 XFR. Exit l'écran résistif à l'ergonomie poussive, Dell exploite ici le capacitif à quatre points, qui offre une sensibilité et une réactivité parfaites. On aura même droit à un stylet de haute précision, filaire et comportant son propre capteur, qui reconnaît différents niveaux de pression. Par exemple, le trait s'épaissira en fonction de la pression exercée. C'en est presque bluffant, d'autant que la reconnaissance de caractères de Windows 7 s'est révélée très efficace.
La pression, parlons-en, puisque cet écran tactile se devait d'être aussi très solide. Il est renforcé par une couche de résine optique coulée, qui a résisté à la chute de billes d'acier lors des tests de certification. Au toucher, cette résine apporte à la dalle une surprenante rigidité : difficile de faire vaciller les cristaux liquides en appuyant sur l'écran ! Cerise sur le gâteau, cette résine conserve un aspect mat, sans reflet ni altération visuelle, contrairement aux écrans tactiles résistifs, dont la surcouche est brillante.
Les angles de vision sont quant à eux impressionnants, soutenus par une luminosité encore jamais constatée ou presque sur un écran de portable : nous l'avons mesurée à 463 cd/m², pour un taux de contraste de 827:1. Un capteur de luminosité ambiante placé sur l'écran permettra de la régler automatiquement en fonction de l'environnement. Idéal pour une utilisation dans les zones à fort ensoleillement. Bref, voilà bien l'écran tactile le plus impressionnant que nous ayons expérimenté sur un portable.

Une tablette PC blindée de tous les côtés

La coque Ballistic Armor du XT2 XFR est composée d'un alliage de plastique renforcé qui reste assez souple pour encaisser les chocs. Les bords sont protégés par un épais caoutchouc, histoire de résister aux chutes. La rotule de l'écran et le système de fermeture du portable sont composés d'un alliage métallique que les marins reconnaîtront vite : un métal à la fois léger et totalement inoxydable, utilisé dans de nombreux équipements d'accastillage (à l'heure où nous écrivons ces lignes, Dell n'a malheureusement pas pu nous indiquer sa nature exacte).
A l'image du portable dans son ensemble, le clavier est fait pour résister aux fortes projections d'eau, mais il ne sera pas capable de faire face à une immersion totale. Ce type de clavier est uniquement fabriqué dans une usine Dell spécialisée, située au Mexique. Les entrées et sorties seront aussi protégées par le système PrimoSeal du fabricant : il faudra ouvrir une plaque étanche pour y accéder. Pour parfaire le tout, le système de refroidissement Sealed Thermal Chamber sépare totalement le ventilateur externe de l'intérieur de la machine, afin d'assurer une résistance parfaite aux particules et à l'eau.

Un disque SSD qui laisse sur place les 2,5 pouces mécaniques

Le XT2 XFR est équipé d'un disque SSD qui, en plus d'être, logiquement, beaucoup plus résistant qu'un disque dur mécanique, offre d'excellentes performances. Il a obtenu un score de 15 070 points avec PC Mark Vantage, contre 3 806 points pour le modèle de 500 Go à 7 200 tr/min du M15x d'Alienware. En comparaison, l'Alienware M11x que nous avons testé était équipé d'un SSD de 256 Go qui avait obtenu 18 534 points au même test.
Si l'écran affiche une luminosité monstrueuse pour ce type d'engin, le revers de la médaille apparaît vite. La batterie de notre exemplaire de test contenait six cellules, et elle n'aura tenu que 117 minutes avec une luminosité réglée au maximum. Pas de quoi traverser le désert à dos de chameau !

le verdict

Evidemment, le XT2 XFR n'est pas du tout destiné au marché grand public. Dell l'a vendu aux Etats-Unis à plusieurs unités de police et d'intervention médicale d'urgence, ainsi qu'à l'US Air Force, l'armée de l'air de l'Oncle Sam. En France, le marché est aussi tourné vers les services de l'Etat. Les pompiers de Paris s'en sont procuré quelques exemplaires, tout comme le Samu et d'autres unités plus « discrètes ». Avec un prix débutant à 2 499 euros (notre modèle coûtait même 2 849 euros), c'est une machine blindée à réserver aux professionnels.

Voir les détails
 
Voir les détails

Avis utilisateurs

Il n'y a encore aucun avis sur ce produit.

Soyez le premier à donner le votre

Votre avis

Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Acer Aspire E5-571PG-624L

note de la rédac

Lenovo Y50-70 (59426739)

note de la rédac

Gigabyte Aorus X3+

note de la rédac

Medion Akoya S6213T (MD98716)

note de la rédac

Newsletter 01net. Comparatifs & Tests