En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Asus Eee PC 1201PN

Annoncé depuis le CeBIT 2010, l'Eee PC 1201PN d'Asus est un netbook avec la nouvelle version du GeForce ION de Nvidia. De sérieux atouts, de la ressource mais un prix un peu élevé...

Note de la rédaction

Avis des utilisateurs

prix constructeur : 499 €

autres meilleurs prix pour
PC Portables

  • EasyNote ME69BMP-28062G50nii - gris - Tactile - PC portable 258,98 €
Voir les détails

Prise en main

Le premier netbook équipé du Nvidia GeForce ION 2 a presque tout pour plaire !

Premier PC en Nvidia ION 2 à arriver au Laboratoire, l'Eee PC 1201PN d'Asus nous a fait forte impression malgré son prix.

Aymeric Siméon 01net
le 02/06/2010 à 17h00
note de la rédac

la promesse

A l'annonce de la sortie d'une nouvelle puce ION de Nvidia, Asus n'a pas pu s'empêcher de répondre présent. Lors du CeBIT 2010, le constructeur présentait son nouvel Eee PC embarquant la petite puce graphique pour netbook : le Eee PC 1201PN, digne successeur du 1201N. Par rapport à la première version présentée au salon (voir notre article), Asus a quelque peu revu la configuration à la hausse à plusieurs niveaux. Qu'attendre de cette nouvelle puce ION 2 (ou ION Next Gen), associée au processeur Intel Atom N450, dans un châssis muni d'un écran de 12,1 pouces ? Nous l'avons testé pour le savoir. Voici nos impressions.

la réalité

Disons le tout de suite, cet Eee PC 1201PN nous a séduit (si on fait abstraction de son prix). Ce magnifique mini-ordinateur est dans la droite ligne de tous les netbooks haut de gamme d'Asus : un design relativement fin et léché, des fonctions pratiques, un poids raisonnable (1,4 kg et 200 g pour le petit chargeur secteur) et, enfin, quelques petits poneys sous le capot.

Le retour du ION

Effectivement, outre le traditionnel Atom N450 d'Intel, qui ne fait pas de miracles mais suffit largement pour traiter les applications et opérations usuelles, on trouve 2 Go de mémoire DDR2, 320 Go de disque dur (283 Go exploitables sur deux partitions), la puce ION 2 avec ses 512 Mo de mémoire DDR3 dédiés (ce qui ne l'empêche pas de ponctionner une partie de la mémoire système le cas échéant) et un magnifique écran de 12,1 pouces affichant une définition de 1 366 x 768 pixels. Lumineux (217 cd/m2) et très contrasté (1231 :1), ce dernier possède l'une des meilleures dalles qu'il nous ait été donné d'éprouver sur les Eee PC nouvelle génération du constructeur.

Optimus ? Absent !

Le principal argument de vente de Nvidia et de sa puce ION nouvelle génération est sa compatibilité avec son procédé Optimus qui, rappelons-le, permet au PC portable d'utiliser – en fonction des besoins – soit la puce graphique intégrée à l'Atom (réalisée par Intel et offrant de très modestes performances), soit le circuit graphique Nvidia. Pratique, Optimus n'en est pourtant encore qu'à ses premiers pas et a bien du mal à se tenir debout ! Son fonctionnement repose sur une qualité de pilotes irréprochable... ce qui n'est pas toujours le fort de Nvidia. En effet, suivant l'application exécutée, c'est un profil inclus dans les pilotes qui se charge de faire le basculement entre les deux puces. Et bien qu'Asus ait longtemps communiqué sur le fait que le 1201PN serait compatible avec la technologie Optimus, il n'en est rien au final !
Toutefois, le principe de fonctionnement de la machine reste presque inchangé, seul le câblage matériel nécessaire à la bonne marche d'Optimus n'est pas fait. Si votre application n'a pas besoin de ressources graphiques particulières (haute-définition, encodage de film avec une application optimisée Cuda, voire quelques jeux), c'est le GMA 3150 du N450 qui se charge de l'affichage. Si vous regardez un film HD, c'est ION qui prend en main la suite des opérations ! En fait, la force d'Optimus est de plonger en sommeil profond la partie graphique évoluée (Nvidia ION) lorsqu'on ne s'en sert pas. Dans le cas présent, celle-ci reste relativement en alerte et continue de consommer quelques watts pour être tout de suite opérationnelle en cas de besoin. D'ailleurs, le passage d'une puce à l'autre se remarque visuellement par une courte absence d'affichage entre chaque activation/désactivation.

Un autre Eee PC 1201 pour la HD !

Bien qu'il soit possible de jouer à quelques jeux peu récents (World of Warcraft, Half Life 2, Counter-Strike Source, Left 4 Dead) avec des niveaux de détails frisant une rayure profonde de la rétine pour le joueur averti, la puce ION 2 est taillée, comme l'ancienne génération, pour la haute-définition vidéo. D'ailleurs, pour éviter d'avoir à télécharger moult programmes afin de profiter pleinement de vos éventuels films, Asus fournit le logiciel Total Media Theatre 3 d'ArcSoft. Ce dernier se substitue parfaitement à VLC ou encore à Media Player Classic. A un détail près : il faut télécharger le pack de codecs AC3Filter si vous voulez profiter des formats audio DTS, AC3 ou Dolby Digital sur votre petit Eee PC. Le programme gère efficacement bon nombre de formats allant du DivX au plus gros des MKV. Autre fonction très sympathique de ce logiciel, il permet de lire des vidéos en haute définition sur YouTube. Lorsque vous êtes sur le site et que vous passez votre souris sur n'importe quelle vignette vidéo, une petite icône « TMT » apparaît dans le coin supérieur gauche de cette dernière. Il vous suffit de cliquer dessus pour que l'application se lance et se substitue au lecteur Flash de YouTube. A vous les bandes-annonces des prochains films du box-office et autres réalisations amateur en 720 voire 1080p !

Petite déception, nos essais de lecture de vidéos en HD directement depuis YouTube en streaming ont échoué, malgré l'installation d'une version bêta du Flash Player 10.1 ou la mise à jour des pilotes Nvidia. C'est le processeur Atom qui a irrémédiablement gardé la main. Autant dire que la fluidité n'était pas vraiment de la partie.

Enfin, la sortie HDMI 1.3 de la machine offre la possibilité de relier le 1201PN à votre écran LCD. Simplement, nous avons essayé la manipulation sur deux téléviseurs, ancienne et nouvelle génération, nous n'avons jamais réussi à obtenir une définition d'écran optimale et nous avons remarqué quelques trames visibles lors de mouvements de caméra un peu brusques qui gêneront les puristes. Le problème semble venir des pilotes... Nvidia a encore du travail à fournir pour que sa solution soit parfaite car l'Eee PC en pâtit indirectement, et c'est bien dommage.

Une configuration plus autonome

Outre la HD, la bureautique et le surf sont de la partie. Et pour vous offrir la meilleure des prestations dans ces domaines, le 1201PN se doit d'être autonome. Avec notre traditionnel test de lecture vidéo DivX, la machine a fonctionné un peu plus de quatre heures sans broncher, soit une heure de plus que le 1201N, mais quarante minutes de moins que le 1201NL. En lecture vidéo continue sur YouTube en qualité SD, nous sommes arrivés à presque 3 heures 30 d'autonomie et, pour finir, en lecture HD, trois heures pile. En jouant avec les différents profils programmés par Asus, nous avons gagné entre quarante minutes et une heure supplémentaires en utilisation plus « bureautique » avec un écran moins lumineux et tous les modules de communication (Wi-Fi n, BlueTooth) désactivés. Jolie prestation mais pouvant être encore meilleure !

A l'aise sous Windows 7

A l'usage, les deux Go de mémoire se sont avérés appréciables et – malgré la présence de Windows 7 dans sa version Premium – la machine ne connaît pas de ralentissements vraiment handicapants, sauf si vous essayez de lancer plusieurs programmes en même temps ou – pire – de naviguer sur Internet alors que vous regarder un MKV.

Un clavier très agréable

Terminons par l'ergonomie générale de la machine. Le clavier chiclet est très agréable et occupe correctement la place impartie. On retrouve le touchpad multitouch (Synaptic) traditionnel chez Asus – fondu dans le repose-mains – mais le plastique le recouvrant est moins désagréable au toucher que sur les autres versions, et le doigt glisse un peu plus aisément. Visuellement, le plastique argenté se marie parfaitement avec les touches noires du clavier. Enfin, aussi bien en utilisation HD que courante, l'Eee PC est silencieux (33 dB) et ne chauffe que très peu. Par contre, dès que vous lui rentrez dans les puces, la ventilation atteint les 38,3 dB et la température grimpe jusqu'à 37 °C sous le portable...

le verdict

Tout comme le Samsung N510 en son temps, le Eee PC 1201PN se monnaie aux alentours des 499 euros, soit presque 30 à 40 % de plus que les autres netbooks sans la puce ION 2 (et 50 euros de plus que le Eee PC 1201N). Comme cette dernière n'est qu'une légère amélioration de la première puce Nvidia en termes de performances, ce prix nous semble un peu trop élevé. Cela reste néanmoins un excellent netbook.

Voir les détails
   
Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Lenovo Y50-70 (59426739)

note de la rédac

Gigabyte Aorus X3+

note de la rédac

Medion Akoya S6213T (MD98716)

note de la rédac

Acer Aspire E5-471-64WR

note de la rédac

Newsletter 01net. Comparatifs & Tests