En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main HTC Desire

Nous avons testé le HTC Desire, un smartphone qui réserve d'excellentes surprises.

Note de la rédaction

Avis des utilisateurs

prix constructeur : 469 €

Disponible chez

  • Amazon, frais de port... :

Prise en main

HTC Desire : probablement le meilleur smartphone du moment

Grand écran Amoled multipoint, processeur à 1 GHz, Android 2.1 et surcouche maison très réactive : c'est le Desire !

David Nogueira 01net
le 14/05/2010 à 12h00
note de la rédac

la promesse

Une plate-forme puissante (processeur 1 GHz et 512 Mo de mémoire vive), un écran Amoled tactile capacitif double point, plus grand que celui de l'iPhone (9,4 cm contre 8,9 cm), un capteur photo de 5 millions de pixels et la dernière version d'Android, la 2.1, pour système d'exploitation... le Desire est un appareil très prometteur. Nous l'avons testé... et approuvé !

la réalité

Il n'est pas lourd (138 grammes), il est très fin (1,19 cm), mais il s'impose tout de même dans la main ce HTC Desire. Haut (11,9 cm) et large (6 cm), il offre une excellente prise en main tout en restant supportable dans une poche. Découvrez la vidéo du HTC Desire .

Un écran Amoled spacieux et de qualité

Et si l'on ne peut pas dire que l'appareil est encombrant, c'est bien parce que son écran fait oublier ce détail. Une petite dalle de près de 10 cm de diagonale, ça prend de la place, mais surtout ça s'apprécie. Surtout lorsqu'il s'agit d'un écran multipoint de très bonne qualité. Si à l'œil nu l'écran Amoled offre un rendu saisissant, la puissance du rétro-éclairage permet de monter la luminosité jusqu'à 205 cd/m². N'oublions pas de mentionner la définition de l'écran, 800 x 480 pixels, qui contribue grandement à la qualité de l'image.
Côté précision, s'il est difficile de dire lequel est le meilleur, gageons que le Desire n'a rien à envier à l'iPhone. Il est vraiment très facile d'agrandir, de réduire une page Web, un document ou une photo d'un simple mouvement de pince sur l'écran. Idem pour faire défiler ses clichés, ses fichiers audio : un coup de doigt latéral et le tour est joué.

Android 2.1 et HTC Sense : je veux le même !

La grande force d'Android 2.1 se révèle très rapidement. Fluidité, réactivité, navigation tactile très précise, le Desire ne se fait pas attendre. Son processeur à 1 GHz et ses 576 Mo de RAM rendent la chose très agréable à manipuler. Durant nos deux semaines de test, nous lui avons ajouté quelques dizaines d'applications, par l'intermédiaire de l'Android Market, mais cela n'aura pas ralenti l'appareil.
L'interface Sense, surcouche maison inaugurée par le HTC Hero il y aura bientôt un an, apporte son lot de gadgets qui deviennent rapidement indispensables. Etalés sur sept écrans que l'on fait défiler d'un glisser de doigt sur l'écran, on dispose à sa guise ses widgets : Facebook, météo, fils d'information RSS, messages Twitter, SMS, e-mails... et, bien entendu, des raccourcis vers ses applications préférées. Le graphisme est là encore très soigné avec des animations qui ne ralentissent pas le terminal.
Parmi les applications fortes, on notera également l'inévitable Google Maps qui profite de l'efficacité d'un circuit GPS rapide et précis, mais également de la technologie G-Sensor. Cette dernière n'est autre qu'un capteur gyroscopique avec une boussole électronique qui détecte le moindre mouvement du téléphone et optimise ainsi l'orientation de l'utilisateur sur la carte.

Quand un smartphone perd la boule

Petit zoom sur la partie basse du téléphone où l'on trouve les quelques boutons mécaniques, mais aussi le joystick optique. C'est cette dernière qui nous intéresse. Faisant office de molette et de bouton cliquable (pour valider une sélection, prendre une photo, déclencher l'enregistrement vidéo, etc.), nous l'avons trouvée moins précise qu'une molette. A l'instar d'un capteur de souris, c'est le mouvement du doigt sur le capteur qui est filmé, répercutant les déplacements (horizontaux et verticaux) dans le téléphone. Lors de nos tests nous avons constaté qu'il n'est pas aisé de faire de petit déplacements. Par exemple, dans les listes, il n'est pas facile de passer d'une ligne à la suivante seulement. Il faut s'y prendre à plusieurs reprises.

Un capteur photo plutôt convaincant

Le capteur 5 millions de pixels situé à l'arrière de l'appareil est assez étonnant pour la photo. Plus qu'un banal petit appareil photo de téléphone, le capteur installé sur le Desire est doté d'un système d'autofocus efficace. Sur un même plan, il est possible en touchant l'écran, de définir la zone sur laquelle on souhaite faire la mise au point. Sur une scène en intérieur, nous avons même pu constater qu'en fonction de la zone choisie, l'appareil se charge de compenser au mieux un contre-jour, un manque de lumière. Et cela se ressent sur la netteté des images dont la qualité est vraiment très satisfaisante.
Toujours pour le mode photo, on apprécie également les possibilités logicielles. Outre les applications très amusantes (comme Picsay), que l'on trouve sur l'Android Market, pour personnaliser ses photos, le Desire intègre des options pour intervenir à la volée, sur la luminosité, la saturation, le contraste, la netteté, ou encore de sélectionner plutôt une prise de vue en noir et blanc ou en sépia. Ce dernier étant plutôt d'un orange criard, on préfèrera utiliser le monochrome pour un effet plus intéressant. Des effets que l'on retrouve également dans le mode vidéo. Ce dernier est toutefois bien moins flatteur que le mode photo. Si les scènes fixes sont convenables, le moindre mouvement se traduit par une traînée de pixels.

Autonomie limitée et débits convenables

Comme bien des téléphones, durant notre période de test, il aura été fréquent de mettre le Desire à genoux au bout d'une journée seulement. En cause, l'excellente polyvalence globale de l'appareil qui incite l'utilisateur à l'avoir toujours en main. Surf, SMS et e-mails à la pelle, des photos prises et envoyées aussitôt à la volée sur Facebook, des fils d'actualités sans cesse en rafraichissement, une petite dizaine d'applications téléchargées sur le market et seulement une petite vingtaine de communications téléphoniques et voila que la batterie vire au rouge. Signalons tout de même que les téléchargements se sont effectués tant en 3G (3G+) qu'en Wi-Fi et que quelques-uns des appels étaient passé avec une oreillette Bluetooth.

Nos tests nous auront permis de mesurer une autonomie en communication de 5 heures 44 et 3 heures 30 de navigation en 3G. Cette dernière étant une autonomie au pire - ou presque - puisqu'elle est mesurée sur une page Internet qui se rafraichit toutes les 20 secondes jusqu'à extinction du téléphone. Côté débit, nous avons mesuré une moyenne en région parisienne de 1,4 Mbit/s avec quelques pointes à 2,1 Mbit/s lorsque le réseau HSDPA est en forme. Des valeurs somme toute assez moyennes, voire faibles pour l'autonomie en communication téléphonique. Néanmoins, ce téléphone se charge rapidement depuis une prise secteur ou bien une prise USB.

le verdict

Vendu 99 euros en pack opérateur et livré avec une carte mémoire de 4 Go, pour l'instant en exclusivité chez Orange, le HTC Desire ne nous aura laissé que de bonnes impressions. Les performances du terminal le rendent vraiment très polyvalent et en font un compagnon quotidien très rapidement indispensable.

Voir les détails
   
Voir les détails
Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Orange Hi 4G

note de la rédac

Sony Xperia Z2

note de la rédac

Archos 50 Helium 4G

note de la rédac

Samsung Galaxy S5

note de la rédac

Acer Liquid E3

note de la rédac

FairPhone FairPhone

note de la rédac

NewslettersAbonnez vous gratuitement !

+ toutes nos newsletters