En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Western Digital WD TV Live HD

Test : Faut-il se laisser tenter par cette version Live du WD TV, un petit lecteur multimédia réseau compatible HD ?

Note de la rédaction

Avis des utilisateurs

prix constructeur : 149 €

autres meilleurs prix pour
Disques Durs Multimédias

  • V308 Caté.=[disques Durs Multimédia] Le Lecteur Multimédia Tizzbird F11 Vous Per 89,49 €
Voir les détails

Prise en main

Que vaut cette version Live HD du WD TV?

Un boîtier multimédia capable de lire la HD et les fichiers multimédias depuis ses ports USB ou en réseau. Verdict.

David Nogueira 01net
le 14/10/2009 à 18h20
note de la rédac

la promesse

En novembre 2008, le constructeur Western Digital commercialisait un produit original (et inédit) pour lire tous ses fichiers multimédias, le WD TV. Fort de son succès, ce petit goinfre de MKV et autres DivX, s'est vu rapidement confronté à une concurrence assez rude, avec le Mediagate HD ou Mediagate NX HD de Memup, ou le très sérieux Emtec N200. En réponse à ces produits, Western Digital annonçait hier le WD TV Live, une nouvelle mouture de sa passerelle multimédia de poche dont la principale nouveauté réside dans sa connexion réseau. Nouvelle interface, nouvelles fonctions, nous avons testé le produit, voici notre verdict.

la réalité

Pas de remaniement flagrant du côté du design pour ce nouveau WD TV Live HD, le form factor est identique. Pourtant, détail qui a son importance, la coque noire laquée a été remplacée par un châssis anthracite. Une façon de distinguer les deux générations de boîtiers d'un simple coup d'œil. Mais pas seulement, car si cette finition est tout aussi élégante, elle est aussi bien moins sujette à la poussière et, surtout, aux traces de doigts. Bien qu'il soit livré avec un jeu de câbles Composite et Composante, nous avons utilisé un câble HDMI pour brancher l'appareil à un téléviseur 42 pouces Full HD et un câble optique pour la partie son. Signalons au passage que le problème signalé sur l'ancien produit, concernant l'emplacement du port USB situé à l'arrière de l'appareil, qui se trouvait coincé entre le câble HDMI et la prise de l'adaptateur secteur, a été corrigé.

Une interface d'une fluidité remarquable

Le WD TV Live HD fait honneur à son grand frère en affichant une réactivité remarquable. Les menus défilent sous une arborescence façon PlayStation 3, aussi pratique qu'efficace. Qu'il s'agisse de naviguer dans les dossiers stockés sur un périphérique connecté en USB ou un périphérique réseau, le WD TV Live HD répond au quart de tour. Ou presque, car lorsqu'il est question de scanner quelques 500 Go de vidéos ou de photos, forcément le petit à besoin de temps. Idem lorsqu'il est question d'accéder à ses fichiers stockés sur un PC distant, si celui-ci est connecté en Wi-Fi, cela peut prendre un certain temps, tout en restant très supportable.
Une fois que le boîtier a fini de scruter vos appareils, tout se passe pour le mieux, les listes s'affichent avec une vélocité assez rare sur ce type d'appareil. Le seul piège peut être l'affichage dit «Vorshau-modus» proposé dans les options en plus des modes listes de miniatures. Plus gourmand, celui-ci affiche, à gauche la liste des vidéos et, à droite une fenêtre avec un aperçu du fichier sélectionné. Très pratique à utiliser, il s'agit d'une affaire de secondes pour voir s'animer l'aperçu de la vidéo.
On apprécie par ailleurs l'efficacité du moteur de recherche. Si la télécommande est particulièrement minimaliste, même trop à notre goût -même pas de touches pour régler le volume- elle dispose d'un bouton «search». Une pression sur celle-ci et la fonction de recherche se met en action affichant un clavier virtuel. Il suffit alors de parcourir les lettres et de les sélectionner une a une. Pénible? Pas plus que cela, en tout cas bien moins que de faire défiler de longues listes de fichiers. De plus, il n'est même pas utile de saisir la totalité du nom pour voir apparaître, en quelques instants, une liste de fichiers tout à fait pertinente. On apprécie!

Des milliers de fichiers à porté de télécommande

Nous ne nous étalerons pas sur la connexion Ethernet, et pour cause: il n'y a rien à faire. A condition toutefois que le routeur soit configuré pour accueillir les périphériques réseau automatiquement (configuration DHCP). Une fois son adresse IP en mémoire, le WD TV Live HD est capable d'aller piocher les fichiers multimédias dans tout votre réseau. Dans notre installation de test, les fichiers situés dans les répertoires partagés de Windows Vista et Windows 7 de nos PC, comme les fichiers audio stockés sur une chaîne hi-fi réseau (avec disque dur) compatible UPnP, ont été reconnus sans problème. Mais c'est la présence d'un serveur NAS qui fait toute la différence. Accéder à des milliers de fichiers stockés sur une boîte entreposée au sous-sol (ou ailleurs), depuis sa télévision, même si cela ne relève pas de l'exploit, c'est appréciable.

YouTube et Flickr au salon...

Là encore, pour ces deux services en ligne, le constructeur à créé des interfaces plus ou moins bien abouties. Bien que celles-ci soit très réactives et collent parfaitement à ce l'on trouve sur le Net, comme «les mieux notées, les plus populaires, etc.» pour YouTube, seul ce dernier service propose de s'authentifier. Ainsi, en plus de visionner les millions de vidéos en ligne, il est possible de saisir son login et mot de passe pour accéder directement à ses vidéos. Cela est très pratique et surtout logique. Enfin, pas pour tout le monde, car du côté de Flickr, il est impossible de s'identifier. Ainsi, après avoir recherché, trouvé puis ajouté ses contacts Flickr, le boîtier nous indique qu'il est impossible d'accéder à ses photos. Eh oui! Non identifiés, les albums «protégés» ne sont pas accessibles. Car si certains apprécieront d'aller consulter des photothèques publiques de certains photographes en herbe ou réputés, il est beaucoup plus intéressant de suivre l'évolution du neveu ou du petit-fils qui grandit à l'autre bout de la France. Nous avons questionné le constructeur à ce sujet et sa réponse est simple: on ne peut pas se logger sous Flickr. Cette fonction est implémentée pour regarder des photos mises à la disposition de tout le monde. En revanche, pour YouTube, cela fonctionne très bien. Une fois ses informations saisies, on regarde ses vidéos sans constater le moindre problème, y compris en HD.

... et un panel de radios Internet

Pour les radios Internet, Western Digital opte pour le service Live365.com pour lequel il faut s'enregistrer en ligne depuis son ordinateur. Une fois que c'est fait, l'interface est plutôt élégante avec notamment une photo pour chaque radio en ligne. On regrette cependant que le tri ne soit pas plus agréable. Celles-ci sont essentiellement classées par style de musique, alors qu'un tri par pays aurait été le bienvenu.

Un petit glouton du multimédia!

C'est sans surprise que l'on constate que le WD TV Live HD reprend l'argument massue de son prédécesseur: il est compatible avec d'innombrables fichiers, mettant à l'honneur la haute-définition (1920x1080 pixels) avec le support des fichiers MKV H.264, AVCHD (y compris ceux issu d'un caméscope numérique), WMV HD, DivX HD, Mpeg-4 ASP HD, ou encore Mpeg-2 HD pour la vidéo et le support des fichiers Flac, un format audio sans compression prisé des audiophiles pour sa qualité. DivX, XviD, Mpeg-1/2/4, MOV et autres WMV en définition standard passent sans problème. Tout comme les MP3, AAC, WMA, WAV et OGG pour la compatibilité des fichiers audio.
Toutefois, regardés depuis une clé USB, les fichiers haute définition peuvent se montrer capricieux. Non pas qu'ils ne soient pas lus, mais si certains englobent plusieurs pistes audio ou langues de sous-titres, le WD TV Live HD semble bridé par les performances de la clé mémoire. Il peine à réagir à toute modification comme le changement d'une piste ou l'activation d'un sous-titre. Un souci plus rare lorsqu'on utilise un disque dur externe (2,5 ou 3,5 pouces).
Le côté minimaliste de la télécommande devient gênant lorsqu'il est question de regarder une vidéo contenant des chapitres. Il est tout simplement impossible de le faire. Les flèches situées sur la télécommande proposent soit l'avance rapide (jusqu'à 16x), soit le passage au prochain fichier. Autre chose, si le WD TV Live HD est compatible avec les fichiers vidéo contenant plusieurs pistes audio (pas AAC ni AC3) et sous-titres, y compris avec les .srt multi-sous-titres, faute d'une touche dédiée sur la télécommande, il faut passer par les options. Rien à signaler quant au décodage des pistes DTS et Dolby Digital, si ce n'est que cela ajoute un sérieux cachet à vos films si le boîtier est relié à un système hi-fi par la sortie audio optique numérique comme c'est le cas ici. Pour l'aspect photo, là encore, rien à redire, le petit fait défiler vos clichés avec ou sans musique.

La bizarrerie du NAS

Alors que pour un usage classique, comme regarder ses films en SD ou HD, l'utilisation du serveur NAS est un vrai bonheur, nous avons pu constater qu'il comporte son lot d'inconvénients. En effet, le WD TV Live HD n'a pas été capable de lire bon nombre de fichiers audio depuis un serveur Western Digital ShareSpace alors que tout se passe bien depuis la clé USB. A l'inverse, le boîtier n'a pas été capable de lire les fichiers audio AAC depuis la clé USB, mais pas de problème pour le faire depuis le NAS. Plus contraignant, les fichiers sous-titres ne fonctionnent que depuis une source USB. Impossible de regarder un même fichier avec ses sous-titres depuis le serveur NAS ou même depuis son PC à distance. Interrogé à ce sujet, nous attendons toujours une réponse de la part du constructeur.

Le conseil écologique

Comme une grande variété de produits, le WD TV Live HD fonctionne avec un adaptateur secteur que l'on est généralement tenté de laisser branché au secteur pour des raisons pratiques. A première vue, rien de gênant, la télécommande dispose d'un bouton pour éteindre totalement le boitier. Pourtant, il est important de rappeler qu'un adaptateur secteur consomme de l'énergie en permanence. Alors que la consommation totale du WD TV Live HD en fonctionnement est de 5,6 watts, elle atteint 4,5 watts alors que ce même boîtier est éteint, simplement avec l'adaptateur secteur branché. Une consommation qui se ressentira forcement sur l'ensemble de votre consommation électrique. Nous conseillons donc vivement d'opter pour une prise avec un interrupteur.

le verdict

Le WD TV Live HD souffre d'une concurrence bien présente et surtout de celle du N200 d'Emtec. Un produit très performant, vendu 50 euros de moins et doté, en plus, d'un lecteur de cartes mémoire, absent du produit de Western Digital. Alors oui, le N200 ne propose pas un accès à YouTube ou Flickr, mais compte tenu de l'intérêt du service de photo en ligne qui est quasi nul (faut de pouvoir s'authentifier), l'achat mérite réflexion. Le WD TV Live HD est performant et profite d'une interface ergonomique et rapide, mais il est un peu trop cher -à 30 euros près sans doute- et se montre parfois un peu trop capricieux pour mériter notre choix de la rédaction.

Voir les détails
   
Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Xtreamer Sidewinder 3

note de la rédac

TizzBird F20

note de la rédac

Asus O!Play Gallery

note de la rédac

Iomega TV with Boxee

note de la rédac

Seagate GoFlex Cinema 3 To

note de la rédac

Storex Twinbox 230

note de la rédac

NewslettersAbonnez vous gratuitement !

+ toutes nos newsletters