En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Tomtom GO 920T - Europe

Note de la rédaction

prix constructeur : 499 €

autres meilleurs prix pour
GPS Autonomes

  • GPS Mappy Iti Automobile 91,60 €
Voir les détails

Prise en main

Le GPS haut de gamme de TomTom passé au crible

Ce produit concentre toute une panoplie de fonctions alléchantes. Sait-il pour autant en tirer parti ?

David Nogueira 01net
le 30/01/2008 à 16h35
note de la rédac

la promesse

Le TomTom GO 920T est un GPS haut de gamme. Simple, ergonomique et rapide, il embarque le must des fonctions GPS : info trafic, transmetteur FM, reconnaissance vocale, etc. Faut-il se laisser tenter pour autant par cette solution à près de 500 euros ? C'est ce que nous avons vérifié sur la route, avec pour copilote le GO 920T.

la réalité

A l'instar du TomTom GO 720, la conception du GO 920T est une nouvelle fois une réussite. TomTom réutilise sa recette miracle en reprenant à quelques détails près la coque du GO 720.

La reconnaissance vocale au menu

Côté logiciel, la version 7.2 de TomTom Navigator est rapidement appropriable. Même si les options sont nombreuses, on navigue de menus en menus, rapidement, grâce à de larges icones explicites. On y trouve, entre autres, la fonction de reconnaissance vocale. Pour l'exploiter, il suffit de répondre aux questions posées pour indiquer sa destination en trois étapes (la ville, la rue puis le numéro). A l'usage, le résultat est assez convaincant. Toutefois, il n'est pas toujours aisé de dicter une adresse à l'étranger. En effet, pour que cela fonctionne, il est impératif d'employer l'accent du pays. Difficile de dicter une adresse aux Pays-Bas ou en Allemagne si vous ne pratiquez pas la langue du pays ! Dans ce cas, il reste la saisie à l'écran. Grâce au grand écran du TomTom GO 920T (10,9 cm de diagonale), on pianote sur un large clavier virtuel avec une simplicité enfantine.

Une cartographie participative

Le TomTom GO 920T embarque les dernière cartes d'Europe (centrale et occidentale), celles des Etats-Unis et du Canada, délivrées par Tele Atlas (nom de code : Q4.2007).
Sur cette version, les cartes ne sont toutes pas à jour. Un défaut que l'on retrouve sur la totalité des GPS actuels, mais que le constructeur tente de contourner avec sa fonction MapShare. Grâce à une multitude d'options spécifiques, il est possible d'enrichir les cartes.
Toutefois, pour éviter des manipulations qui pourraient dégrader le bon fonctionnement du GPS, le constructeur a bridé le système suivant deux niveaux de sécurité. Le premier donne la possibilité de changer le sens de circulation d'une rue, de bloquer temporairement son accès pour cause de travaux, de modifier son nom, d'ajouter un point d'intérêt... Les modifications que l'on peut faire avec les options de second niveau sont plus importantes : ajouter une route, un rond point, modifier un nom de ville, voire, ce qui est plus audacieux, ajouter une ville. Une option qui peut être étonnante en France, mais qui se montre pourtant très pratique dans certains pays, encore partiellement renseignés. Mais dans ce second niveau, aucune modification n'est prise en compte -y compris pour soi- tant que les données n'ont pas été envoyées et validées via Internet par TomTom. Si ces modifications sont validées, elles sont alors partagées avec les utilisateurs TomTom.

L'ampleur du MapShare pourtant sans conséquence

Cette fonction MapShare a vu le jour avec le TomTom GO 720. Elle lui était d'ailleurs exclusivement réservée, limitant ainsi les sources d'informations aux seuls possesseurs de ce modèle. Depuis quelques mois, ce n'est plus le cas. Sur simple mise à jour, tous les utilisateurs de TomTom GO et TomTom One bénéficient de MapShare. Ainsi, d'après TomTom, les millions d'utilisateurs contribueraient quotidiennement à la mise à jour des cartes. Mais, à l'usage, c'est peu probant. Voici plusieurs mois que nous avons signalé des erreurs de cartographies, et ce, à plusieurs reprises. A ce jour, elles n'ont toujours pas été prises en compte. Le service est-il réellement opérationnel ?


L'info trafic : pratique mais pas toujours pertinent

Comme l'indique sa référence (T pour TMC), le TomTom GO 920T dispose de l'info trafic Premium de ViaMichelin. A l'instar des GPS concurrents, ce TomTom intègre un récepteur TMC/RDS, sur lequel il suffit de connecter l'antenne livrée. Si l'itinéraire calculé par défaut (le plus court, le plus rapide, etc.) est perturbé par la circulation, le système indique à voix haute la nature du ralentissement, le lieu et le retard que cela va provoquer. Bien entendu, il ne s'agit là que d'une estimation  «à la louche» (en minutes). Un itinéraire bis vous est alors proposé. Là, pas de panique, inutile de sauter sur l'écran pour confirmer votre choix, la reconnaissance vocale entre en jeu. Il suffit de dire «oui» ou «non» à voix haute. Il est par la suite possible de consulter l'itinéraire alternatif proposé, voire d'en trouver un autre, si celui-ci ne vous convient pas. Autre fonction pratique basée sur l'info trafic : on peut vérifier rapidement l'état de la circulation entre son domicile et son travail. Mais soyons lucides, le service d'info trafic n'est pas totalement au point. L'information arrive souvent avec un décalage. Ainsi, vous êtes dévié de votre route, même si le bouchon est déjà résorbé.

Un circuit GPS précis, rapide et bien conçu

Rapide, ce TomTom GO 920T est capable de calculer un itinéraire d'un millier de kilomètres en une vingtaine de secondes. Petit plus du logiciel TomTom Navigator, une fois l'itinéraire calculé, il est possible de le consulter sous forme de carte ou de texte. Cela permet de se faire une idée de la pertinence du trajet proposé. Lors du test du GO 720, nous avions émis quelques critiques sur le circuit GPS. Rapide à acquérir le signal, le HammerHead II de Global Locate était à la traîne pour le récupérer à la sortie d'un tunnel, par exemple. Désormais, ce n'est plus le cas, puisque le Go 920 est capable d'anticiper le déplacement du véhicule, et ce, en se basant sur sa vitesse moyenne.

De nombreuses fonctions pour le plaisir du conducteur

Pas de TNT, ni de lecture vidéo avec ce GPS, mais une panoplie de gadgets très pratiques comme le transmetteur FM. Celui-ci diffuse le son du GPS (ou celui de vos MP3 stockés sur une carte mémoire SD) sur l'autoradio de votre véhicule. Compatibilité Bluetooth oblige, vos communications avec votre téléphone portable peuvent transiter via ce dispositif. Ludique, il est possible de personnaliser avec votre voix les 56 bouts de phrases employés. Une fonction à oublier de préférence, car dès lors, vous perdez la fonction Text To Speech, qui dicte au cours des différentes manœuvres le nom des rues ou des autoroutes à prendre. Enfin, on apprécie la télécommande fournie, aisément utilisable par le passager de droite.

le verdict

Le TomTom GO 920T est une nouvelle réussite. Si son prix de 499 euros est un peu au dessus de la moyenne, ses fonctions, ses performances et sa simplicité d'utilisation le sont aussi. Bien qu'encore perfectibles, les fonctions MapShare et le système d'info trafic sont de réels atouts.

Voir les détails
   

Avis utilisateurs

Il n'y a encore aucun avis sur ce produit.

Soyez le premier à donner le votre

Votre avis

Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Coyote NAV

note de la rédac

Mobile devices Munic

note de la rédac

Garmin Nüvi 3597LMT

note de la rédac

Tomtom GO 500

note de la rédac

Garmin Nüvi 2597LMT

note de la rédac

Tomtom Rider 2013

note de la rédac

NewslettersAbonnez vous gratuitement !

+ toutes nos newsletters