En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Acer Aspire R7-572G-54208G1.02Tass

Cette version de l'Aspire R7 (R7-572G-54208G1.02Tass ) d'Acer est vendu 1200 euros. C'est une bonne machine multimédia pour toute la famille. Les pointilleux que nous sommes regrettent toutefois qu'Acer n'ait pas misé sur une carte graphique un peu plus musclée pour que l'engin soit encore plus à l'aise en 3D.

Note de la rédaction

prix constructeur : 1200 €

Disponible chez

  • Darty :

Prise en main

Test de l'Acer Aspire R7 : l'hybride haut de gamme polyvalent à écran pivotant

Fortement inspiré par les nombreuses machines transformables et autres hybrides fonctionnant sous Windows 8.1, l'Acer Aspire R7 gagne en puissance et en polyvalence tout en conservant ses quelques spécificités ergonomiques, dont son écran rotatif à 180°.

Aymeric Siméon 01net
le 08/05/2014 à 11h00
note de la rédac

la promesse

Acer actualise son hybride 15,6 pouces, l’Aspire R7. Le format et le boîtier sont conservés, mais les composants sont remis au goût du jour. Il se décline toujours en plusieurs configurations, avec ou sans carte graphique Nvidia dédiée. Celle qu’Acer nous a envoyée, le R7-572G-54208G1.02Tass, est équipée d'une GeForce GT 750M et d'une solution de stockage mêlant SSD et disque dur ordinaire. Elle est disponible chez Darty (et bientôt chez Amazon et Boulanger). Passons au test.

la réalité

Pour ceux qui n’auraient pas eu le loisir de lire notre précédent test de l’Aspire R7, cet hybride est un PC portable qui bouscule les standards, car il est équipé d’un écran monté sur un double système de charnière. Grâce à lui, la dalle s’incline vers l’avant et l’arrière et, surtout, pivote de 0 à 180°. Ainsi, le R7 passe du statut de PC portable à celui d'une grosse tablette tactile 15,6 pouces en quelques secondes. Vous pouvez aussi le positionner en mode « chevalet », c'est-à-dire l’écran tourné vers vous et la partie clavier, servant alors de support. Les possibilités offertes par le système de charnières Hezel d’Acer sont nombreuses et il est presque impossible de ne pas trouver orientation d'écran à votre goût.
Notre préférée (qui a dit "c'est le Rondelé ?") ? Lorsqu'on positionne le bord inférieur de la dalle à même le boîtier, juste au dessus du clavier. Ainsi, vous pouvez piloter facilement Windows 8.1 du bout des doigts, avec un angle d’inclinaison parfait (et ajustable) aussi bien pour la vision que la manipulation tactile. Revers de la médaille, plus d'accès au touchpad ! Ce dernier est toujours –bizarrement- placé : il n'est pas sous la barre Espace du clavier, mais bien au-dessus des touches Fonctions (F1, F2, etc.). Une autre subtilité (et handicap) du R7 qui, heureusement, est compensée par un stylet pour surface tactile et d’une plus traditionnelle souris sans fil livrés avec le produit.

Double dose de mémoire et carte 3D dédiée

Plus musclé que la version précédente, cet Aspire R7 embarque un processeur « basse consommation » de dernière génération (Core i5-4200U), épaulé non plus par 4 mais 8 Go de mémoire vive. Pour les graphismes, c’est le contrôleur graphique de la puce Intel qui fonctionne 80% pour du temps (navigation, vidéo HD, etc.). La carte graphique Nvidia, quant à elle, ne s’active que lorsque vous lancez un jeu. D’ailleurs, il est préférable de ne pas trop pousser les détails dans les derniers titres 3D à la mode ( pas de souci pour les plus vieux) au risque de perdre en fluidité. Le niveau « Moyen » suffit amplement pour se faire plaisir dans la définition native de l’écran (1920 par 1080 pixels).
Du côté du stockage, Acer privilégie une solution hybride, composée d’un petit SSD de 24 Go et d’un disque dur de 1 To. Sur le premier, il est impossible d’installer quoi que ce soit, les modules mémoire ne sont là que pour booster les performances du disque dur, notamment au démarrage de Windows 8.1 et à la sortie de veille. C’est sur le second que vous installerez vos applis et archiverez vos documents, morceaux de musiques, vidéos, etc.
Et, malgré une configuration plus puissante (et donc une consommation électrique en hausse), le R7 parvient à rester vivace plus de 4 heures sur batterie (contre 4 heures 20 sur l’ancienne version). Un joli score pour une machine comme celle-ci qui, considérant son poids (2,48 kilos) et son encombrement (2,8 cm d’épaisseur), n’a pas vocation à voyager si ce n’est du bureau au canapé ou à la table de la salle à manger.

Un son correct et une belle image

Et l’écran ? Eh bien, entre les deux versions, le contraste reste quasiment le même (plus de 1200 :1) mais la luminosité est en baisse sur ce nouveau modèle. Toutefois, elle avoisine les 300 cd/m2 ce qui est un très bon score, meilleur que celui de certaines références concurrentes vendues parfois bien plus chères. La réactivité demeure très bonne, et le pointage du bout du doigt, précis.
Pas d’évolution du côté de la connectique tant filaire que sans fil (voir notre fiche technique). L’adaptateur miniDisplayPort, intégrant une sortie vidéo VGA, une prise réseau et une prise USB 2.0 est toujours livré avec le R7. Terminons par la partie audio de la machine. Elle se compose de quatre petites enceintes, situées en dessous de la machine, épaulées par un traitement logiciel signé Dolby. Le résultat est globalement au rendez-vous, aussi bien sur les films que la musique et il est même possible de personnaliser le rendu en profondeur par le biais de l’interface.

le verdict

Cette version de l’Aspire R7 (R7-572G-54208G1.02Tass ) d’Acer est vendu 1200 euros et s’impose comme une très bonne machine multimédia pour toute la famille. Les pointilleux que nous sommes regrettent toutefois qu’Acer n’ait pas misé sur une carte graphique un peu plus musclée pour que l’engin soit encore plus à l’aise en 3D. Reste que les subtilités ergonomiques de l’appareil (écran qui tourne, clavier et touchpad inversés) risquent de ne pas plaire à tout le monde et pourrait même doucher l’enthousiasme de certains.

Voir les détails
   
Voir les détails

Avis utilisateurs

Il n'y a encore aucun avis sur ce produit.

Soyez le premier à donner le votre

Votre avis

Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Gigabyte Aorus X7 Pro

note de la rédac

hp Chromebook 14-x001nf

note de la rédac

Acer Aspire R13 (R7-371T-55Q1)

note de la rédac

Newsletter 01net. Comparatifs & Tests