En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Toshiba Satellite M50t-A-10G

A 900 euros, le Satellite M50t-A-10G de Toshiba est trop cher pour l'équipement qu'il propose : pas de SSD, un disque dur poussif, une carte graphique milieu de gamme et un écran tactile de qualité médiocre. Ça commence à faire beaucoup.

Note de la rédaction

prix constructeur : 900 €

Disponible chez

  • Fnac.com :

Prise en main

Toshiba Satellite M50t, un PC portable haut de gamme peu convaincant

Suivant les périodes de l'année, Toshiba est capable de proposer des bonnes configs à bons prix... ou des références trop chères pour ce qu'elles ont à offrir. C'est malheureusement le cas de ce Satellite M50t qui, pour 900 euros, fait l'impasse sur beaucoup trop de caractéristiques pour être intéressant.

Aymeric Siméon 01net
le 06/02/2014 à 13h00
note de la rédac

la promesse

Le Satellite M50t de Toshiba est un PC portable polyvalent, équipé d’un écran 15,6 pouces tactile. Disponible à la FNAC au prix de 900 euros, voyons ce que le constructeur japonais a à proposer sur le segment haut de gamme.

la réalité

Le Satellite M50t est un PC portable haut de gamme, à la finition réussie et à l’équipement homogène. Ecran tactile 15,6 pouces, composants dernier cri, connectique fournie : de prime abord, Toshiba a mis le paquet pour séduire. Mais, à la lumière de nos tests et pour le prix annoncé de 900 euros, nous nous attendions à un peu plus de puissance sous le capot et à un écran de meilleure qualité, avec -surtout- une plus grande définition d’image.

Le tactile a encore frappé !

La luminosité de la dalle LCD est très insuffisante (inférieure à 200 cd/m2), ce qui n'est pas acceptable pour une machine de ce prix. De plus, Windows 8.1 et les applis ne s’affichent qu’en 1366 par 768 pixels sur la dalle. L’image n’est donc pas toujours très fine. De plus, selon l’angle d’inclinaison de l’écran, la qualité d’affichage varie et se dégrade très rapidement. Il faut donc être bien en face de l’engin et ajuster l’angle au mieux pour trouver le bon compromis entre confort visuel et d’utilisation.
Si Toshiba se cantonne à cette définition d’image assez réduite, c’est pour éviter que le pilotage du bout des doigts ne soit un calvaire (et de trop déformer l’interface de Windows 8.1). Malheureusement, d’après notre expérience, sur des PC portables classiques, peu importe la taille de l’écran et la définition de l'image, le tactile n'est qu'un dispositif complémentaire au clavier et au touchpad, et ne les remplace jamais totalement. Par chance, le premier est de très bonne qualité, possède un pavé numérique, est rétroéclairé et tombe bien sous les doigts. Le second, quant à lui, offre une bonne surface de glisse et réagit aux mouvements à plusieurs doigts (défilement, zoom, etc.).

Polyvalent et un soupçon de 3D

Avec ses 2,3 kilos, son épaisseur de 2,3 cm et son gabarit assez imposant, difficile d’emporter le Satellite M50t avec soi, en voyage. Pourtant, en lecture vidéo HD, écran à fond, Wi-Fi activé, l’engin reste fonctionnel pendant presque 4 heures, ce qui est une autonomie très honnête.
Pour faire tourner Windows 8.1 et vos applis, Toshiba mise sur la toute dernière plateforme Haswell d’Intel et sur une carte vidéo Nvidia. Le processeur est un Core i5-4200U, un modèle double cœur (1,6 GHz) que l’on trouve d’ordinaire dans les ultrabooks. Pour l’épauler, le constructeur nippon mise sur 6 Go de mémoire vive, ce qui suffit largement pour faire tourner toutes les applis bureautique, de surf ou encore de retouche légère de photo. Pour la 3D, c’est la GeForce GT 740M -modèle milieu de gamme- qui est à l'oeuvre et elle est tout à fait capable d’afficher les scènes 3D des jeux vidéo, dans la définition native de l’écran, à condition de ne pas trop pousser les options graphiques sous peine de perdre en fluidité. Bon, soyons clairs, elle ne fait pas de ce Satellite une machine pour gamers mais elle permet largement aux joueurs occasionnels de se faire plaisir.

Un disque dur un peu lent

En matière de stockage, Toshiba fait l’impasse sur le SSD. Il faut se contenter d’un disque dur de 1 To. Ce dernier tire légèrement les performances de la machine vers le bas car les scores obtenus sur nos tests théoriques sont assez bas sur la partie stockage. On note aussi que le lecteur DVD est tout simplement passé à la trappe, une tendance qui tend à se généraliser sur une grande partie des machines de grande taille. Enfin, en ce qui concerne la connectique, l’appareil fait simple mais efficace : 3 prises USB (1 USB 2, 2 USB 3), une prise réseau, une sortie vidéo HDMI, une prise audio combinant sortie stéréo et entrée micro et un lecteur de carte mémoire. Pour le sans fil, Bluetooth 4.0 et Wi-Fi n sont bien entendu de la partie.

le verdict

Le Satellite M50t-A-101 n'est, dans l'absolu, pas un mauvais PC. Toutefois, pour le prix demandé (900 euros), l'écran trop moyen, le disque dur un peu poussif, et l'absence de lecteur optique sont un peu trop de points négatifs pour que nous vous encouragions à craquer pour lui. On trouve plus puissant pour quelques euros de plus (Acer Aspire V7-582PG-542008G25aii) et de l'équivalent pour 100 euros de moins (Asus K551LB-XX268H par exemple).

Voir les détails
   
Voir les détails

Avis utilisateurs

Il n'y a encore aucun avis sur ce produit.

Soyez le premier à donner le votre

Votre avis

Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Lenovo Y50-70 (59426739)

note de la rédac

Gigabyte Aorus X3+

note de la rédac

Medion Akoya S6213T (MD98716)

note de la rédac

Acer Aspire E5-471-64WR

note de la rédac

Newsletter 01net. Comparatifs & Tests