En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Si l'ergonomie et le confort de l'écran nous ont plu, la faible autonomie, le prix et les limites du système ternissent un peu le tableau.

Note de la rédaction

prix constructeur : 1300 €

Disponible chez

  • Amazon :

Prise en main

Chromebook Pixel : Google à l'assaut du PC portable (exclusif)

Le Chromebook Pixel est à la fois un concept intéressant et un modèle de finition. Mais il a de nombreuses limites.

Adrian Branco 01net
le 04/03/2013 à 18h32
note de la rédac

la promesse

Où s’arrêtera Google ? En dévoilant la semaine dernière son Chromebook Pixel, le géant américain de la recherche web – et de la publicité, ne l’oublions pas — s’attaque chaque jour un peu plus au précarré des géants de l’informatique. Le Pixel est le premier PC portable 100 % made by Google : un ultraportable de 1,5 kg au look sage et aux finitions parfaites.
Et quand on dit 100 % Google cela va de la conception de la machine jusqu’au système d’exploitation : ici pas de Windows ou de Mac OS, mais Chrome OS, une version améliorée du navigateur web Chrome. Un logiciel qui fonctionne essentiellement en ligne et qui transforme les logiciels en onglets du navigateur.

la réalité

Google France nous a fait parvenir l’unique modèle disponible à l’heure actuelle en France, un modèle équipé d’un clavier anglais. Et pour cause : à l’heure actuelle, le Pixel n’est lancé qu’aux États-Unis et au Royaume-Uni et on ne sait même pas si cette machine un peu exceptionnelle arrivera dans nos contrées francophones.

Ecran très haute définition

Le Pixel n’est pas une machine classique : sous son design épuré se cache le plus bel écran que nous ayons jamais vu sur un PC portable, une dalle de 2560 x 1700 pixels soit plus que les écrans Retina des MacBook pro 15 pouces ! Très lumineux, cet écran fait sauter aux yeux les détails des photos. Son format est un peu différent des écrans classiques : ici pas de 16/9 mais un rapport de 3/2. « Comme nous lisons beaucoup de pages web, nos ingénieurs ont préféré un format qui limite le défilement vertical », explique Constantin Foniadakis, responsable communication chez Google France.

Ergonomie soignée

L’autre grande force de cette machine est son ergonomie, exemplaire : le clavier est un régal, avec un retour des touches très bien étudié tandis que le touchpad est aussi agréable que celui des MacBook. À un détail près : il n’offre pas les raccourcis de gestuelle, si pratiques dans Mac OS X. La connectique est, elle, limitée : un emplacement pour cartes mémoires SD, une sortie écran mini Display Port et deux prises USB 2… Pour un PC de 2013, l’USB 3 nous semblerait plus de rigueur ! Les performances de la machine sont tout à fait correctes et aucune page web n’a ramé. Pour les jeux 3D disponibles sous Chrome (comme From Dust d’Ubisoft) c’est autre chose : la puce embarquée n’autorise que des définitions modestes.

Google promeut le stockage en ligne

Un aspect singulier du Pixel c’est la faiblesse du stockage embarqué : seulement 32 Go de SSD. Où stocker ses données alors ? « En ligne, explique Constantin. L’achat du Pixel donne droit à un espace de stockage de 1 To pendant trois ans sur nos serveurs ». Voilà qui est bel est bon, mais que se passe-t-il après ces trois ans ? Il vous faudra payer l’abonnement pour continuer à envoyer des fichiers sur votre espace. De quoi faire grincer quelques dents… L’autonomie est elle aussi un peu décevante : 3h à peine en lecture vidéo d’un film en HD 720p pour 4h30 en mode surf sur le web.

Pas de web, pas de chocolat

Une autre limite apparaît rapidement dans ce modèle : en déplacement dans votre cabanon de l’Ardèche, vous avez intérêt à apporter votre disque dur externe avec vos films et votre musique si vous n’avez pas d’accès réseau ! Un problème qui va même plus loin puisque de nombreux services ne fonctionnent qu’en ligne. Si Google fait de plus en plus d’effort pour développer des modes déconnectés à ses services – Gmail, Drive, etc. – peu d’applications tierces offrent un lancement local et nombreuses sont celles qui ne sont en fait que des raccourcis… vers le site internet dudit service ! De plus, la logithèque de Chrome & Chrome OS est bien moins fournie que celles de Windows et les compatibilités de fichiers sont quelque peu aléatoires : si le Pixel a réussi à lire sans soucis un fichier vidéo HD (1280 x 720 points) de même qu’une vidéo Ultra HD (4K), il a cependant bloqué sur un pauvre petit DivX en définition standard ! Avec de telles lacunes, le Pixel ne peut donc pas remplir toutes les missions que remplissent au quotidien les PC Windows et les Mac.

le verdict

A l’issu du test du Chromebook Pixel, notre bilan est en demi-teinte. La machine est un modèle de conception et de finition – certains constructeurs pourraient en prendre de la graine – et la qualité de son écran et son ergonomie de choix en font un magnifique compagnon de web. Mais les limitations du système, la faiblesse du stockage et le prix élevé le rendent moins intéressant qu’un ultrabook ou un MacBook Air par exemple. Certes le Pixel n’est sans doute qu’une étape pour Google, qui réussit le tour de force d’égaler Apple du premier coup sur le plan de la qualité de fabrication. Mais il lui faudra encore revoir sérieusement sa copie pour transformer ce succès d’estime en un succès commercial.

Voir les détails
     
Voir les détails

Avis utilisateurs

Il n'y a encore aucun avis sur ce produit.

Soyez le premier à donner le votre

Votre avis

Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Gigabyte Aorus X7 Pro

note de la rédac

hp Chromebook 14-x001nf

note de la rédac

Acer Aspire R13 (R7-371T-55Q1)

note de la rédac

Newsletter 01net. Comparatifs & Tests